Le Quoi de neuf de l’été est arrivé : dossier spécial sur l’indexation

Le plus récent numéro du magazine Quoi de neuf est arrivé! En plus de pouvoir consulter le magazine en format Web, vous pouvez aussi lire chaque article et les partager sur vos réseaux sociaux via le site quoideneuf.areq.lacsq.org. Le dossier spécial de ce numéro porte sur l’indexation et les conséquences de la hausse du taux d’inflation sur les rentes partiellement indexées.

Vous y trouverez notamment un texte sur le bilan de l’an 1 du biennat de l’AREQ et des articles sur des sujets variés tel que les soins à domicile, l’environnement et les services de NOVUM, des consultations juridiques gratuites et illimitées pour les membres de l’AREQ.

Tout cela et bien plus encore! Bonne lecture!

Tagged

La nutrition vous intéresse et vous avez 65 ans et plus ?

L’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) recrute présentement des personnes âgées de 65 ans et plus intéressées à participer à une étude visant à évaluer un questionnaire portant sur la consommation d’aliments riches en protéines végétales.

Critères d’admissibilité :

  • Avoir 65 ans et plus
  • Vivre à domicile
  • Comprendre, lire et parler le français
  • Vivre au Canada

Votre implication consistera à participer à un entretien de 30 à 60 minutes avec un membre de notre équipe. Cet entretien aura lieu soit en personne à l’Université Laval ou via une application de vidéoconférence (telle que Zoom ou Teams), selon votre préférence. Lors de cet entretien, il vous sera demandé de réfléchir à voix haute pendant que vous lirez et répondrez aux questions sur votre alimentation.

Vos commentaires permettront par la suite d’améliorer la clarté et la pertinence de ce questionnaire.

Compensation : Deux cartes cadeaux de 25$ applicables chez Renaud Bray seront tirées parmi tous les participants. Les frais de stationnement seront également remboursés.

Pour plus de renseignements Virginie Drolet-Labelle par courriel : virginie.drolet-labelle.1@ulaval.ca par téléphone : 418-656-2131, poste 413164.

Tagged ,

Coalition solidarité santé – La refondation du système de santé : un plan ambitieux ou une simple façade?

Le 29 mars 2022, le ministre de la Santé, Christian Dubé, présentait en grande pompe son « Plan pour mettre en œuvre les changements nécessaires en santé ». Un plan en 50 points, concernant autant le personnel et les organismes communautaires que les infrastructures et le financement. Ce plan répond-il réellement aux besoins ou sert-il de façade permettant au gouvernement d’agir comme bon lui semble?

Depuis plusieurs mois déjà, la dichotomie entre le discours et les actions est notable selon la Coalition Solidarité Santé, dont l’AREQ est membre. À ce jour, les actions faites par le gouvernement n’atteignent que très partiellement les objectifs. Puis, le Plan santé énonce des idées maîtresses sans prévoir d’échéancier ni de moyens concrets afin d’atteindre les objectifs énoncés.

Enfin la Coalition Solidarité Santé maintient que la solution réside dans un réinvestissement massif afin de renforcer le système public universel, de le rendre accessible et de qualité. Pour y arriver, il faut :

  • Rendre publics dès maintenant les échéanciers et les plans d’action reliés au Plan santé
  • Décentraliser les processus décisionnels et favoriser une réelle participation démocratique
  • Réitérer l’indépendance des organismes communautaires autonomes
  • Améliorer rapidement les conditions de travail et d’exercice du personnel de la santé afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le réseau public et d’assurer l’accès, la qualité et la continuité des soins
  • Réinvestir massivement dans le système public et diminuer significativement l’apport du privé dans le système de santé
  • Octroyer les contrats exclusivement par le biais du processus d’appels d’offres public
  • Réaliser un audit public des contrats, de gré à gré, octroyés durant la pandémie

La Coalition Solidarité Santé souhaite que le Plan santé soit davantage qu’une plateforme politique partisane et qu’il en ressorte une réelle volonté de changement ainsi que des actions concrètes pour améliorer le réseau public de santé et de services sociaux.

Tagged ,

L’AREQ et l’Alliance pour la sécurité financière à la retraite

Au cours des dernières semaines, l’Alliance pour la sécurité financière à la retraite (ASFR) a été formée avec le regroupement de plus de 19 associations de retraités, tant du secteur privé que du secteur public, dont l’AREQ, pour réclamer le maintien des droits acquis des retraités et des employés dans leur régime de retraite respectif. À cet effet, l’Alliance a élaboré une déclaration commune signée par Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Au cours des dernières années, des milliers de retraités et d’employés du secteur privé ont subi des coupures importantes de leur rente à la suite de la déconfiture de leurs employeurs. Dans les secteurs municipal et public, le parti au pouvoir a adopté des lois pour réduire les droits acquis des retraités et des employés en attaquant les clauses d’indexation.

Nous estimons qu’il s’agit de graves injustices envers les retraités et les employés qui ont payé leurs cotisations pour obtenir ces avantages. Cette situation crée un sentiment de grande insécurité financière alors que la très grande majorité des retraités et des employés ont, ou avaient, l’impression que leur rente était garantie à vie et que les ententes convenues sur les régimes de retraite à prestations déterminées allaient être respectées.

Pour protéger sans délai les personnes retraitées et les employés de toute mesure visant à réduire rétroactivement leurs droits dûment négociés, l’Alliance demande que le prochain gouvernement légifère, tout comme il a été fait pour interdire les clauses orphelines. L’Alliance demande également que les personnes retraitées et les employés qui ont été lésés par les lois soient pleinement compensés.

Enfin, l’Alliance demande la mise en place d’un régime d’assurance pension pour les retraités du secteur privé et que les retraités ayant subi une réduction de leurs rente à la suite de la faillite de leur ex-employeur ou de la mise en place d’un plan d’arrangement avec les créanciers puissent bénéficier de l’assurance pension.

 

Tagged ,

La Coalition pour la dignité des aînés réagit au plan gouvernemental de lutte contre la maltraitance des aînés

Le 13 juin, le gouvernement du Québec annonçait un plan de 50 millions de dollars pour lutter contre la maltraitance des aînés. La Coalition pour la dignité des aînés (CDA), dont l’AREQ est membre, a ainsi reconnu l’effort du gouvernement à vouloir mettre fin à la maltraitance des aînés. Cependant, selon la CDA, un investissement de 50 millions de dollars réparti sur 5 ans ne répond pas aux besoins criants révélés par la pandémie.

Par ailleurs, la Coalition a aussi tenu à rappeler que la création de la fonction de Protecteur des aînés témoignerait d’une réelle volonté de renforcer les conditions de vie des aînés les plus vulnérables dans une vision à plus long terme. En effet, un investissement conséquent dans la fonction de Protecteur des aînés, indépendant de la direction du réseau de la santé et du gouvernement, permettrait aux aînés de dénoncer les abus dont ils sont victimes et d’avoir les recours nécessaires afin de combattre la négligence.

« La pandémie a exacerbé les situations d’abus qui ont malheureusement lieu depuis de trop nombreuses années déjà. Nous sommes d’avis qu’un ombudsman nommé par l’Assemblée nationale, spécifique aux aînés, est nécessaire afin de traiter des réalités inacceptables vécues par les personnes aînées. Il faut qu’une instance indépendante prenne cette situation en main. », a affirmé Lise Lapointe, porte-parole de la Coalition, par voie de communiqué.

Tagged ,

Offre de formation gratuite – Améliorez le suivi de vos finances personnelles

À la suite du succès obtenu l’an dernier dans le cadre des activités de formation diffusées sur Zoom, un nouveau groupe débutera le 21 septembre 2022.  Monsieur Bernard Frigon, en collaboration avec l’AREQ et l’APRQ offrira des activités de formation gratuites portant sur les outils de suivi des finances personnelles et de planification financière de retraite. Ces activités, accessibles par Zoom, auront pour but d’aider les préretraités et les retraités à voir clair dans leurs finances personnelles, à estimer si leurs ressources financières seront suffisantes jusqu’à la fin de la retraite et à faire les ajustements appropriés pour y arriver.

1er volet : 4 rencontres de 2 heures au cours desquelles quatre calculateurs seront présentés  

  • Signet: un calculateur d’optimisation de la rente du RRQ et de la PSV
  • Le Révélateur: un calculateur d’indexation de la rente du RREGOP et du RRPE
  • Résido: un calculateur d’estimation du prix des loyers en RPA
  • Marathon: un calculateur de planification financière de retraite

2e volet : 17 rencontres de 3 heures portant sur la prise en main d’une vingtaine d’outils de suivi des finances personnelles  

Un questionnaire permettra aux participants et participantes de préciser leurs besoins et de choisir les activités de formation et les outils proposés dans ce 2e volet. Des travaux pratiques hebdomadaires permettront aux personnes qui ne sont pas familières avec les outils de suivi des finances personnelles d’améliorer leurs connaissances et leurs compétences graduellement, au fil des rencontres.

Informations additionnelles 

Inscription 

Pour participer à ces activités, vous devez remplir le formulaire d’inscription.

Date limite d’inscription : 14 septembre 2022 

Le nombre d’inscriptions est limité.

Tagged ,

Une Alerte Silver pour la disparition de personnes aînées avec trouble neurocognitif

Bonne nouvelle! Le gouvernement du Québec a lancé cette semaine trois projets pilotes d’Alerte SILVER pour retrouver les aînés avec trouble neurocognitif majeur portés disparus. Les notifications d’alerte se feront uniquement sur les appareils cellulaires dans une zone géographique spécifique où une personne sera portée disparue. Elles se limiteront le plus possible à la zone où le public pourra avantageusement être mis à contribution. Elles seront déclenchées par la Sûreté du Québec (SQ), selon la gravité de la situation et une série de critères.

Ces projets pilotes seront déployés à partir du mois de septembre 2022 pour un an, et ce, dans trois MRC : La Vallée-de-l’Or, Drummond et Joliette. Pour l’AREQ, l’Alerte SILVER constitue une avancée intéressante qui permettra de prévenir des situations potentiellement tragiques.

Selon la Sûreté du Québec, on signale en moyenne 650 disparitions potentielles annuelles de personnes âgées de plus de 70 ans au Québec.

 

Tagged ,

Participez à un groupe de discussion sur le soutien à domicile organisé par l’AREQ

Le Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE) mène actuellement une consultation sur le soutien à domicile. Afin de contribuer à cette consultation, l’AREQ souhaite recueillir les commentaires de ses membres sur le soutien à domicile par le biais d’un groupe de discussion en virtuel.

Ce groupe de discussion aura lieu le lundi 13 juin prochain à 9 h 30 et est ouvert à tous les membres. Pour participer, connectez-vous le 13 juin à 9 h 30 via ce lien :  https://us06web.zoom.us/j/82352608023. Aucune inscription n’est requise, donc ajoutez cette date à votre agenda.

Enfin, pour vous préparer au groupe de discussion, l’AREQ vous suggère de préalablement prendre connaissance du questionnaire élaboré par le CSBE sur le sujet. Vous pouvez télécharger le questionnaire en cliquant ici.

 

Tagged ,

Table ronde – Habitats alternatifs pour personnes aînées : une comparaison France, Royaume-Uni et Québec

Le Centre de recherche sur les innovations et les transformations sociales (CRITS) associé à l’École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère de l’Université Saint-Paul collaborent avec Un et un font mille et HABITATS afin de proposer une table ronde sur les habitats alternatifs, le 9 juin de 11 h 30 à 13 h. Cet événement gratuit est ouvert au grand public. Un lien Zoom vous sera envoyé par courriel à la suite de votre inscription.

Cette activité permettra de découvrir les contextes français et britanniques, particulièrement en ce qui concerne les modèles alternatifs d’habitat pour personnes aînées. Pour en discuter, la table accueillera Guy Tapie (École nationale d’architecture et de paysage de Bordeaux), Mélissa Fernandez Arrigoitia (Lancaster University) et Karen West (University of Bristol).

Tagged ,

Projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir : l’AREQ demande à participer aux travaux pour y porter la voix des personnes aînées

L’AREQ a accueilli positivement le dépôt d’un projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir, le 25 mai dernier. Même si l’AREQ regrette que ce dossier ait pris autant de temps à aboutir, ne laissant qu’un peu moins de trois semaines pour l’étudier et l’adopter, l‘Association s’est dite prête à participer activement aux travaux entourant ce projet de loi, en parlant au nom de plus de 60 000 membres à travers le Québec, après une vaste consultation et un travail rigoureux dans le dossier.

« L’AREQ est active dans le dossier de l’aide médicale à mourir depuis le début. Nous sommes soucieux de travailler avec les consensus exprimés lors de nos consultations auprès de nos membres. En ce sens, nous jugeons important de porter la voix des aînés dans tous les débats entourant l’aide médicale à mourir », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, par voie de communiqué.

Autodétermination et dignité 

Dans son mémoire déposé à la Commission spéciale sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, l’AREQ conclut qu’il faut permettre de demander à l’avance l’administration de l’aide médicale à mourir à un moment déterminé, répondant ainsi aux attentes d’une vaste majorité de personnes aînées qui aspirent à une fin de vie dans la dignité. Le Québec est prêt à franchir une nouvelle étape. L’autodétermination qui a caractérisé les personnes qui sont aujourd’hui aînées demeure un principe qui leur est cher. Il leur est essentiel de savoir que les décisions qu’elles prendront pour leur fin de vie seront respectées.

Tagged ,

L’AREQ et la Coalition pour la dignité des aînés contribuent au dépôt d’un projet de loi visant à créer un poste de Protecteur des aînés

Le 25 mai, Mme Lise Lapointe, présidente de l’AREQ et porte-parole de la Coalition pour la dignité des aînés, était présente à l’Assemblée nationale pour le dépôt du projet de loi 497, Loi modifiant la Charte des droits et libertés de la personne dans le but de renforcer la protection des droits des personnes aînées et de créer la fonction de Protecteur des aînés.

Abordée dans le cadre des États généraux sur les conditions de vie des aînés qui se sont déroulés le 3 mai dernier à Québec, la création d’un rôle de Protecteur des aînés qui veillerait au respect des droits de ces derniers a été accueillie très positivement par les membres de la Coalition et a fait l’unanimité auprès des personnes participantes. Ce protecteur, indépendant du réseau de la santé et du gouvernement, permettrait aux aînés de dénoncer les abus dont ils sont victimes et d’avoir les recours nécessaires afin de dénoncer la négligence.

« Quand vient le temps de poser des gestes promptement, ce gouvernement nous a fait la démonstration qu’il avait l’agilité de le faire. S’il a la volonté sincère de faire mieux pour les aînés, qu’il appelle ce projet de loi sans tarder. La rencontre que nous avons eue avec la ministre des Aînés aujourd’hui nous donne l’espoir de voir ce geste posé rapidement », a souligné Mme Lapointe, par voie de communiqué.

Tagged ,

Cap sur la dignité – Le secteur Pointe-de-l’Île de la région de Montréal rencontre la ministre Chantal Rouleau

Les représentants du secteur Pointe-de-l’Île (J) de la région de Île de Montréal (06) ont rencontré la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau, dans le cadre de l’opération Cap sur la dignité. Le président du secteur, Jean Falardeau et la 1ère vice-présidente, Marie Marsolais se sont adressés à la ministre lors d’une rencontre de 45 minutes le 29 avril dernier. Ils ont abordé les sujets importants pour les personnes aînées, notamment les services à domicile, les personnes proches aidantes, les revenus insuffisants et la priorité à mettre sur les services en CHSLD plutôt que les investissements dans de nouveaux bâtiments. Madame Rouleau a fait preuve d’une bonne écoute.

Tagged

Rapport de la coroner Kamel sur les décès en CHSLD : 23 recommandations qui ne doivent pas être tablettées selon l’AREQ

Le 16 mai, la coroner Géhane Kamel rendait public le rapport de son enquête qui s’est penchée particulièrement sur les décès de 53 personnes dans des résidences publiques et privées lors de la première vague de la pandémie. L’AREQ a réagi au dévoilement de ce rapport, par voie de communiqué, et partage ainsi les constats et les recommandations de la coroner. Selon l’Association, il est primordial que l’on mette de l’avant les 23 recommandations du rapport, car trop de recommandations et de rapports ont été tablettés par le passé.

4 actions à prioriser selon l’AREQ dans les recommandations de la coroner 

Parmi les recommandations de la coroner, l’AREQ a identifié quatre priorités qui rejoignent les demandes maintes fois exprimées par l’Association depuis des années, et pour lesquelles nous devons agir rapidement :

  • Augmenter l’offre de service pour le maintien à domicile des personnes aînées.
  • Revoir rapidement l’offre de service des personnes aînées en convertissant tous les CHSLD privés en CHSLD privés conventionnés.
  • Implanter des ratios sécuritaires professionnels en soins/résidents dans les CHSLD.
  • S’assurer d’une politique inclusive en temps de crise pour permettre qu’au moins deux proches aidants puissent visiter la personne hébergée de façon sécuritaire.

« Avec ce rapport de la coroner Géhane Kamel, une nouvelle voix s’ajoute pour dire qu’il faut augmenter l’offre de service pour le maintien à domicile des personnes aînées. On le dit, et on le redit, les soins à domicile permettent de diminuer la pression sur les CHSLD tout en permettant d’offrir le choix aux aînés de vieillir là où ils le souhaitent, le plus longtemps possible », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Tagged ,

Tablettes électroniques pour combler l’absence d’infirmières en CHSLD : la machine ne doit pas se substituer à l’humain selon l’AREQ

De nombreux membres de l’AREQ accueillent avec inquiétude les projets de téléconsultations en CHSLD. Ces projets pilotes consisteront à combler l’absence d’infirmières de nuit dans des CHSLD du Québec par l’entremise d’infirmières de garde qui, de leur domicile, feront des consultations à l’aide de tablettes électroniques. Bien que l’AREQ reconnaisse les défis importants de la pénurie de main-d’œuvre, l’Association a invité le gouvernement à la prudence pour ne pas affaiblir le niveau de sécurité des personnes vulnérables en CHSLD.

Selon l’AREQ, les projets de téléconsultations en CHSLD doivent constituer une béquille temporaire. Afin d’assurer des soins de qualité et une sécurité optimale aux personnes les plus vulnérables de notre société, les iPads ne doivent en aucun cas se substituer aux efforts à déployer pour recruter de la main-d’œuvre. Nous devrions viser l’humanisation des soins et non l’informatisation.

Tagged ,

Réaction de la Coalition pour la dignité des aînés au rapport de la Vérificatrice générale

Le 11 mai, la vérificatrice générale (VG) du Québec, Guylaine Leclerc, dévoilait les résultats de son rapport concernant les soins de longue durée pour les personnes aînées en perte d’autonomie. Selon la VG, « les aînés en grande perte d’autonomie n’auront pas tous accès à des soins de longue durée publics dans les prochaines années ni à une intensité de services suffisante ». Ainsi, la Coalition pour la dignité des aînés (CDA) a réagi par voie de communiqué.

La CDA réitère que des investissements plus importants en soutien à domicile contribueraient à diminuer la pression sur les centres d’hébergement de longue durée. La Coalition souligne également que les ressources consacrées aux aînés doivent faire partie d’une stratégie globale, avec une vision à long terme et réellement à l’écoute des besoins des personnes aînées.

Les efforts collectifs à y consacrer devraient, selon la Coalition, être tout aussi importants que ceux qui ont été déployés pour faire face à la pandémie. L’engagement envers les enjeux que vivent les aînés sera l’objet de plusieurs recommandations de la Coalition lors des prochaines semaines et lors de la campagne électorale provinciale.

Entrevue de Lise Lapointe, présidente de l’AREQ et porte-parole de la Coalition pour la dignité des aînés :

 

Tagged ,

Lettre ouverte de la présidente de l’AREQ dans Le Devoir

Le lundi 9 mai, une lettre ouverte de Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a été publiée dans Le Devoir. Ce texte fait état du grand retard dans le développement des soins à domicile au Québec en comparaison avec les chantiers des maisons des aînés dont les coûts exorbitants ne cessent de croitre avec la conjoncture économique. Pourtant, le souhait des personnes aînées est largement de pouvoir rester dans le milieu de vie de leur choix (maison, appartement, milieu de vie collectif, résidence pour aînés, etc.) et d’y recevoir des soins de qualité.

Or, il y a au Québec une disparité frappante entre le financement des centres d’hébergement pour aînés et les investissements en soins à domicile. Pour sa part, le Danemark, qui fait face à un défi démographique semblable au nôtre, accorde 65 % de son budget de soutien aux personnes aînées aux soins à domicile. Pour le Québec, près de 70 % du budget est dépensé dans les lieux d’hébergement, une proportion complètement inversée.

L’expérience du Danemark démontre qu’on peut offrir un nombre impressionnant d’heures de soins et de services à domicile pour des pertes d’autonomie avancées, et ce, à coût moins élevé qu’en construisant de nouveaux bâtiments. Comment le Danemark réussit-il à offrir des soins et des services de qualité là où les personnes choisissent de rester? Découvrez le dans la lettre ouverte de la présidente de l’AREQ!

« La Révolution tranquille a été accompagnée d’un défi démographique de taille, soit le baby-boom. La société québécoise est, cette fois-ci, mûre pour relever un nouveau défi : devenir un Québec digne de ses aînés. » – Lise Lapointe, présidente de l’AREQ

Tagged ,

Grand-parentalité au masculin : diffusion des résultats

Le 4 mai dernier avait lieu l’activité « La grand-parentalité au masculin, une réalité peu connue », offerte par le Pôle d’expertise et de recherche en santé et bien-être des hommes (PERSBH) de VITAM – Centre de recherche en santé durable, en collaboration avec l’AREQ. Ce webinaire avait pour but de présenter les résultats obtenus dans l’étude quantitative à laquelle plus de 300 grands-pères membres de l’AREQ ont participée. Ce fut également l’occasion de partager quelques réactions qui ont suivi la publication de ce rapport. Pour visionner ce webinaire, rendez-vous ici. 

Nous vous rappelons que cette étude comprend un deuxième volet d’ordre qualitatif. La période de recrutement des dyades constituées de grands-pères membres de l’AREQ et de leurs petits-fils âgés de 16 ans et plus est maintenant terminée. Le prochain rapport devrait donc être disponible à compter de l’automne prochain.

Tagged

Maison des aînés : l’AREQ demande à mettre un frein au projet et à prioriser les soins à domicile

Le 4 mai, nous apprenions que le projet de maisons des aînés allait coûter beaucoup plus cher que prévu. Le gouvernement, qui avait déjà annulé des appels d’offres, car les soumissions étaient trop dispendieuses, s’est buté à nouveau à des coûts encore plus exorbitants, perdant ainsi des millions de dollars dans chaque appel d’offres raté.

Par voie de communiqué, l’AREQ a demandé à mettre un frein au projet de maisons des aînés, qui n’a jamais été souhaité par personne, ni par les experts, ni par les associations, ni par les personnes aînées elles-mêmes. Selon l’Association, l’effort prioritaire devrait être placé dans les soins à domicile et dans la rénovation des CHSLD actuels, des choix plus économiques et qui répondent mieux aux besoins exprimés par les personnes aînées.

Tagged ,

Le droit d’un enfant à une relation avec ses grands-parents : le saviez-vous?

Les relations entre les parents et les grands-parents d’un enfant sont parfois problématiques. Dans certains conflits, des parents souhaitent même interdire aux grands-parents de voir leurs petits-enfants. Quels sont les droits des parents, des grands-parents et des petits-enfants dans ces circonstances? 

Pour connaître l’état de la loi sur la question, cliquez ici.

Tagged

Pétition – Respect des droits des locataires des résidences privées pour aînés

L’AREQ vous invite à signer une pétition qui demande au gouvernement du Québec d’assurer le respect des droits des locataires des RPA contre les hausses abusives de loyer, l’éviction ou les pertes de services, notamment à la suite d’un changement de propriétaire, et ce :

  • en instaurant des obligations liées à la certification des RPA, notamment pour maintenir le statut, les services offerts et réguler les coûts des loyers;
  • en facilitant l’appropriation et la gestion communautaire ou publique de toute RPA à risque de fermeture ou en défaut face à ses obligations;
  • en modifiant les articles 1955 et 1959 du Code civil du Québec, afin d’assurer la protection des droits des locataires et d’interdire le changement d’affectation d’un immeuble à logement, à plus forte raison dans le cas d’une RPA.

Vous pouvez signer cette pétition sur le site de l’Assemblée nationale du Québec.

 

Tagged
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation