Lettre ouverte de la présidente de l’AREQ sur la place des aînés dans la campagne électorale

La place des personnes aînées au Québec a pratiquement été ignorée durant le premier débat des chefs le 15 septembre dernier. D’ailleurs, plusieurs personnes aînées se sentent mises de côté dans les enjeux soulevés depuis le début de cette campagne électorale. Ainsi, la présidente de l’AREQ a publié une lettre ouverte afin de remettre sur la place publique les enjeux qui nous préoccupent.

Cette lettre ouverte intitulée Campagne électorale: ce n’est pas important au Québec de vieillir dans la dignité a paru dans l’édition du 20 septembre du Journal de Montréal.

« Il est fondamental que le gouvernement élu le 3 octobre prochain fasse des enjeux du vieillissement une réelle priorité. C’est d’une importance capitale pour la dignité de celles et ceux qui ont bâti le Québec, mais aussi pour les jeunes générations qui devront tenir un système désuet à bout de bras si rien n’est fait. »

– Lise Lapointe, présidente de l’AREQ

Tagged , ,

L’AREQ et l’Alliance pour la sécurité financière à la retraite

Au cours des dernières semaines, l’Alliance pour la sécurité financière à la retraite (ASFR) a été formée avec le regroupement de plus de 19 associations de retraités, tant du secteur privé que du secteur public, dont l’AREQ, pour réclamer le maintien des droits acquis des retraités et des employés dans leur régime de retraite respectif. À cet effet, l’Alliance a élaboré une déclaration commune signée par Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Au cours des dernières années, des milliers de retraités et d’employés du secteur privé ont subi des coupures importantes de leur rente à la suite de la déconfiture de leurs employeurs. Dans les secteurs municipal et public, le parti au pouvoir a adopté des lois pour réduire les droits acquis des retraités et des employés en attaquant les clauses d’indexation.

Nous estimons qu’il s’agit de graves injustices envers les retraités et les employés qui ont payé leurs cotisations pour obtenir ces avantages. Cette situation crée un sentiment de grande insécurité financière alors que la très grande majorité des retraités et des employés ont, ou avaient, l’impression que leur rente était garantie à vie et que les ententes convenues sur les régimes de retraite à prestations déterminées allaient être respectées.

Pour protéger sans délai les personnes retraitées et les employés de toute mesure visant à réduire rétroactivement leurs droits dûment négociés, l’Alliance demande que le prochain gouvernement légifère, tout comme il a été fait pour interdire les clauses orphelines. L’Alliance demande également que les personnes retraitées et les employés qui ont été lésés par les lois soient pleinement compensés.

Enfin, l’Alliance demande la mise en place d’un régime d’assurance pension pour les retraités du secteur privé et que les retraités ayant subi une réduction de leurs rente à la suite de la faillite de leur ex-employeur ou de la mise en place d’un plan d’arrangement avec les créanciers puissent bénéficier de l’assurance pension.

 

Tagged ,

Formation des responsables régionaux de la retraite

Le 16 février dernier avait lieu la formation des responsables régionaux de la retraite, en virtuel. La rencontre a d’abord porté sur l’état des travaux sur la retraite et de l’indexation, notamment au niveau de la Tribune des retraités avec le Conseil du trésor ainsi que du comité de travail CSQ sur l’indexation.

Puis, ce fut l’occasion de présenter aux responsables régionaux de la retraite la mise à jour du document InfoRetraite 2022. Ce document donne des informations pertinentes sur l’état du Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) en plus d’illustrer concrètement les impacts de l’indexation partielle de la rente des retraités de l’État.

Enfin, la rencontre s’est conclue par une conférence de François L’italien, de l’Observatoire de la retraite (OR), intitulée Améliorer le dialogue social sur la retraite au Québec : une proposition.

 

Tagged

Participation de l’AREQ à une table ronde de l’Observatoire de la retraite

Une table ronde portant sur la contestation devant les tribunaux de la restructuration des régimes de retraite du secteur municipal et du personnel d’encadrement a été organisée par l’Observatoire de la retraite (OR) le 4 février dernier. Les membres du comité national de la retraite de l’AREQ, ainsi que la conseillère au dossier, Johanne Freire, ont représenté l’AREQ lors de cette journée. Il a notamment été question de l’importance de l’indexation des régimes de retraite et de l’importance du dialogue social pour l’avenir de notre système de retraite au Québec.

Rappelons que l’AREQ a démontré sa solidarité dans la contestation des mesures législatives de la loi 126 qui modifient le Régime de retraite du personnel d’encadrement (RRPE). Ce point a été traité à la table ronde par René Allard, représentant des retraités du RRPE et Me Jean-Philippe Groleau, de Davies Ward Phillips & Vineberg.

Enfin, l’ouvrage La retraite en commun. Fondements, enjeux et propositions vient tout juste de sortir des Presses de l’Université Laval. Fruit d’un long travail de recherche et de collaboration avec les partenaires de l’OR, l’ouvrage cherche à rendre accessible l’information sur les fondations et les grandes questions associées à la retraite au Québec, et ce, dans la perspective développée par l’OR depuis 2014. Ce livre vise à devenir un ouvrage de référence sur la retraite au Québec.

Tagged ,

Cap sur la dignité : l’AREQ rencontre la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

Le 20 janvier, l’AREQ des secteurs de Rouyn-Noranda et de Témiscamingue ont rencontré Émilise Lessard Therrien, députée du comté de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, qui était accompagnée de mesdames Danielle Lefloïc et Caroline Sigouin, attachées politiques. La rencontre virtuelle a permis à Claire Léveillé, présidente régionale, à Bernadin Létourneau, délégué du Témiscamingue au dossier sociopolitique et à Raymond-M. Arsenault, responsable régional du dossier retraite, de conscientiser la députée sur la campagne Cap sur la dignité menée actuellement par l’AREQ.

À cet effet, les conclusions des trois dernières enquêtes publiques et les rapports de plusieurs organismes de la santé pressent fortement le gouvernement à remettre en question le mode de gestion et d’organisation du monde de la santé et des services publics, mis à mal depuis vingt ans par des politiques de restrictions budgétaires successives.

Enfin, bien que la situation pandémique actuelle place nos revendications vers le bas de la liste des priorités de notre gouvernement, nous pensons que les jalons posés par nos actions serviront de fondation aux différentes réflexions qui devront être tenues dans la cadre de la mise à niveau des grandes orientations du ministère de la Santé.

Tagged ,

L’AREQ sonde ses nouvelles personnes retraitées

Dans le but de mieux connaître ses nouveaux membres et d’apporter les ajustements nécessaires à ses services et activités, l’AREQ réalisera entre le 12 et le 31 janvier un sondage électronique auprès des personnes qui ont pris leur retraite entre 2015 et 2021. Il sera possible de répondre au sondage en une quinzaine de minutes.

Le sondage portera sur le vécu de ces personnes à la retraite, leurs occupations, leurs intérêts et leurs préoccupations. Des questions seront aussi posées sur leur participation à l’AREQ et sur ce qui pourrait la favoriser. Les participantes et participants au sondage pourront participer à un intéressant tirage de prix de participation.

Si vous n’avez pas reçu le sondage et que vous avez pris votre retraite entre 2015 et 2021, veuillez communiquer par courriel à roy.audrey@areq.lacsq.org

Plus il y aura de personnes qui répondront au sondage le mieux ce sera. Passons le mot!

Tagged ,

Cap sur la dignité : les secteurs Shawinigan et La Tuque à la rencontre de leur députée

Dans le cadre de la campagne Cap sur la dignité, nos deux secteurs, Shawinigan et La Tuque ayant la même députée, Marie-Louise Tardif, ont rencontré cette dernière à ses bureaux de Shawinigan. Elle était accompagnée de son directeur de bureau, Guy Veillette.

Nous avons partagé avec la députée notre point de vue sur une vision positive des personnes aînées, présenté notre constat sur la situation des aînés en nous servant de la pochette. Nous avons notamment revendiqué un investissement dans les ressources humaines, dont les proches aidants, et dans les soins à domicile plutôt que dans le béton.

Puis, nous avons parlé des multiples rapports tablettés depuis 20 ans ainsi que des recommandations qui ont été ignorées, en lui remettant bien sûr le porte-poussière et le balai pour l’inviter à aller dépoussiérer ces rapports tablettés!

Enfin, nous avons eu une écoute attentive de la députée. Nous lui avons aussi mentionné que nous réclamons des États généraux sur les conditions de vie des personnes aînées, mais que le gouvernement ne semble pas prêt à s’investir dans ce projet.

Mariette Gélinas pour les secteurs AREQ Shawinigan et La Tuque.

Tagged ,

L’AREQ-CSQ élargit l’admissibilité à son régime d’assurance collective ASSUREQ dès le 1er janvier 2022

Bonne nouvelle! À compter du 1er janvier 2022, deux nouvelles catégories de personnes retraitées seront admissibles à ASSUREQ, le régime d’assurance collective offert aux membres de l’AREQ-CSQ.

Celles-ci sont :

Les membres CSQ qui ne détiennent pas de régime d’assurance collective en tant que personne employée lors de la prise de leur retraite

 

Dès le 1er janvier 2022, les membres CSQ qui, au moment de leur prise de retraite, ne détiennent pas de régime d’assurance collective en tant qu’employés seront désormais admissibles à ASSUREQ, et ce, sans restriction (selon les modalités prévues au contrat).

Conditions d’admissibilité :

– Devenir membre de l’AREQ-CSQ

– Faire parvenir sa demande d’adhésion dans les 90 jours qui suivent la date de retraite

 

Les personnes retraitées ayant été un jour membres d’un syndicat affilié à la CSQ et n’ayant pas adhéré à ASSUREQ dans les délais prévus au contrat (hors délai*)

Le but de cette initiative est d’offrir la couverture d’assurances aux personnes qui, pour une raison ou une autre, n’y ont pas adhéré au moment de leur retraite.

*Les options offertes aux personnes adhérant hors délai sont différentes de celles offertes aux membres adhérant dans les délais prévus au contrat. Ces options sont les suivantes :

  • Régime d’assurance maladie
  • Régime Santé seulement
  • Participation minimale de 24 mois
  • Régime d’assurance vie
  • Choix 1 seulement (20 000 $, 15 000 $ ou 10 000 $, selon l’âge au décès)
  • Âge maximal pour adhérer : 70 ans (s’applique uniquement à l’assurance vie)

Conditions d’admissibilité :

– Avoir été un jour membre d’un syndicat affilié à la CSQ

– Devenir membre de l’AREQ-CSQ

Pour plus d’information ou pour obtenir une trousse d’adhésion à l’AREQ et à ASSUREQ, veuillez communiquer avec l’AREQ au numéro 418 525-0611, sans frais au 1 800 663-2408, ou par courriel à info@areq.lacsq.org

Visitez aussi la section ASSUREQ du site Web de l’AREQ pour plus de détails concernant le régime d’assurance collective ASSUREQ.

Tagged ,

Rencontre du comité national de la retraite de l’AREQ

Le 10 novembre, à Québec, se tenait la toute première réunion du biennat 2021-2023 pour le comité national de la retraite (CNR) de l’AREQ. C’était notamment l’occasion de faire connaissance avec les membres du CNR et de leur offrir une formation sur le rôle et les mandats d’une personne membre d’un comité national.

Puis, les membres du comité ont fait le tour des travaux sur la retraite qui sont actuellement menés par l’AREQ en lien avec :

Enfin, le comité national a préparé le plan d’action pour le biennat 2021-2023.

Tagged ,

Joanne Lafontaine : membre de l’AREQ vedette d’une publicité sur les sessions de préparation à la retraite (SPR)

Lors du tournage de la capsule promotionnelle des sessions de préparation à la retraite, c’est avec surprise que nous avons découvert que l’actrice que nous avions choisie était en fait membre de l’AREQ. Joanne Lafontaine était donc la parfaite candidate pour interpréter ce rôle. L’équipe des communications s’est entretenue avec elle pour en apprendre davantage sur son parcours.

Enseignante retraitée

J’ai d’abord travaillé 6 ans au collège Jésus-Marie de Sillery, en art dramatique.

Puis, en 1992, j’étais en art dramatique à l’école secondaire la Courvilloise de Beauport. Au départ, j’y ai aussi enseigné le français deux années consécutives, car je n’avais pas de tâche complète, mais ma spécialité, c’est l’art dramatique.

Expérience d’actrice

J’ai fait partie de quelques troupes de théâtre, dont une troupe de théâtre pour enfants où on se promenait d’une école à l’autre.

J’ai vécu de belles expériences, comme autodidacte, qui m’ont permis d’explorer l’art dramatique. J’ai longtemps participé par exemple à des soirées « meurtres et mystères » organisées par le restaurant Le Bonaparte pour y jouer des personnages.

Un de mes rêves était de devenir metteuse en scène. Par l’enseignement, j’ai pu réaliser ce rêve d’adolescente en créant des spectacles avec les élèves.

Projet de retraite

J’ai pris ma retraite en 2016, mais l’idée d’être actrice comme projet de retraite est arrivée un peu avant. J’avais commencé à accepter des petits contrats d’animation et des projets de mise en scène. Je jouais aussi des rôles de patients pour faire des simulations pour des étudiants en médecine

Ce qui est super intéressant maintenant, c’est lorsque d’anciens élèves, qui sont aujourd’hui dans le domaine artistique, communiquent avec moi pour que je participe à leur projet de cinéma ou de mise en scène. Ce dont je suis particulièrement fière!

Publicité SPR

Une de mes anciennes élèves qui travaille pour une agence de distribution et m’a fait parvenir le projet de l’AREQ. Je ne savais pas à ce moment-là qu’il s’agissait de mon association, car j’avais en main qu’un scénario concernant des enseignants près de la retraite.

J’ai adoré ce tournage. Au départ, j’étais hyper nerveuse, même si j’avais déjà fait de la figuration sur de gros plateaux de tournage, comme Lance et compte, et certains films tournés ici à Québec. C’était parfois des longues journées, et stressantes.

Mais pour le tournage de l’AREQ, toute l’équipe m’a beaucoup mise en confiance. J’étais très à l’aise, c’était plaisant et très stimulant! J’ai apprécié chaque aspect du tournage, le point de vue technique, l’éclairage, etc.

Tagged

RREGOP : mise à jour de l’évaluation actuarielle

La Loi sur le RREGOP prévoit une mise à jour de l’évaluation actuarielle triennale à chacune des deux années qui suivent l’évaluation. Cette mise à jour sert notamment à déterminer si un surplus excédant 20 % de la valeur actuarielle de la caisse des participants est disponible au 31 décembre de l’année visée, pour permettre une bonification de l’indexation pour les années cotisées entre 1982 et 1999.

La mise à jour au 31 décembre 2020 montre que la situation financière de la caisse des participants s’est légèrement améliorée depuis le dépôt de l’évaluation actuarielle au 31 décembre 2017, passant d’un surplus de 6,1 milliards de dollars au 31 décembre 2017 à un surplus de 6,7 milliards de dollars au 31 décembre 2020. Étant donné que ce surplus représente 9,3 % de la valeur actuarielle des prestations, l’indexation des rentes au 1er janvier 2022 ne sera pas bonifiée.

Selon Retraite Québec, les répercussions socioéconomiques de la pandémie de la COVID-19 sont importantes et pourraient durer plusieurs années. Comme les effets à moyen et long terme de la pandémie sont incertains, ils mentionnent que cette pandémie aura des répercussions sur la situation financière du régime et sur son financement dans les prochaines années.

Pour consulter le document de mise à jour de l’évaluation actuarielle du RREGOP publié par Retraite Québec, c’est ici : https://www.retraitequebec.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/RetraiteQuebec/fr/publications/rrsp/evaluations-actuarielles/4405f-ea-rregop-2017-maj-2020.pdf

Tagged

Faillites d’entreprises – Solidarité envers les retraités à prestations déterminées

Les membres de l’AREQ sont invités à se montrer solidaires en appuyant le projet de loi C-253- Loi modifiant la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Il n’y a pas de véritables protections pour les retraités à prestations déterminées lorsqu’une entreprise fait faillite et que son fonds de pension est sous-financé. Contrairement aux créanciers, les retraités ne sont pas automatiquement en mesure de négocier leurs conditions lors du partage des actifs. On ne leur attribue pas de siège à la table de négociation, à moins que le tribunal ne leur en accorde un. En signant cette lettre aux députés, vous les encouragez à voter pour le projet de loi C-253 qui prévoit protéger les pensions à prestations déterminées en s’attaquant à l’iniquité des lois actuelles sur la faillite.

Ainsi, vous pouvez utiliser cette page Web qui enverra simultanément 15 courriels à différents députés directement reliés à ce projet de loi, à la présidente et aux vice-présidents du comité responsables d’étudier ce projet de loi, au premier ministre, aux chefs des partis d’opposition, à votre député de circonscription, etc. : https://cfp-fcr.org/billc253/indexFR.html.

Tagged ,
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation