Vol de données au ministère de l’Éducation

Le ministère de l’Éducation communique ces jours-ci avec milliers d’enseignant(e)s, actuels et retraités, pour les informer du vol de leurs données personnelles.

La communication prend la forme d’une lettre officielle adressée aux personnes concernées. Les envois ont débuté dans la semaine du 27 juillet.

Il est à noter qu’il ne s’agit pas de données personnelles détenues par l’AREQ qui ont été volées, mais bien de données détenues par le gouvernement.

Le ministère de l’Éducation invite les gens à s’inscrire à Équifax pour avoir une surveillance de leur crédit. C’est le gouvernement qui va payer la note. Si une personne est déjà inscrite auprès d’Équifax (notamment parce qu’elle était cliente de Desjardins), elle n’a pas à s’inscrire une deuxième fois.

Les personnes qui pensent avoir été victimes d’un vol d’identité ou d’une fraude doivent contacter le service de police de leur municipalité.

Pour avoir plus d’information, nous conseillons aux membres de l’AREQ de communiquer avec le ministère de l’Éducation au 418 643-7095 ou sans frais 1 866 747-6626.

Ils peuvent aussi consulter les réponses à vos questions sur le site web du ministère à https://www.quebec.ca/education/vol-donnees-ministere-education/

L’AREQ suit la situation de près et interviendra au besoin auprès du gouvernement.

L’AREQ en action depuis le début de la pandémie et sur toutes les tribunes!

Malgré le confinement qui nous afflige toutes et tous, l’AREQ a tenu le fort depuis le début de la pandémie pour défendre les droits des personnes aînées au Québec, et continue de le faire quotidiennement. En ces temps troubles, nous devons redoubler d’efforts pour revendiquer des meilleures conditions de vie pour les personnes aînées, notamment les personnes hébergées en CHSLD.

Le 23 mars, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ commentait à LCN les premiers décès de la COVID-19, soit des personnes aînées. C’était au début des mesures de confinement.


Dénonciation des frais de livraison de repas dans les résidences pour aînés

Le 24 mars, l’AREQ dénonçait les frais de livraison de repas dans les unités locatives des résidences pour aînés. Alors que le gouvernement exigeait le confinement des personnes en résidence pour aînés, il était inconcevable de leur faire charger des frais pouvant aller jusqu’à 7 $ par repas dans certaines résidences. Le gouvernement a vite répondu à notre appel en exigeant la gratuité de ce service durant la pandémie, un gain pour plusieurs personnes aînées en résidence!

 


Don de l’AREQ aux Petits Frères

Le 30 mars, l’AREQ a choisi de faire un don de 2000 $ à l’organisme Les Petits Frères, dont la mission est de contrer l’isolement des personnes aînées. Par ce geste de solidarité, l’AREQ a tenu à soutenir cet organisme qui déploie des efforts incommensurables dans cette période de crise due à la pandémie COVID-19.


Demande de report des hausses de loyer dans les résidences pour aînés

Le 3 avril, par voie de communiqué, l’AREQ a joint sa voix à la Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (FCAAP) afin de demander au gouvernement de reporter la hausse des loyers des personnes qui vivent en résidence privée pour aînés. Dans la mesure où les personnes aînées ne peuvent plus recevoir de visites, elles peuvent ainsi être privées de certains services d’accompagnement quant au renouvellement de leur bail et des hausses de loyers. C’est pourquoi nous avons demandé aux propriétaires de résidences d’attendre que leurs résidents puissent retrouver un plein accès à ces services, dans le respect de leurs droits.

Le 7 avril, afin d’aider à briser l’isolement des personnes aînées hospitalisées en raison de la COVID-19, l’AREQ a demandé aux hôpitaux et aux fournisseurs privés de câblodistribution d’offrir gratuitement leur service de télévision le temps de la pandémie. Déjà, plusieurs établissements ont répondu à l’appel.


Réaction à la situation du CHSLD Herron

Le 12 avril, choquée par la situation déplorable révélée au CHSLD Herron, où des aînés étaient laissés à eux-mêmes, souffrant de déshydratation et de faim, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ a tenu à réagir dans une lettre ouverte pour dénoncer cette situation inacceptable.


Demande d’une commission d’enquête publique et d’états généraux sur les soins aux aînés 

Le 17 avril, l’AREQ réclame publiquement une commission d’enquête publique et des états généraux sur les soins aux aînés. Les histoires d’horreur en CHSLD sont connues depuis des années. La crise actuelle liée à la pandémie COVID-19 ne fait qu’exacerber les problèmes connus depuis longtemps dans le réseau de la santé quant aux services aux personnes aînées. À la lumière des derniers cas révélés récemment dans plusieurs CHSLD du Québec, l’Association réclame des actions importantes à court et à long terme.

   


Lettre ouverte sur les soins à domicile

Le 22 avril, dans une lettre ouverte, la présidente de l’AREQ rappelle que les soins à domicile font partie de la solution à la crise que connaît les CHSLD depuis des années. Investir dans les soins à domicile et dans le maintien de l’autonomie des aînés retarde le potentiel d’une hospitalisation critique et l’aggravation d’une perte d’autonomie pouvant mener à l’hébergement en CHSLD. Cela réduit ainsi la pression que vivent actuellement nos CHSLD au Québec. De plus, cela permet de répondre au souhait de la vaste majorité des gens de pouvoir rester dans leur communauté le plus longtemps possible, près des leurs. Ce n’est pas nouveau. Déjà, la Commission Clair le mentionnait en 2000, il y a 20 ans.


Plus que jamais, il est important de se mobiliser pour réclamer une qualité de vie digne à celles et à ceux qui ont bâti le Québec. Même en confinement, l’AREQ continuera à veiller à la défense des droits des personnes aînées!

Travaux sur le site de l’AREQ : merci de votre compréhension

Depuis quelques jours, le site Internet de l’AREQ a beaucoup ralenti et nous nous excusons des inconvénients que cela a pu causer à nos visiteurs. Nous avons eu à changer de serveur afin d’héberger notre site et cette migration a engendré ce problème momentané.

Toutefois, le site Internet de l’AREQ est pratiquement revenu dans son entièreté et est plus rapide que jamais! Néanmoins, certains éléments de contenus seront de retour seulement dans les prochains jours, notamment la très populaire question de la semaine.

Nous vous remercions de votre compréhension.

COVID-19 et assurance voyage

[Mis à jour le 23 septembre 2020]

La situation actuelle étant inhabituelle et sans précédent, les modalités de remboursement en cas d’annulation de voyage, de retour anticipé ou de problème de santé à l’extérieur du Québec, évoluent en fonction du déroulement des évènements et des mesures gouvernementales qui sont annoncées. C’est pourquoi la plupart des organismes offrent une foire aux questions sur leur site Web. Nous vous invitons fortement à les consulter si vous avez des questions.

Voici les sites Web les plus pertinents à consulter en cas de questions concernant l’assurance voyage et l’annulation de voyage.

Vous pouvez également consulter le site Web de votre agence de voyages et celui de votre compagnie de transport.


COVID-19 : MISE À JOUR DE VOTRE COUVERTURE D’ASSURANCE VOYAGE

SSQ change de nom | Avantages

À compter du 1er octobre 2020, SSQ Assurance couvrira désormais tous les frais médicaux d’urgence, incluant ceux reliés à la COVID-19, dans un pays de destination ayant un avis du gouvernement canadien d’éviter tout voyage non essentiel (niveau 3).

Pour être admissibles à leur couverture, les assurés devront présenter un état de santé bon et stable avant le départ, comme le prévoit déjà leur couverture d’assurance.

Assurance annulation et interruption de voyage

Également à compter du 1er octobre 2020, l’assurance annulation et interruption de voyage sera offerte dans les cas suivants :

Avant le départ

Si l’avis de votre pays de destination passe d’un niveau de 1-2 à 3 ou 4* avant votre départ, il sera alors possible d’annuler votre voyage.

Durant le voyage

Si l’avis de votre pays de destination passe d’un niveau 1-2 à 3 durant votre séjour, vous aurez le choix de rester en voyage, tout en conservant votre protection d’assistance voyage, ou d’interrompre celui-ci et revenir au pays dans un délai maximum de 14 jours. Toutefois, si l’avis du gouvernement passe à un niveau 4, vous devrez obligatoirement interrompre votre voyage et revenir au pays dans un délai maximal de 14 jours, à défaut de quoi vous perdrez votre protection d’assistance voyage.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter la FAQ de SSQ Assurance.

*Avis émis par le gouvernement canadien concernant les destinations voyages

Niveau 1 – Prendre les précautions sanitaires habituelles en voyage

Niveau 2 – Prendre des précautions sanitaires spéciales

Niveau 3 – Éviter tout voyage non essentiel

Niveau 4 – Éviter tout voyage


Confinement au retour d’un voyage

Au début du mois de mars 2020, le gouvernement du Canada demandait aux voyageurs revenant au pays de s’isoler à la maison. Depuis le 25 mars, cette demande est maintenant une obligation de la Loi sur la mise en quarantaine.

Par ailleurs, l’Agence des services frontaliers du Canada et l’Association canadienne des « snowbirds » informent les Canadiens qui reviennent au pays après un séjour à l’étranger afin de bien planifier leur retour au Canada avec de nombreux conseils de voyage qui faciliteront leur passage à la frontière.

Nous vous invitions à consulter ces sites régulièrement, car les informations peuvent évoluer au fil du temps.


Bonne nouvelle : de nouvelles mesures en matière d’assurance voyage par SSQ

SSQ change de nom | Avantages

SSQ Assurance vient de mettre à jour sa foire aux questions en y ajoutant des nouvelles mesures en matière d’assurance voyage. dont la suivante.

Pour les personnes ayant acheté un voyage avant le 13 mars 2020 (ou avant le 10 mars 2020 pour les croisières) auprès d’une agence de voyages du Québec :

Sur une base exceptionnelle, pendant la présente pandémie, SSQ Assurance accepte de rembourser tous ses clients ayant acheté un voyage avant le 13 mars 2020 auprès d’une agence de voyages du Québec (ou avant le 10 mars 2020 pour une croisière) et dont celui-ci fut annulé en raison de la COVID-19.

Les personnes assurées ne seront plus dirigées vers le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) par SSQ. L’assureur se chargera d’effectuer le remboursement et récupérera ensuite les sommes dues, directement auprès du FICAV.

Que faire?

Pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle mesure, rendez-vous sur le site de CanAssistance et téléchargez le formulaire de réclamation qui s’applique le mieux à votre situation :

Délai de traitement

SSQ prévoit un délai de traitement de la réclamation d’environ 3 mois. Vous pouvez également communiquer avec CanAssistance au numéro suivant : 1 800 465-2928.

Crédit voyages non remboursables

Il est à noter cependant que tous les crédits voyages octroyés par les agences de voyages, compagnies aériennes, compagnies de croisières ou autres, sont toujours considérés comme un remboursement au sens de votre contrat d’assurance. Ceux-ci ne sont donc pas remboursables par le FICAV ou par votre régime d’assurance ASSUREQ.

Pour plus de détails sur ces nouvelles mesures ou pour toute autre question sur l’assurance voyage en lien avec la COVID-19, veuillez consulter régulièrement la foire aux questions de SSQ Assurance : https://ssq.ca/fr/coronavirus#faq.

COVID-19 : Suivi des activités de l’AREQ

Rappelons que le gouvernement du Québec a émis plusieurs directives au cours des derniers jours pour freiner l’évolution du coronavirus (COVID-19). En outre, le premier ministre Legault a alors indiqué que tout le monde doit fournir sa part d’efforts pour contrer la propagation du virus. Nous avons, toutes et tous, une responsabilité à cet égard.

Activités de l’AREQ

L’AREQ suit étroitement les directives gouvernementales, d’une part pour protéger la santé de ses membres qui sont considérés comme étant une population plus à risque de conséquences graves et, d’autre part, pour participer à l’effort collectif demandé par le premier ministre.

En conséquence, au terme d’une réunion spéciale du conseil d’administration tenue le 16 mars, nous vous informons que toutes les activités et les réunions organisées par l’AREQ en présence de membres au niveau national, dans les régions et dans les secteurs, sont annulées jusqu’au 30 mars. De nouvelles indications seront fournies au fil de l’évolution du dossier.

Bureau national

Pour assurer la sécurité du personnel de l’AREQ et contribuer à l’effort collectif envers le coronavirus, le  bureau national de l’AREQ est fermé et le personnel est en télétravail.

Un message d’accueil spécial a été préparé pour les gens qui communiquent avec l’AREQ par téléphone, leur expliquant la situation et les invitant à nous laisser un message vocal ou à nous transmettre leurs questions ou informations par courriel.

On peut contacter l’AREQ et son équipe par l’entremise du site Internet à http://areq.lacsq.org ou par courriel à info@areq.lacsq.org.

Conseil national

Considérant le caractère sans précédent des mesures gouvernementales édictées pour ralentir la progression de la COVID-19 et de manière exceptionnelle, le conseil d’administration a pris la décision d’annuler le conseil national (CN) prévu du 23 au 26 mars.

Congrès de l’AREQ

De manière exceptionnelle, le conseil d’administration a créé un comité pour évaluer différents scénarios et proposer des recommandations quant aux moyens à mettre en œuvre, en vertu des Statuts et règlements de l’Association, relativement à la tenue du 47e Congrès de l’Association, qui est prévu du 1er au 4 juin 2020.

Assemblées générales sectorielles (AGS)

La tenue des assemblées générales sectorielles (AGS) et des assemblées générales régionales (AGR), prévue en avril et en mai, sera réévaluée au cours des prochains jours.

L’AREQ demande des gestes concrets pour améliorer les conditions de vie en hébergement

Le 24 septembre, l’AREQ s’est dite satisfaite de la décision d’un juge de la Cour supérieure du Québec d’autoriser un recours collectif de 500 millions de dollars contre le gouvernement du Québec en raison de la maltraitance organisationnelle en CHSLD. Cette démarche juridique doit rendre justice aux personnes hébergées et à leurs proches qui ont souffert de cette forme de maltraitance depuis des années, et forcer le gouvernement à rehausser le niveau de services en CHSLD.

Des réformes et des compressions budgétaires qui ont fait mal 

Le réseau de la santé a souffert des contrecoups des dernières réformes et des compressions budgétaires. Il en a notamment résulté une dégradation des conditions de travail pour les personnes qui œuvrent quotidiennement auprès des aînés en CHSLD. D’ailleurs, l’AREQ a dénoncé publiquement cette situation de maltraitance organisationnelle en 2018, en interpellant la protectrice du citoyen.

« Dans son plus récent rapport sur les soins de longue durée, la protectrice du citoyen avait clairement démontré les effets pernicieux des réformes et des compressions sur la qualité des soins. Si nous voulons offrir une qualité de vie digne à celles et à ceux qui ont bâti le Québec, cela doit passer par l’ajout de ressources qualifiées et des conditions de travail adéquates », a rappelé Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

L’AREQ accueille positivement l’annonce de 280 M$ pour les soins à domicile par le gouvernement du Québec

Le 23 septembre, l’AREQ a accueilli positivement la décision du gouvernement du Québec de hausser le financement des soins à domicile. Néanmoins, l’AREQ restera vigilante quant à la façon dont seront dépensés les 280 M$ annoncés.

« Depuis des années, les personnes aînées demandent que les soins à domicile soient une priorité au Québec. Nous voulons vivre là où nous le souhaitons et le plus longtemps possible. Les nouvelles sommes annoncées par le gouvernement sont donc un pas dans la bonne direction », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Rappelons toutefois que le Vérificateur général du Québec a, à maintes reprises, démontré que les sommes prévues pour les soins à domicile dans le réseau de la santé n’étaient pas toujours dépensées à cet effet. En ce sens, l’AREQ a toujours revendiqué une enveloppe protégée pour les soins à domicile.

L’AREQ réagit au rapport de la coroner à la suite du décès de Mme Hélène Rowley Hotte Duceppe

Le 20 juin, l’AREQ a réagi par voie de communiqué au rapport de la coroner à la suite du décès de Mme Hélène Rowley Hotte Duceppe, survenu le 20 janvier dernier. Pour l’AREQ, ce drame consternant était évitable, et il faudra tout mettre en œuvre afin d’empêcher qu’une telle situation se répète.

« Nous sommes indignés de constater la série de manquements relevés par la coroner et qui ont conduit à la mort de cette résidente. Depuis plusieurs années déjà, l’AREQ insiste sur la priorité qui doit être accordée à la sécurité des personnes qui habitent en résidence. Chaque fois que les normes de certification ont été revues, nous avons milité pour un rehaussement de celles-ci afin d’éviter de tels drames », a soutenu Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Rappelons que depuis 2010, une quinzaine de personnes aînées et vulnérables sont mortes de froid à l’extérieur de leur résidence. Ce sont des cas tout aussi affligeants qui méritent qu’on leur rende justice par des mesures de sécurité adéquates. À la lumière de ces faits, il ne faut pas craindre d’être exigeants.

« Jamais, et en aucun cas, la recherche de profit par les propriétaires des résidences ne doit porter atteinte à la sécurité de leurs résidents. La sécurité des personnes aînées en situation de vulnérabilité n’a pas de prix! Les gens choisissent de vivre en résidence pour se sentir en sécurité, selon leurs besoins », a conclu Mme Lapointe.

L’AREQ est fière d’appuyer le retour à l’école de deux mamans!

Dans le cadre du projet Maman va à l’école, l’AREQ offre cette année quatre bourses au montant de 500 $ réparties dans les régions suivantes : Lanaudière, Gaspésie, Estrie et la Beauce.

Le 14 juin dernier, c’est avec fierté que l’AREQ a remis une de ces bourses à Sophie Bisson, dans la région de Québec—Chaudière-Appalaches. C’est Mme Denise Lachance, présidente du secteur Beauport – Côte-de-Beaupré, qui lui a remix son prix.

Jessica Vincent, qui était accompagnée de son fils, a également reçu une bourse de 500 $ à l’initiative du secteur Haut-Richelieu. C’est la présidente du secteur, Mme Renée Dallaire, qui lui a remis la bourse.

Dans son Plan d’action national 2017-2020, l’AREQ entend appuyer des organismes et des initiatives visant à promouvoir la persévérance et à lutter contre le décrochage, de même qu’organiser et soutenir des initiatives favorisant la solidarité intergénérationnelle. C’est dans cet esprit que nous appuyons Maman va à l’école.

La présidente de l’AREQ réagit à la nouvelle prime accordée aux médecins

Dans la foulée de l’annonce du gouvernement stipulant qu’une nouvelle prime de près de 50 millions par année sera versée aux médecins de famille afin de réduire le nombre de patients orphelins, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a réagi dans une lettre ouverte.

Selon Mme Lapointe, cette prime « s’ajoute à toutes celles que nous avons vu passer dans les dernières années ». Pourtant, les chercheurs crédibles sur la question, Damien Contandriopoulos et Astrid Brousselle, ont clairement démontré que l’augmentation du niveau de rémunération des médecins était accompagnée d’une baisse de la production de soins dans les dernières années.

Toujours selon Mme Lapointe, cette situation choque la population, car elle mène à une forme d’incompréhension et à un sentiment d’injustice, mais ce sentiment ne s’arrête pas au réseau de la santé : « Comme personnes retraitées de l’État, nous demandons au gouvernement depuis des décennies de réparer une injustice qui appauvrit des centaines de milliers de personnes aînées dont les rentes de retraites ne sont pas indexées au coût de la vie. On nous a trop souvent répondu que les coffres de l’État ne permettaient pas de rétablir notre pouvoir d’achat ».

L’AREQ offre son soutien aux personnes sinistrées des inondations

L’AREQ remettra un montant de 5 000 $ à la Croix-Rouge dans le Fonds de secours pour les inondations au Québec. Forte de 58 000 membres partout au Québec, notre association espère ainsi, dans un geste de solidarité, venir en aide aux milliers de personnes dont la vie a été bouleversée par ces événements.

« En observant les impacts de ces inondations, nous pensons à toutes ces personnes durement touchées par les dégâts matériels et le stress financier. Puis, nous pensons aussi beaucoup aux personnes en situation de vulnérabilité, notamment aux personnes à mobilité réduite. Certaines personnes aînées en perte d’autonomie ont des besoins particuliers et des logis adaptés. Imaginez le défi humain que ça représente de ne plus y avoir accès et de devoir rebâtir après-coup. C’est notamment pourquoi nous tenions à offrir notre aide », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Rappelons que selon les données provisoires publiées le 5 mai, la Sécurité publique faisait état de 5 448 maisons inondées et de 10 338 personnes évacuées.

L’AREQ Haut-Richelieu au front dans l’opération « Maintenant », l’indexation!

Rencontré à son bureau de Comté par le conseil sectoriel de l’AREQ Haut-Richelieu, le député Louis Lemieux a dit comprendre l’impatience des retraités de l’État qui revendiquent, depuis plus de 20 ans, l’indexation de leurs rentes et la restauration de leur pouvoir d’achat. L’ex-journaliste de Radio Canada a même parlé de désindexation voulant ainsi, peut-on croire, dénoncer l’aberration économique dont sont victimes les ex-employés du gouvernement.

Rappelons qu’au lendemain des élections québécoises de 2018, alors que le nouveau gouvernement de la CAQ nommait une toute nouvelle cohorte de députés au Parlement, le comité national de la retraite de l’AREQ lançait en même temps l’opération « Maintenant », l’indexation!

D’ailleurs, l’entretien avec le député Lemieux s’est effectivement inscrit dans le cadre de cette action nationale qui consiste à mettre au parfum chacun des 125 nouveaux élus de l’impact négatif que représente l’indexation partielle des rentes de retraite sur le pouvoir d’achat. Celui-ci s’est engagé à écrire une lettre d’appui au président du Conseil du Trésor et à suivre de près l’évolution du dossier. Souvenons-nous qu’en 2010, lors de la modification de la loi sur le RREGOP, il était prévu qu’une indexation des rentes à l’IPC moins 3 %, minimum 50 % (au lieu de l’IPC moins 3 %) soit versée pour les années cotisées entre 1982 et 1999, si le taux de capitalisation requis est atteint. Cependant, le gouvernement de l’époque ne s’est jamais engagé à verser sa part. L’AREQ, qui représente plus de 58 000 membres à travers le Québec, demande au gouvernement Legault de corriger le tir.

Au terme de la rencontre, la présidente Renée Dallaire espère que le député Lemieux porte haut et fort les revendications légitimes de ses membres afin que l’injustice économique soit corrigée le plus rapidement possible. 

Michel Roy, 2e vice-président de l’AREQ Haut-Richelieu

Un lien entre l’hygiène dentaire et la maladie d’Alzheimer?

À la première chaîne de Radio-Canada, le médecin dentaire Alexandre Bordeleau expliquait récemment le fait qu’une bactérie présente dans la bouche a été retrouvée dans le cerveau de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Selon lui, cette découverte soulignerait l’importance d’une bonne hygiène buccale dans une vision globale du corps humain.

« Cette bactérie va produire des protéases toxiques […] qui vont affecter les protéines nécessaires aux fonctions neuronales normales. De là le lien avec l’Alzheimer », a affirmé Alexandre Bordeleau, médecin dentaire.

Selon lui, le problème majeur des maladies bucco-dentaires viendrait du manque de sensibilisation quant aux dangers potentiels d’une hygiène dentaire inadéquate. Il ajoute qu’il existe également des liens entre la parodontite et les maladies cardio-vasculaires, les maladies respiratoires et le diabète.

Trois nouveaux avantages et rabais pour les membres de l’AREQ!

Dans son plan d’action 2017-2020, l’AREQ a défini les avantages et les rabais comme une priorité. Pour chaque nouveauté, nous vous informerons via l’infolettre. Voici donc les trois nouveaux rabais disponibles pour nos membres :

 

 

 

 

Hôtel Travelodge Québec

Tarifs préférentiels

 

Les Lofts Charest et l’Hôtel du Jardin

Tarifs préférentiels

 

 

 

Centre ÉPIC

15 % de rabais sur l’abonnement annuel à prix régulier

 

Enquêtes concernant l’exploitation des personnes aînées : bond de 55 %

Un article du Devoir révélait cette semaine que les enquêtes à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec (CDPDJ) concernant l’exploitation des personnes aînées ont connu une augmentation de 55 % dans la dernière année.

En 2017-2018, 53 enquêtes ont été menées par la CDPDJ, contre 29 l’année précédente. La Commission a d’ailleurs reçu 230 requêtes à ce sujet, alors qu’elle en avait reçu 164 en 2016-2017.

Enfin, selon Philippe-André Tessier, président par intérim de la CDPDJ, ces chiffres « témoignent d’une prise de conscience au sein de la société, puisque les victimes, ou des témoins, n’hésitent plus à dénoncer des cas d’exploitation des aînés. »

11 février – Journée internationale des femmes et des filles de science

À l’heure actuelle, moins de 30 % des chercheurs dans le monde sont des femmes. Selon les données de l’UNESCO (2014-2016), environ 30 % seulement des étudiantes choisissent des domaines liés aux STEM (Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) dans l’enseignement supérieur.

À l’échelle mondiale, le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines des technologies de l’information et des communications (3 %), des sciences naturelles, des mathématiques et de la statistique (5 %) et dans les domaines de l’ingénierie, de la fabrication et de la construction (8 %).

Depuis longtemps, les préjugés et les stéréotypes de genre éloignent les filles et les femmes des domaines liés à la science. Comme dans le monde réel, le monde à l’écran reflète des biais similaires. L’étude de 2015 du « Gender Bias Without Borders » (Préjugés sexistes sans frontières) réalisée par le Geena Davis Institute a montré que, parmi les personnages montrés à l’écran et ayant un travail identifiable aux STEM, 12 % seulement étaient des femmes.

Afin d’obtenir l’accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science, et aussi pour atteindre l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 11 février Journée internationale des femmes et des filles de science.

Pour cette occasion, l’AREQ vous invite à participer à ce petit « quiz » du Journal de Montréal : Connaissez-vous ces femmes de science?

L’AREQ manifeste en appui aux travailleuses et travailleurs en lock-out à l’Aluminerie de Bécancour

Le 7 février se tenait le Conseil général de négociations (CGN) de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) auquel participaient des représentants du conseil exécutif de l’AREQ. Comme le CGN se déroulait à Trois-Rivières, 150 délégués de la CSQ ont profité de l’occasion pour manifester leur soutien aux travailleuses et aux travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour (ABI).

Pour cette occasion, Claire Bélanger, première vice-présidente de l’AREQ et Nicole Gagnon, deuxième vice-présidente étaient présentes sur la ligne de piquetage pour démontrer notre solidarité dans ce conflit de travail. Non seulement il y a les travailleuses et travailleurs, mais il y a aussi les familles et la région qui sont affectées par ce lock-out.

Un nouveau dossier de l’Observatoire de la retraite sur la Caisse de dépôt et placement

Le 7 février, l’Observatoire de la retraite rendait public un nouveau dossier sur la Caisse de dépôt et placement. Ce dossier est le deuxième d’une série qui vise à rendre compte des origines et des finalités des institutions fondatrices d’un « modèle québécois » de la retraite. Il revient notamment sur le contexte et les raisons qui ont mené à la création de la Caisse de dépôt et placement, en 1965, en tant qu’instrument de la maîtrise du développement du Québec, et identifie les acteurs qui ont contribué à l’élaboration de ses mandats.

Par exemple, pour le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP), l’actif net est aujourd’hui de 68,5 G$. Il est constitué de 531 000 cotisants, soit 260 000 retraités et 18 000 conjoints survivants et orphelins. Cela représente 5,4 G$ versés en prestations annuellement. Ainsi, le RREGOP est le troisième déposant en importance à la Caisse de dépôt, derrière le Régime de rentes du Québec (RRQ) qui représente un actif net de 69,3 G$.

Semaine des enseignantes et des enseignants

À l’occasion de la Semaine des enseignantes et des enseignants, qui se déroule cette année du 3 au 9 février, l’AREQ tient à remercier ces femmes et ces hommes qui façonnent les générations futures, au quotidien, avec passion et professionnalisme.

« Nous avons énormément de respect pour les enseignantes et les enseignants qui évoluent aujourd’hui dans des conditions souvent très difficiles. Les profs méritent qu’on valorise davantage leur rôle dans la société. Donnons-leur les moyens de faire la différence dans la vie de leurs élèves », a soutenu Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Semaine nationale de prévention du suicide

La 29e Semaine nationale de prévention du suicide se déroule 3 au 9 février 2019 et a pour thème Parler du suicide sauve des vies. D’après l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS), « le nombre de suicides continue à diminuer au Québec en 2016. Il y a en effet eu 104 suicides de moins, comparativement à 2015, pour un total de 1 046 décès. Cette baisse indique que les efforts déployés pour prévenir le suicide semblent avoir été profitables, notamment chez les hommes ».

Toujours selon l’AQPS, chaque année au Québec, 140 aînés de 65 ans et plus s’enlèvent la vie en moyenne. Pour mieux vous outiller face à de telles situations, l’AREQ vous invite à consulter un document produit par l’AQPS sur le sujet : Prévention suicide aînés – comprendre, s’inspirer, agir. Nous rappelons aussi que vous pouvez vous adresser à la Ligne québécoise de prévention du suicide 1 866 APPELLE (277-3553), qui est accessible partout au Québec, 7 jours par semaine, 24 heures par jour.

CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation