Modifications au Fonds vert et réaction de l’AREQ

Le 25 juin, le gouvernement du Québec annonçait des modifications importantes au fonctionnement du Fonds vert et de Transition énergétique Québec. L’AREQ y a réagi dans une lettre ouverte signée par Claire Bélanger, 1re vice-présidente et responsable du comité national de l’environnement et du développement durable.

Les modifications apportées par le gouvernement visent notamment l’attribution d’un mandat de surveillance du nouveau Fonds à la vérificatrice générale du Québec et au commissaire au développement durable ainsi que la création d’un comité-conseil permanent en changements climatiques qui rendra publics ses conseils et ses recommandations.

Pour l’AREQ, bien que nous partagions les préoccupations du gouvernement quant à la gestion du Fonds, nous souhaitons que ce geste représente une réelle volonté d’agir plus efficacement pour lutter contre les changements climatiques et assurer la transition vers les énergies vertes.

Catégorie : Environnement

La fin du plastique à usage unique dès 2021 au Canada

Le premier ministre du Canada en a fait l’annonce le 10 juin dernier : « pailles, sacs et autres objets en plastique à usage unique seront interdits dès 2021 au Canada ». Ainsi, d’ici 2021, des évaluations scientifiques seront menées pour déterminer la liste des articles qui seront interdits.

Chaque année, au Canada, nous jetons plus de 3 millions de tonnes de déchets plastiques. Cela représente une perte de valeur pouvant atteindre 8 milliards de dollars par année et constitue un important gaspillage de ressources et d’énergie. À l’échelle mondiale, c’est l’équivalent d’un camion à ordures rempli de déchets de plastique qui est déversé dans l’océan chaque minute, et ce chiffre augmente sans cesse.

L’AREQ n’a pas attendu à 2021 pour s’attaquer au plastique à usage unique! 

Rappelez-vous que l’Association avait lancé une pétition le 6 septembre 2016 pour demander au gouvernement du Québec d’interdire la distribution de sacs de plastique à usage unique par les commerces dans l’ensemble du territoire de la province. Cette pétition avait recueilli près de 4 000 noms. Cette action était dans la foulée de l’organisation de la journée d’action nationale « sans mon sac de plastique » mise sur pied à l’automne 2016, qui est devenue « Tous les jours… sans mon sac de plastique ».

Catégorie : Environnement

Une activité régionale sur l’environnement dans la région Laval–Laurentides–Lanaudière

Le 11 juin, se tenait une activité sur l’environnement organisée par l’AREQ région Laval-Laurentides-Lanaudière. L’activité a débuté par le visionnement du film La Terre vue du cœur dans lequel Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, scientifiques, auteurs et artistes, nous interpellent sur la biodiversité qui est aujourd’hui menacée. Cette projection s’est suivie d’une discussion avec la réalisatrice de ce documentaire, Iolande Cadrin-Rossignol, qui était invitée pour l’occasion.

Pour la deuxième partie de l’événement, Tommy Bureau, conseiller à l’AREQ, donnait une conférence sur le Québec et les changements climatiques ainsi que sur l’enjeu de la consigne du verre. Le succès de cette activité régionale démontre toute l’importance que les membres de l’AREQ accordent dans le dossier de l’environnement.

Catégorie : Environnement

5 juin – Journée mondiale de l’environnement

Le 5 juin est la Journée mondiale de l’environnement, reconnue officiellement par l’Organisation des Nations Unies (ONU) depuis 1974. 

Chaque Journée mondiale de l’environnement est organisée autour d’un thème qui attire l’attention sur une préoccupation environnementale particulièrement urgente. Le thème de cette année est « La pollution de l’air », devenue désormais un problème mondial majeur.

Choisi par la Chine en tant qu’hôte des célébrations de la Journée pour 2019, le thème de cette année nous invite tous à réfléchir à la manière dont nous pouvons changer notre quotidien afin de réduire la pollution atmosphérique que nous produisons (et respirons !) et donc de contrecarrer sa contribution au réchauffement de la planète et ses effets sur notre santé.

Qu’est-ce qui cause la pollution atmosphérique?

Il est indispensable de comprendre les différents types de polluants et leur incidence sur la santé et l’environnement afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la qualité de l’air. Neuf personnes sur dix dans le monde sont exposées à des niveaux de polluants atmosphériques supérieurs au niveau de sécurité de l’Organisation mondiale de la santé. Nous sommes confrontés à une véritable crise qui demande des actions rapides et radicales.

Catégorie : Environnement

Le Pacte pour la transition propose 101 idées pour le climat

Cette semaine, le mouvement du Pacte pour la transition lançait une consultation publique nommée « 101 idées pour le climat » ayant pour but de créer un vaste répertoire de solutions concrètes afin de répondre à l’urgence climatique.

Selon le mouvement, ces 101 idées constituent un point de départ pour la consultation publique. Ces idées ont été colligées depuis des mois par une quarantaine de collaborateurs pour le Pacte, à partir des propositions qui circulent au sein d’une diversité d’organisations et de membres de la société civile de différents horizons : citoyens, scientifiques, universitaires, militants, entrepreneurs, etc.

Ainsi, la consultation sera en ligne jusqu’au 1er octobre 2019 et permettra à chaque individu de proposer ses solutions. À partir des résultats obtenus, un comité scientifique du Pacte produira un document synthèse qui sera rendu public et proposé aux gouvernements.

Catégorie : Environnement

Une journée sur l’environnement très enrichissante en Estrie

Le 30 avril, l’AREQ région de l’Estrie, en collaboration avec Les AmiEs de la Terre, organisait une journée d’informations, d’échanges, de partages et d’engagements sur l’environnement à Sherbrooke.

Cette activité proposait d’abord trois conférences-ateliers simultanées en avant-midi :

  • L’objectif zéro déchet avec Florence Léa-Siry
  • La gestion des matières résiduelles en Estrie avec Jean-Claude Thibault
  • Mobilité durable et électrification des transports en région avec Pierre Langlois

Puis, en après-midi, tout le monde était convié à une conférence de Dominic Champagne, instigateur du Pacte pour la transition : vers quelle transition et où en sommes-nous 6 mois après le lancement du Pacte?

Enfin, les personnes participantes ont été invitées à signer l’appel à sauver la planète de deux courageuses jeunes filles présentent lors de l’événement. Claire Bélanger, 1re vice-présidente et responsable du comité national de l’environnement et du développement durable était d’ailleurs sur place et en a profité pour encourager cette belle jeunesse!

Les changements climatiques ont une incidence sur la santé des citoyens et citoyennes les plus vulnérables, comme les enfants et les personnes plus âgées. Puis, les personnes aînées ont à cœur de léguer un environnement sain aux générations futures. C’est pourquoi l’AREQ région de l’Estrie est fière d’avoir organisé une telle activité.

Catégorie : Environnement

Participez à la mobilisation «La planète s’invite au Parlement», le 27 avril 2019, à Montréal

Les changements climatiques s’accélèrent et nous avons très peu de temps pour agir. Cette année, une manifestation est organisée par la Planète s’invite au Parlement en collaboration avec le Jour de la Terre et la CSQ.

Quand : le samedi 27 avril 2019
Où : trois lieux de départ : parc Laurier, parc La Fontaine et Place-des-Arts
Le camion CSQ sera à la Place-des-Arts.
Rassemblement : 14 h
Départ : 14 h 20
Arrivée au parc du Mont-Royal vers 15 h 45 

Nous vous attendons en grand nombre. Des drapeaux et des objets de visibilité seront disponibles sur place.

Il y aura d’autres actions à travers le Québec pendant la semaine du 22 au 26 avril. Nous vous invitons à consulter la page Facebook de La planète s’invite au Parlement.

Catégorie : Environnement

Participez à la mobilisation du Jour de la Terre, le 22 avril 2019, à Québec

Face à l’urgence climatique qui nous interpelle toutes et tous, la CSQ joint sa voix à celle d’un collectif d’organisations pour vous inviter à prendre part à une mobilisation symbolique forte et positive, ancrée dans l’action collective! La mobilisation vise à rassembler 2 000 personnes à Québec pour encercler l’Assemblée nationale et passer un message fort aux décideurs : arrêtons de tourner en rond maintenant!

Un système de navette est offert au départ de plusieurs villes du Québec pour permettre à toutes et tous de participer. Inscrivez-vous à la mobilisation pour obtenir toutes les informations!

Quand : le lundi 22 avril 2019
Départ : 13 h
Où : le point de rassemblement CSQ sera au parc de la Francophonie, coin rue des Parlementaires et Grande-Allée
L’événement se termine vers 17 h

Vous pouvez aussi inciter les jeunes qui vous entourent à transmettre un message au gouvernement par l’un des moyens suivants :

  • Publiez une photo ou une courte vidéo sur Instagram, Twitter, ou Facebook, avec le hashtag : #22avril2019. Vous pouvez aussi utiliser les filtres et les autocollants aux couleurs de la mobilisation disponibles sur Facebook, Snapchat et Instagram.
  • Envoyez vos messages en remplissant le formulaire. Tous les messages reçus avant le 5 avril seront imprimés sur des cartes à planter, et remis à l’Assemblée nationale le 22 avril 2019.
  • Organisez une discussion pour récolter les messages au sein d’un groupe d’amis, de collègues ou d’une instance syndicale grâce aux recommandations du collectif.

Téléchargez la trousse de mobilisation complète en consultant le site du Jour de la Terre! Pour toute information supplémentaire pour cette mobilisation, nous vous invitons à contacter Dominique Bernier au 514 356-8888, poste 2412.

Catégorie : Environnement

Réaction du comité national de l’environnement et du développement durable au budget du Québec 2019-2020

Le premier budget du nouveau gouvernement du Québec a été dévoilé le 21 mars dernier. Bien que l’AREQ ait réagi promptement en ce qui a trait aux enjeux qui touchent spécifiquement les personnes retraitées et aînées, le comité national de l’environnement et du développement durable a tenu à réagir à ce budget sous l’angle des enjeux environnementaux.

Malheureusement, malgré une situation économique et budgétaire enviable, le gouvernement du Québec ne semble toujours pas saisir l’urgence environnementale. En effet, malgré une hausse significative des budgets des ministères de la Santé et de l’Éducation qui seront respectivement bonifiés de 5,9 % et 6,1 % en 2019-2020, le budget du ministère de l’Environnement, qui ne représente toujours que 0,21% des dépenses de l’État, croîtra de… 0,01 %.

Le gouvernement du Québec croit être en mesure d’atteindre son objectif, avec cette « approche bonifiée » de réduction des GES de 37,5 % d’ici 2030, par rapport à l’année de référence 1990. Mais le gouvernement devra travailler fort, car il est pour l’instant loin du compte, avec une réduction à son actif qui n’atteint pas le 9 %. Et doit-on rappeler que l’atteinte de cet objectif ne représente, selon les recherches du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qu’un strict minimum? Afin d’assurer un environnement sain aux générations futures, il faudra faire beaucoup mieux.

[Lire la lettre du comité]

Catégorie : Environnement

L’AREQ préoccupée par les changements climatiques – Une rencontre unique avec Alain Deneault

Le 1er mars, plusieurs secteurs de l’AREQ de la région de Québec—Chaudière-Appalaches ont organisé une conférence d’envergure au sujet des changements climatiques. Ce fût l’occasion pour les quelques 300 personnes présentes sur place d’entendre M. Alain Deneault qui a offert une conférence intitulée « Changements climatiques et pauvreté : Où trouver espoir ? », portant sur le concept de l’économie dans le cadre des enjeux climatiques.

« On en est à chercher du pétrole dans la boue en Alberta ; du gaz dans les cailloux ; de l’or dans des cratères immenses dans lesquels on pourrait insérer la tour Eiffel. On va chercher quelques lingots après avoir tout détruit sur son passage, on voit bien qu’il y a un désespoir du capital pour maintenir son régime. Le capitalisme ne va pas disparaître, mais il va se contracter au profit d’une poignée de privilégiés. Il faudra repenser les choses. Je suis enjoué dans cette idée que dans l’effritement de ce système dysfonctionnel, il y aura une chance de générer autre chose. »

Alain Deneault

Alain Deneault, a signé de nombreux livres dont La médiocratie, les médiocres au pouvoir et Faire l’économie de la haine. Voici un philosophe québécois ancré dans la réalité. Docteur en philosophie de l’université Paris-VIII et directeur de programme au Collège international de philosophie de Paris, il est régulièrement invité comme spécialiste à des émissions d’affaires publiques ou d’actualités au Québec et en France.

 

Catégorie : Environnement

Deux municipalités posent des gestes concrets pour la réduction des déchets

Cette semaine, nous mettons en lumière deux actions concrètes menées dans deux municipalités différentes au Québec visant la réduction des déchets. Malgré l’opinion publique en faveur du bannissement des bouteilles de plastique et du recyclage des bouteilles de verres, il semble que le Québec est à la traîne dans ce dossier. Par exemple, au Québec, seulement 14 % du verre récupéré est recyclé, selon Recyc-Québec.

Or, la Ville de Bécancour annonçait dernièrement qu’elle ira de l’avant au cours de la prochaine année afin que disparaissent les bouteilles d’eau en plastique lors des événements qui se déroulent sur son territoire. Il s’agit d’un petit geste qui peut faire une grande différence!

Puis, à Saint-Denis-de-Brompton, les citoyens ont fait pression pour que 100 % du verre récupéré soit recyclé. Toutes les deux semaines, un camion vient chercher la benne à verre de l’hôtel de ville et l’apporte à l’entreprise 2M Ressources, à Saint-Jean-sur-Richelieu, qui conditionne le verre pour la fonderie Owens Illinois, à Montréal. L’opération se fait à coût nul, puisque la municipalité régionale de comté (MRC) rembourse à Saint-Denis-de-Brompton le coût du transport.

Dans tous les cas, ce sont des initiatives citoyennes qui sont à la source de ces changements écoresponsables. C’est pour cette raison que l’AREQ invite ses membres à se faire entendre partout au Québec dans les dossiers environnementaux.

Catégorie : Environnement

L’AREQ appuie le mouvement exigeant la consigne des bouteilles de vin au Québec

Le 16 janvier, le mouvement « SAQ consigne » a invité la population à faire pression sur la  Société des alcools du Québec (SAQ) afin qu’elle instaure une bonne fois pour toutes la consigne des bouteilles de vin au Québec. Le groupe fait appel au nouveau gouvernement de François Legault pour « être à l’écoute de la population » et améliorer le système québécois de consigne, qui date de 1984.

L’action proposée par ce groupe de citoyens est simple : retourner nos bouteilles de vin vides à la SAQ et exprimer que nous souhaitons que la consigne soit instaurée. Si ce mouvement prend de l’ampleur, il est réaliste de penser qu’il portera fruit, considérant que le Québec fait partie des deux seules provinces au Canada qui ne consignent pas ces bouteilles.

Conscientisé par cet enjeu environnemental, l’AREQ se rallie officiellement aux groupes qui demandent que soit instaurée la consigne des bouteilles de vin au Québec. Rappelons que près de 100 millions de bouteilles de vin aboutissent directement au dépotoir, chaque année au Québec.

Catégorie : Environnement

La compensation carbone pour vos voyages : une belle résolution pour l’an 2019!

Vous avez voyagé durant la période des Fêtes? Vous prévoyez fuir la neige dans un coin chaud cet hiver? Rappelez-vous que l’industrie du tourisme est responsable de 8 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, soit 4,5 milliards de tonnes de gaz carbonique. Environ 12 % de ce chiffre serait attribuable seulement au voyage par avion, l’un des moyens de transport les plus polluants de la planète.

L’idéal reste d’éviter les voyages de plaisance en avion, mais si vous désirez réellement voyager, il existe un moyen de compenser ses émissions de gaz à effet de serre lors de l’utilisation de transports. Vous pourriez, par exemple, le faire par l’achat des Crédits carbone éducatifs de la Bourse du carbone Scol’ERE. Il s’agit d’un projet unique au monde, un mouvement collectif et éducatif qui vise à engendrer de véritables changements comportementaux durables dans le cadre de la lutte aux changements climatiques. Écoles, citoyens, organisations et entreprises, tout le monde peut s’impliquer et chaque petit geste compte!

L’AREQ s’est d’ailleurs engagée, depuis quelques années, à compenser ses émissions de gaz à effet de serre avec la Bourse du carbone Scol’ERE lors d’événements nationaux .

Catégorie : Environnement

Pour un Noël écoresponsable!

À travers l’abondance qu’apporte bien souvent le temps des fêtes, il est important de rappeler que la cause première de l’état alarmant dans lequel se trouve notre planète est la surconsommation.

Dans un récent reportage de Radio-Canada, il était proposé de recevoir pour Noël une compensation carbone, c’est-à-dire un certificat qui atteste que vos propres émissions de gaz à effet de serre seront annulées. C’est le choix qu’ont fait cette année des Québécois pressés d’agir pour le bien de la planète.

Ce genre de cadeau, « ça va être de plus en plus tendance », croit l’ingénieure forestière chez Compensation CO2 Québec, Manon Ayotte. À son avis, les gens « ont de plus en plus une conscience environnementale », ce qui se traduit notamment par des changements dans leurs choix de consommation.

Par ailleurs, l’AREQ nationale fait sa part participe à la compensation carbone. En effet, deux fois par année, lors de la tenue des conseils nationaux, l’Association fait affaire avec la coop FA pour la compensation des GES générés par le déplacement de ses membres. Ainsi, des montants sont versés à la Bourse Scol’ERE à chaque conseil national afin de mobiliser des jeunes dans les écoles primaires dans divers projets de sensibilisation et de réduction de leurs propres émissions!

Si la compensation des émissions de gaz à effet de serre n’est pas la cause environnementale qui vous interpelle le plus et que vous souhaitez davantage donner pour la lutte contre la surconsommation de plastique ou la biodiversité, vous n’êtes pas laissé de côté! De nombreux organismes environnementaux vous invitent, pendant le temps des fêtes, à leur offrir un don au nom d’un être cher.

Catégorie : Environnement, Société

Un nouveau « pacte » pour une transition énergétique au Québec

Cette semaine, la société civile québécoise a mis en ligne le « Pacte » pour une transition énergétique et la population est invitée à la signer en ligne. En bref, le pacte engage les signataires à fournir leur part d’efforts pour l’environnement, sans nécessairement s’engager à être parfaits, tout en exigeant du gouvernement du Québec qu’il fasse la sienne.

Déjà, plus de 500 personnalités du monde des arts et du spectacle, du milieu scientifique et académique, des Premières Nations et autres ont signé le « Pacte ». Les promoteurs visent la récolte d’un million de signatures dans l’espoir de faire du Québec « un leader et une inspiration pour le monde entier » en matière de transition énergétique.

Il s’agit d’une initiative intéressante qui mérite qu’on la suive de près. Pour l’AREQ, la transition énergétique est nécessaire dans la lutte aux changements climatiques afin de léguer un monde viable aux générations futures.

Catégorie : Environnement

L’AREQ participe au forum citoyen DEMAIN LOTBINIÈRE sur le climat

Le 25 octobre, l’AREQ a participé au Forum citoyen « DEMAIN LOTBINIÈRE, On s’emballe pour le climat! », un événement grand public qui se veut un moment d’échanges riches et informés entre tous les acteurs de la région de Chaudière-Appalaches. L’événement était notamment organisé par Mme Irène Dupuis, une membre de l’AREQ très impliquée dans le dossier de l’environnement pour sa région. D’ailleurs, l’AREQ a pu compter sur la présence de Justin Gagnon, membre de la région Québec-Chaudière-Appalaches (03) à titre de représentant. Ce fut un grand succès.

Pour en savoir plus.

Catégorie : Environnement

Nouveau rapport alarmant du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Un récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sonne l’alarme concernant le réchauffement climatique. Selon ce groupe, limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C pourrait faire la différence entre la vie et la mort pour bon nombre d’humains et d’écosystèmes dans les prochaines décennies.

Or, les engagements actuels des États nous conduiraient vers une hausse moyenne des températures de plus de 3 °C. Cette situation provoquerait une multiplication des événements climatiques extrêmes.

Ainsi, « limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C nécessiterait des changements rapides, très profonds et sans précédent dans tous les aspects de la société », soutient le GIEC dans son rapport.

Catégorie : Environnement

Un forum citoyen sur le climat dans Lotbinière

L’AREQ vous invite au Forum citoyen « DEMAIN LOTBINIÈRE, On s’emballe pour le climat! », un événement grand public qui se veut un moment d’échanges riches et informés entre tous les acteurs de notre région. Ainsi, du 25 au 27 octobre, des experts de haut niveau entreront en dialogue avec des citoyens pour partager des initiatives et trouver des solutions concrètes pour aider le climat. Cet événement est notamment organisé par Mme Irène Dupuis, membre de l’AREQ très active dans les dossiers environnementaux.

Ce forum propose notamment six conférences-débats captivantes axées sur les solutions pratiques dans plusieurs domaines concernés par la lutte aux changements climatiques et animées par des experts de l’expression de l’intelligence collective.

Les thèmes du forum seront : climat de demain, municipalités de demain, agriculture de demain, consommation responsable, achat local, covoiturage, transport collectif, véhicules électriques, les 5 R, économie du partage et bien plus!

Catégorie : Environnement

200 personnalités lancent un cri d’alarme pour la planète

Le 3 septembre, 200 personnalités du milieu artistique et culturel sur la scène internationale ont signé une lettre intitulée Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité, soulignant l’urgence de sauver la planète. Parmi ceux-ci, Wajdi Mouawad, Diane Dufresne et Rufus Wainwright ont tenu à ajouter leurs voix.

Il s’agit d’une initiative de l’actrice française Juliette Binoche et de l’astrophysicien français Aurélien Barrau, lancée quelques jours après la démission surprise du ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot. Rappelons que le geste du ministre Hulot était lourd de sens et a ébranlé toute la scène politique française.

Au Québec, la campagne électorale actuelle ne traite que très peu des enjeux environnementaux, qui ont pourtant une incidence directe sur l’économie et la qualité de vie des gens. Les internautes ont même créé un mouvement sur les réseaux sociaux, « Élections 2018 : Parlons environnement »,  afin d’interpeller les politiciens sur cet enjeu. L’AREQ invite ainsi le monde politique québécois à faire preuve de courage et d’enfin prendre le dossier au sérieux. Il y a urgence d’agir!

 

Catégorie : Environnement
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation