19 novembre – L’AREQ souligne la Journée internationale des hommes, sous le thème « Rêver encore »

L’AREQ souligne cette année la Journée internationale des hommes sous le thème « Rêver encore ». Que l’on soit jeune, adulte ou plus âgé, il importe de rêver encore et de continuer d’avoir des projets et des aspirations. La réalisation de nos rêves est souvent guidée par les valeurs qui nous sont chères : la dignité, l’équité, la justice, l’égalité et la solidarité.

« Pour l’AREQ, cette thématique rappelle aussi la situation de vulnérabilité qui peut survenir avec le vieillissement. La pandémie nous a révélé beaucoup d’âgisme dans notre société, et nous avons voulu illustrer que, peu importe l’âge, nous avons le droit de rêver encore à un monde meilleur », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Une affiche ainsi qu’un webinaire avec Jean-Pierre Charbonneau 

Pour l’occasion, l’AREQ a produit une affiche qui illustre un homme qui rêve à travers tous les âges. De plus, le comité national des hommes a organisé un webinaire animé par Jean-Pierre Charbonneau, journaliste à La Presse et au Devoir de 1971 à 1975 et député à l’Assemblée nationale du Québec pendant près de 20 ans. Ce sont plus de 200 personnes aînées qui se sont inscrites à cette conférence en ligne, un véritable succès!

« Pour nous, à l’AREQ, nous voulons mettre l’accent sur le positif. Même avec l’âge, il est possible et souhaitable de rêver encore, même dans cette période difficile où les aînés souffrent beaucoup de la pandémie. C’est le message qu’on veut lancer aux hommes aînés et à l’ensemble de la société », a ajouté Marcel Leroux, responsable du comité national des hommes de l’AREQ.

La condition des hommes aînés à l’AREQ

Depuis 2005, l’AREQ s’intéresse aux enjeux qui touchent spécifiquement les hommes au Québec, particulièrement ceux qui touchent la santé et le bien-être des hommes retraités et aînés. L’AREQ poursuit donc encore aujourd’hui son travail de sensibilisation et de mobilisation en matière de santé et bien-être des hommes, entre autres en diffusant auprès de ses membres les plus récents travaux de recherche.

Webinaire animé par Jean-Pierre Charbonneau.

Deux membres de l’AREQ ont tenu à exprimer leur vision de cette Journée internationale des hommes.

Tagged

Pétition de la Coalition Main Rouge pour renforcer le filet social

La Coalition Main Rouge a lancé récemment une pétition demandant au gouvernement de s’engager dans le renforcement de notre filet social.

Selon la Coalition Main Rouge, le Québec doit faire le choix d’une fiscalité plus équitable et récupérer l’argent là où il est : dans les poches des plus fortunés, dont le patrimoine s’accroît beaucoup plus rapidement que celui des ménages de la classe moyenne ou des plus pauvres. Les plus nantis doivent contribuer davantage si nous souhaitons rétablir notre filet social qui a été malmené par des années de politiques néolibérales.

Choisir de financer une mission sociale au détriment d’une autre est un choix politique, une autre voie est possible. La relance économique n’est pas tenue de graviter autour du béton, elle pourrait aussi servir à renforcer notre filet social.

Enfin, la pétition sera déposée pour la Journée mondiale de la justice sociale, le 20 février 2021.

Tagged

Campagne automnale de la FLG – Votre don est important

En raison de la pandémie, la Fondation Laure-Gaudreault (FLG) fait face à plusieurs obstacles dans sa quête de dons pour venir en aide aux jeunes en difficulté et aux personnes aînées en situation de vulnérabilité.

C’est pourquoi la FLG tient actuellement une campagne automnale. Cette campagne invite particulièrement les personnes qui participent habituellement aux activités de l’AREQ à convertir en don le montant qu’elles investissent à cet effet. Et en tenant compte du remboursement d’impôt, pourquoi ne pas y aller plus généreusement avec un don en ligne ou par un chèque adressé à la FLG?

Dans la situation actuelle, la donation individuelle prend de l’importance et constitue une source première de financement pour permettre à la FLG de répondre aux demandes d’aide qui arriveront au printemps prochain.

Tagged

Pour une assurance médicaments 100 % publique

Depuis plusieurs années, la Coalition Solidarité Santé et plusieurs organisations sociales, dont l’AREQ, mènent une campagne pour obtenir une assurance médicaments 100 % publique. C’est un programme essentiel pour parvenir à diminuer le coût des médicaments et mettre fin aux compressions budgétaires dans le réseau de la santé et des services sociaux; l’urgence d’agir est encore renforcée par le contexte de pandémie.

Le 10 novembre dernier, la Coalition Solidarité Santé a d’ailleurs invité les 203 députés fédéraux et provinciaux du Québec à s’ajouter au mouvement. Vous pouvez aussi manifester votre appui au Régime public et faire parvenir cette lettre collective ainsi qu’un argumentaire à vos députés dès maintenant.

Pour trouver les coordonnées de votre député :

Tagged

Le gouvernement du Québec laisse tomber les soins à domicile dans sa mise à jour économique

Le 12 novembre, le ministre des Finances présentait une mise à jour économique, alors que le gouvernement du Québec fait face à des défis majeurs en raison de la pandémie de COVID-19. Or, l’AREQ se désole de constater que les soins à domicile ne font pas partie de l’équation du ministre pour répondre à ces défis. En ce sens, l’AREQ rappelle que d’investir dans les soins à domicile nous permettrait de limiter la croissance des coûts de soins de longue durée liés aux CHSLD.

En effet, il a été démontré maintes fois que les soins à domicile coûtent moins cher que de construire de nouvelles bâtisses et de les entretenir. En investissant dans les soins et les services à domicile, non seulement nous pouvons mieux contrôler la courbe des dépenses, mais nous répondons aussi au souhait des personnes aînées de rester là où elles le veulent, le plus longtemps possible.

D’ici 2030, le quart de la population du Québec aura plus de 65 ans, et au rythme où les services se développent, plusieurs experts estiment qu’on se dirige droit dans un mur. Présentement, le Québec ne consacre que 25 % de son budget de soins de longue durée dans les soins à domicile. Ainsi, l’AREQ suggère que l’on s’inspire plutôt du Danemark qui accorde les deux tiers de son budget de soins de longue durée dans les soins à domicile.

Tagged

Les Violons du Roy et l’AREQ s’unissent pour offrir de la musique avec le programme Liratoutâge

Les Violons du Roy et l’AREQ sont heureux de s’associer au programme Liratoutâge, partout au Québec, afin d’offrir ensemble au cours des mois de novembre et de décembre de beaux moments de culture et de réconfort à des personnes vivant dans des milieux d’hébergement pour aînés.

Ainsi, les séances de lecture seront agrémentées de musique baroque enregistrée par des musiciens des Violons du Roy dont le violoncelliste Raphaël Dubé qui compte parmi les bénévoles de Liratoutâge. La rencontre entre la lecture et la musique rendra ces moments culturels encore plus attrayants, divertissants et immersifs.

Tagged

Adoption du projet de loi 52 sur le régime de plaintes dans le réseau de la santé

Le 5 novembre marquait l’adoption du projet de loi no52 : Loi visant à renforcer le régime d’examen des plaintes du réseau de la santé et des services sociaux notamment pour les usagers qui reçoivent des services des établissements privés.

Ainsi, l’AREQ voit d’un bon œil que les commissaires locaux aux plaintes et à la qualité des services des centres intégrés soient également responsables de l’examen des plaintes des usagers des établissements privés notamment les CHSLD privés.

Par ailleurs, cette nouvelle loi vient assurer l’indépendance des commissaires locaux aux plaintes et à la qualité des services et bonifier la composition des comités de vigilance, ce qui est un pas dans la bonne direction.

Enfin, l’AREQ suivra de près ce dossier, car l’objectif doit être d’assurer un système de plaintes qui protège les victimes et les proches, tout en assurant une plus grande justice contre la maltraitance envers les personnes aînées.

Tagged

Ateliers virtuels et gratuits sur la littéracie financière pour les personnes âgées

Dans le cadre du Mois de la littératie financière, en novembre 2020, la Fondation canadienne d’éducation économique (FCEE) et IG Gestion de patrimoine vous invitent à assister à une série de trois ateliers virtuels et gratuits. Ces ateliers visent à aider les personnes âgées à mieux comprendre les enjeux financiers qui les concernent et les préoccupent et aborderont entre autres les sujets suivants :

  • Découvrir comment établir et atteindre des objectifs financiers;
  • Adapter, planifier et gérer leur retraite d’une perspective financière;
  • Reconnaître différentes dépenses et planifier un budget concret;
  • Apprendre comment continuer à épargner après la retraite;
  • Planifier et commencer une deuxième carrière;
  • Composer avec la perte d’un partenaire ou d’un conjoint;
  • Prendre des dispositions pour leur succession.

Ces ateliers aborderont également les difficultés financières associées à la pandémie de COVID-19.

Voici les trois dates :

Mardi 3 novembre, de 13 h à 14 h 30 : https://cfee-org.zoom.us/webinar/register/WN_qpZrakNrRLmJdqbWD6NymA

Vendredi 13 novembre, de 10 h à 11 h 30 : https://cfee-org.zoom.us/webinar/register/WN_y2ISKsibRhGb0CoHoQ1mOQ

Mercredi 25 novembre, de 15 h à 16 h 30 : https://cfee-org.zoom.us/webinar/register/WN__cM1Iy-fS1e6chGJ7qR7ZA

 

Tagged

Adoption du projet de loi n° 56 – Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes et modifiant diverses dispositions législatives

La Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes et modifiant diverses dispositions législatives a été adoptée le 28 octobre dernier. Elle vise principalement à reconnaître l’ensemble des personnes proches aidantes et à développer des mesures pour les soutenir dans les différentes sphères de leur vie.

Pour l’AREQ, il s’agit d’une avancée significative dans la reconnaissance des personnes proches aidantes au Québec; qui laisse entrevoir la possibilité d’offrir une meilleure qualité de vie à de nombreuses personnes aînées proches aidantes. Trop longtemps, elles ont suppléé à la faiblesse des services publics. L’AREQ avait d’ailleurs déposé un mémoire à cet effet le 28 septembre dernier.

Pour l’AREQ, la situation et les besoins des personnes aînées proches aidantes constituent un enjeu prioritaire. Alors qu’ils sont eux-mêmes des personnes aînées, le quart des membres de notre association, soit près de 14 000 personnes, soutiennent un proche et se définissent comme proche aidant. Puis, 21 % d’entre eux consacrent plus de 20 heures par semaine à ce rôle. Cette implication a augmenté de façon continue au cours des dernières années. Il s’agit d’une implication significative qui doit être prise en considération.

Tagged

Semaine nationale des personnes proches aidantes 2020

La Semaine nationale des personnes proches aidantes aura lieu du 1er au 7 novembre prochain.

Avec le slogan « Aimer Sans S’épargner », le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) a voulu mettre l’accent sur l’épuisement et l’appauvrissement des personnes proches aidantes. Cette réalité est d’autant plus difficile durant cette période de pandémie.

Les proches aidants démunis devant la crise

  • 20 % des personnes proches aidantes ont vu leurs dépenses liées à leur rôle augmenter en moyenne de près de 900 $.
  • 64 % n’ont eu aucune aide financière, que ce soit la Prestation canadienne d’urgence (PCU), la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE), la Subvention salariale canadienne d’urgence (SSCU), l’assurance-emploi, les prestations de compassion pour un proche en fin de vie ou les prestations de congé pour les proches aidants pour un proche gravement malade.
  • 57 % ont ponctuellement manqué de ressources pour prendre soin de leur proche.

L’importance d’un soutien continu, même en temps de crise 

Au moment du confinement, 28 % des proches aidants répondants n’ont pas pu bénéficier de services de soutien.

La proche aidance à l’AREQ 

Enfin, rappelons que près du quart des membres de l’AREQ sont des proches aidants, selon un récent sondage CROP. Ces personnes aident principalement un membre de la famille immédiate et y consacrent près de 10 heures par semaine en moyenne. Toujours selon le sondage CROP, un tiers des proches aidants membres de l’AREQ ont dit faire face à des difficultés : efforts physiques à déployer, stress, épuisement psychologique, colère et impuissance.

 

Tagged

Nouvel épisode de L’heure juste!

Cette semaine, nous faisons tout d’abord le tour de quelques actualités avec Louise Pettigrew, coanimatrice.

Ensuite, nous parlons avec Laurier Caron, conseiller à l’AREQ, de la Semaine québécoise de réduction des déchets, puis d’une recherche sur les grands-pères et leurs relations avec leurs petits-enfants dans un contexte de propagation de la COVID-19.

Malheureusement, nous avons eu des problèmes techniques avec l’entrevue portant sur le livre Devenir proche aidant : Maladie d’Alzheimer et autres troubles cognitifs. Vous pouvez néanmoins écouter sur YouTube toute l’entrevue avec Karine Thorn, infirmière clinicienne et professionnelle de recherche et auteure du livre.

Tagged

Recherche abordant les effets du confinement sur la participation sociale des personnes aînées

L’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l’Université Laval (IVPSA) recherche présentement des membres d’organisations pour aînés pour une recherche abordant les effets du confinement sur la participation sociale des personnes aînées dans le contexte de la pandémie de COVID-19. La recherche a pour but de recueillir des récits à propos de leurs expériences de participation sociale durant la période de confinement.

Pour participer, vous devez :   

  1. Être membres d’au moins une organisation pour aînés
  2. Résider à domicile et non dans un milieu de vie substitut
  3. Présenter ou non une incapacité (ex. : motrice, auditive, visuelle)

Votre participation consistera à : 

  1. Prendre part à deux entrevues d’une heure sur votre participation sociale en lien avec le confinement en contexte pandémique. Les entrevues s’effectueront par téléphone ou par le biais d’un logiciel (ex. : Zoom, Skype), selon vos préférences. 
  2. Sur une base volontaire, transmettre à l’équipe de recherche des objets ou des écrits pertinents (ex. : copies de journal personnel, de photographies, de correspondances ou d’autres documents) qui témoignent de votre expérience du confinement.

Pour participer ou obtenir davantage de renseignements, veuillez contacter :

Mélanie Synnott, M. Serv. Soc.
Professionnelle de recherche, Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Cette recherche, financée par la Chaire de recherche sur le vieillissement de l’Université Laval, est effectuée sous la direction d’Émilie Raymond, PhD, professeure à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval et chercheure régulière au Centre de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS). Elle peut être jointe par courriel à emilie.raymond@tsc.ulaval.ca.   

Tagged
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation