La présidente de l’AREQ nommée à nouveau au comité de retraite du RREGOP

Le 8 mai, la présidente de l’AREQ, Lise Lapointe, a été nommée à nouveau membre du Comité de retraite du RREGOP par le gouvernement du Québec. L’AREQ est encore une fois bien représentée sur ce comité ayant une grande importance dans les discussions avec le gouvernement sur le RREGOP.

Mandat du Comité de retraite du RREGOP

Rappelons que les comités de retraite sont constitués par les lois instituant les régimes de retraite qui les concernent. Ils ont notamment comme mandat d’établir, conjointement avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, une politique de placement à l’égard des fonds provenant des cotisations de leurs participants respectifs.

Ils peuvent demander des études portant sur l’administration des régimes de retraite et formuler des recommandations concernant l’application des dispositions des régimes de retraite à Retraite Québec et au ministre responsable de leur régime de retraite.

Les comités de retraite approuvent les états financiers de leur régime de retraite et reçoivent, pour examen, les rapports d’évaluation actuarielle du régime. Le plan d’action de Retraite Québec, pour le régime de retraite, leur est soumis pour examen et rapport. 

Le comité de retraite est constitué en vertu de l’article 163 de la Loi sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RLRQ, chapitre R-10). Il exerce ses fonctions quant au RREGOP, au Régime de retraite des enseignants (RRE), au Régime de retraite des fonctionnaires (RRF) et au Régime de retraite de certains enseignants (RRCE).

Enfin, le comité de retraite est formé d’un président indépendant et de 24 membres : 10 membres représentant les participants, 2 membres représentant les prestataires et 12 membres représentant le gouvernement.

Catégorie : Information, Retraite

Rencontre avec Gabriel Nadeau-Dubois, député de Gouin

Nous avons rencontré Gabriel Nadeau-Dubois à son bureau de comté. La rencontre fut chaleureuse et le député et son attachée politique ont montré beaucoup d’intérêt pour notre dossier.

Gabriel Nadeau-Dubois était au courant du dossier de la non-indexation et considère cette situation comme une injustice. Il souhaite que ce dossier se règle et nous affirme que son parti soutiendrait une telle revendication. Il a appuyé notre demande et l’a signée.

Il comprend que ce dossier se discutera lors des négociations collectives et touche à la fois les retraités et les personnes qui travaillent actuellement et qui prendront éventuellement leur retraite.

Il nous assure que le parti fera une synthèse de nos rencontres et de nos demandes et que quelqu’un parmi les députés nous contactera pour nous en rendre compte.

Nous lui avons remis les textes La cagnotte de Francis Vailles et Des retraités floués de Jean-Robert Sansfaçon, ce qu’il a trouvé intéressant et pertinent.

Nous avons perçu chez ce député un intérêt certain pour ce dossier qui implique une injustice envers des personnes qui ont contribué à cette caisse de retraite et qui s’appauvrissent d’année en année. Et il voit que ce sera la même chose pour les futurs retraités qui subiront cette perte de pouvoir d’achat.

Denise Mc Nicoll, trésorière et Claudette Therrien, présidente, secteur De Lorimier (06D)

Catégorie : Retraite

Rencontre avec le député de Laurier-Dorion sur l’indexation

Nous avons rencontré Andrés Fontecilla, député de Laurier-Dorion dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!.

Monsieur Fontecilla a posé beaucoup de questions sur les revenus des personnes aînées : Sécurité de la vieillesse et supplément du revenu garanti, RRQrégimes complémentaires comme le RREGOP et REER pour ceux qui en ont eu les moyens.

Il a aussi écouté avec intérêt notre présentation de l’AREQ et son implication dans des dossiers des personnes aînées, entre autres sur le logement qui est un de ses dossiers à Québec solidaire. Il s’est aussi intéressé à la Tribune sur la retraite à laquelle l’AREQ participe avec d’autres associations.

Dans le dossier de la retraite qui touche l’AREQ, il a demandé de nombreux éclaircissements sur les paliers de l’indexation du RREGOP. Il juge que c’est réellement de l’appauvrissement pour les personnes concernées. Il a vivement appuyé notre demande voulant que le gouvernement verse sa part si le taux de capitalisation requis est atteint. Il a toutefois ajouté qu’il sait que tout cela se joue lors des négociations collectives et que si cette demande exigeait des déboursés trop importants, son parti pourrait en discuter.

Nous avons aussi parlé de dossiers concernant l’éducation qui lui tient à cœur, car il constate que les services ne sont pas toujours au rendez-vous. Et que les dernières années ont laissé des manques tant au niveau des ressources éducatives que de celui des bâtisses qui ont pâti de laisser-aller.

Denise Mc Nicoll, trésorière et Claudette Therrien, présidente secteur De Lorimier (06D)

Catégorie : Retraite

L’opération « Maintenant », l’indexation! en Outaouais

La responsable du comité retraite, AREQ Outaouais, secteur Petite-Nation, Louise Boudreault, aussi conseillère à la municipalité de Saint-Émile-de-Suffolk, accompagnée de la présidente Micheline Maillé et de Paulette Lalande,  membre de l’AREQ et ex-préfet de la MRC Papineau et membre du CA de la résidence Le Monarque, rencontraient le député de la circonscription à son bureau de Gatineau.

Messieurs Després et Laplante du secteur Du Lièvre l’avaient déjà rencontré à la fin février pour présenter l’AREQ et leur secteur. L’attaché de presse se questionnait sur la pertinence d’une deuxième rencontre. Le dernier budget provincial n’ayant pas fait état de nos revendications, nous avons jugé pertinent d’apporter le point de vue des femmes et les réalités de notre secteur Petite-Nation, essentiellement rural.

Plusieurs points ont été abordés dont celui sur la situation d’appauvrissement des membres de notre secteur. Comme nous étions trois femmes, nous avons rappelé les injustices faites aux femmes en particulier et leurs revendications pour l’équité salariale. Les coupures de 1982 et la non-indexation de 1982 à 1999 ont défavorisé nos membres, majoritairement des femmes. Notre moyenne d’âge est de 76 ans. Nous avons aussi insisté sur le fait que nous habitons une des MRC les plus pauvres au Québec, que notre milieu rural demande de grands déplacements pour avoir accès à des services et que les résidences privées de notre réseau sont pour plusieurs, inabordables financièrement.

Nous avons aussi demandé si, en cours d’année, le gouvernement pouvait débloquer de quelconque manière, une situation qui perdure depuis 37 ans. M. Lacombe s’est dit touché et veut transmettre le dossier à Isabelle Charest,  ministre responsable de la Condition féminine et déléguée à l’Éducation. Des engagements pour le prochain budget sont souhaités.

Nous avons aussi profité de l’occasion pour lui rappeler l’importance de notre maison de soin palliatif, Le Monarque et le bénévolat fait par nos membres en région rurale. L’édition de mars du bulletin Enfilant le temps de notre secteur a été remise à M. Lacombe.

 

Catégorie : Retraite

D’autres rencontres dans l’opération « Maintenant », l’indexation!

Depuis plusieurs semaines, des personnes dévouées et engagées de l’AREQ sont allées à la rencontre de leurs députés dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation! afin de les sensibiliser sur la situation de la perte de pouvoir d’achat des personnes retraitées de l’État.

Voici quelques-unes de ces rencontres!

Dans la région de l’Île de Montréal

Diane Chabot, Jean-Guy Marcotte et Gaétane Lebel-Fillion, présidente du secteur Ahuntsic-Ouest, ont rencontré Marwah Rizqy, députée de la circonscription de Saint-Laurent et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation et d’enseignement supérieur.

Ce fut un entretien de plus d’une heure au cours duquel la députée a démontré beaucoup d’intérêt pour ce dossier. Elle a d’ailleurs soulevé plusieurs questions, car elle n’était pas au courant de la désindexation des rentes survenue en 1982.

Enfin, la députée a spontanément appuyé la demande et signé le document. Elle s’est de plus engagée à porter le dossier à son caucus et auprès du ministre de l’Éducation puisqu’elle a constaté que les futurs retraités seront aussi grandement touchés si rien n’est fait pour corriger la situation.

Dans la région Cœur et Centre-du-Québec

Pour leur part, Claude Poudrier président du secteur Cap-de-la-Madeleine et Micheline Thibeault, responsable du dossier retraite, ont rencontré Sonia LeBel, députée de Champlain, ministre de la Justice et ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne pour la sensibiliser sur les impacts de la non-indexation des rentes.

Catégorie : Retraite

Une table ronde de l’Observatoire de la retraite sur le logement abordable

L’Observatoire de la retraite (OR) organise, le mercredi 8 mai 2019 à 13 h 30, une table ronde intitulée : Caisses de retraite et amélioration de l’offre d’habitation abordable : enjeux et perspectives. Selon l’OR, le contexte politique semble favorable pour débattre de cet enjeu.

En tant que membre de l’AREQ, vous disposez d’une période de préinscription à l’activité. L’entrée est libre et gratuite, mais, étant donné le nombre limité de places disponibles, l’inscription est obligatoire à l’adresse suivante : observatoireretraite@gmail.com.

Catégorie : Retraite

D’autres rencontres de députés en Estrie, en Montérégie et à Montréal dans l’opération « Maintenant », l’indexation!

Depuis plusieurs semaines, des personnes dévouées et engagées de l’AREQ sont allées à la rencontre de leurs députés dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation! afin de les sensibiliser sur la situation de la perte de pouvoir d’achat des personnes retraitées de l’État.

Voici quelques-unes de ces rencontres illustrées par des photos :

 

En Estrie, Pauline Dubois-Landry, présidente du secteur de l’Asbesterie, Ginette Bisson et Gilles De Blois ont rencontré le député André Bachand de la circonscription de Richmond.

 

 

 

 

 

 

En Montérégie, Pierre Picard, responsable régional pour le dossier retraite et Jacques Leclerc, président du secteur Le Suroît, ont rencontré le député Claude Reid de la circonscription de Beauharnois.

 

 

 

 

 

 

 

À Montréal, Pauline Daoust, présidente Du Ruisseau Raimbault et Jocelyne Bonnier, responsable sectorielle du comité de la retraite, ont rencontré le député David Birnbaum de la circonscription D’Arcy-McGee.

Catégorie : Retraite

L’opération « Maintenant », l’indexation! dans la région Cœur et Centre-du-Québec

Lundi 25 mars 2019, Claude Leblanc, responsable sectoriel du dossier retraite et moi, avons rencontré le député de la circonscription de Drummond–Bois-Francs, Sébastien Schneeberger.

Il s’agit de son 3e mandat à titre de député, mais son premier au sein du parti au pouvoir, ce qui change la perspective. Comme notre comité sectoriel en environnement et développement durable a beaucoup milité contre l’agrandissement du site d’enfouissement de St-Nicéphore, il croyait que l’AREQ se limitait au dossier de l’environnement. Or, étant lui-même intéressé par la question de l’environnement, il a voulu connaître la position qu’on défend dans le dossier de la récupération du verre.

Puis, nous sommes rapidement revenus sur l’objectif de la rencontre, l’indexation. Il connaît maintenant bien la mission de l’AREQ et comment fonctionne notre vie associative dans le secteur.

Pour le dossier de l’indexation, il a été consterné par l’ampleur de l’injustice. Pour lui, c’est une question de principe, et il nous assuré qu’il va prendre part activement aux discussions qu’ils auront au caucus à ce sujet. Il n’a toutefois pas voulu aller plus loin avant d’en avoir parlé au caucus. Il a apprécié les documents qu’on lui a remis et veut nous revoir.

Cette rencontre fut pour nous très positive!

Micheline Germain Saucier, présidente du secteur Drummondville (E)

Catégorie : Retraite

L’opération « Maintenant », l’indexation! en Estrie

Louise Marion, Thérèse Labbé, Marie-France Hétu du secteur Coaticook et moi-même, Claire Gagnon de Sherbrooke-Est et les environs avons eu le plaisir de rencontrer notre députée, Madame Geneviève Hébert. Cette dernière était accompagnée de son adjointe administrative, Madame Colette Castonguay.

Nous lui avons d’abord présenté l’histoire de Laure Gaudreault qui, avec sa fougue syndicale et son cheminement a fondé notre association, l’AREQ.

Elle fut impressionnée de savoir que nous étions plus de 58,000 membres et pas seulement membres du secteur de l’enseignement.  Nous avons brossé un portrait de l’Estrie et lui avons offert nos bulletins en lui mentionnant les activités que chaque secteur préparait pour le mieux-être des membres.

Le but ultime était de valoriser l’opération « Maintenant », l’indexation!, Madame Hébert fut réceptive et attentive à nos propos, mais évita de s’impliquer en nous disant qu’elle en discutera avec les autres caquistes de la région au caucus régional qui aura lieu en fin mars.

« C’est déplorable de voir que ça touche spécialement les personnes aînées, ceux qui ont porté notre Québec à bout de bras et on ne les a pas écoutés », nous dit-elle en finissant la rencontre.

Louise Dubreuil-Marion, présidente du secteur Coaticook
Thérèse Labbé, 1re vice-présidente du secteur Coaticook
Marie-France Hétu, responsable du dossier retraite du secteur Sherbrooke-Est et les environs
Claire Gagnon, présidente du secteur Sherbrooke-Est et les environs

Catégorie : Retraite

Ça bouge dans la Baie-des-Chaleurs avec l’opération « Maintenant », l’indexation!

À l’automne dernier, le comité national de la retraite de l’AREQ lançait l’opération « Maintenant », l’indexation!

Cette opération consistait à rencontrer chacun des 125 députés élus à l’Assemblée nationale le 1er octobre dernier pour leur présenter notre association, l’AREQ. Lors de cette visite, nous informons nos élus des impacts négatifs que représente l’indexation partielle des rentes de retraites des employés de l’État sur leur pouvoir d’achat. À cette occasion, nous demandons fortement à nos élus d’appuyer les revendications de l’AREQ.

Le président de notre secteur, Rémi Gagnon, et moi-même avons rencontré monsieur Sylvain Roy, député de Bonaventure, le lundi 4 mars dernier à l’un de ses bureaux de comté, soit selui de Carleton-sur-Mer.

D’une rencontre amicale à l’accueil chaleureux comme le pratiquent fièrement les Gaspésiens, nous sommes sortis joyeux et confiants de cet entretien.

Après avoir résumé toutes les démarches faites pour rétablir cette indexation perdue, M. Roy croit sincèrement que nous avons vécu une époque historique entre 1982- 1999. Selon lui, il faudrait que justice soit faite. Comme nous, il a le sentiment que nous avons été lésés et qu’ainsi le gouvernement devrait nous donner une compensation qui ferait preuve de sa bonne foi. Peut-être pourrait-on penser à une proposition d’entente fiscale? Allons voir! Merci de ces belles pensées. Voilà ce que je retiens de cette belle rencontre avec cet homme dévoué à son comté, avec des projets plein la tête à réaliser.

Merci, Monsieur Roy de ce bel entretien et de ta grande générosité.

Hubert Bourque
Région Bas-Saint-Laurent–Gaspésie–Les Îles–Côte-Nord (01) secteur Baie-des-Chaleurs (C)

Catégorie : Retraite

Le secteur Montréal-Nord à la rencontre du député Marc Tanguay dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!

Le 6 mars 2019, comme présidente de l’AREQ secteur Montréal-Nord, accompagnée de Louise Crevier, membre du secteur, j’ai rencontré pendant une heure, le député de LaFontaine, Marc Tanguay. Cette démarche visait la problématique du pouvoir d’achat des aînés et de l’indexation de nos rentes afin de sensibiliser nos élus de l’Assemblée nationale aux conséquences du décret de 1982.

À notre grande surprise, M. Tanguay ignorait cette situation… et à l’aide de la documentation de la  pochette, il a pris connaissance de l’historique et des démarches effectuées par l’AREQ depuis 1988 jusqu’à aujourd’hui afin de récupérer les sommes dues depuis toutes ces années.

Louise a démontré que la perte du pouvoir d’achat qui augmente depuis plusieurs années. Quant à moi j’ai parlé de la pauvreté chez les enseignants. Ce fut un entretien cordial et chaleureux. M. Tanguay s’est montré réceptif, intéressé, ouvert d’esprit  et a posé plusieurs questions. Il s’est engagé à nous appuyer. Il nous a assurées d’un suivi de sa part et aussi de notre part, en nous demandant de le tenir au courant de toutes les démarches entreprises par les membres du conseil national auprès des instances gouvernementales, ce à quoi nous nous sommes engagées.

Nous sommes sorties de notre rencontre enthousiastes et confiantes en espérant qu’un jour nous obtenions gain de cause.

Réjeanne Laneuville, présidente du secteur Montréal-Nord

Catégorie : Retraite

L’opération « Maintenant », l’indexation! dans le secteur Beauport–Côte-de-Beaupré

Le mercredi 13 mars 2019, Denise Lachance, présidente de l’AREQ Beauport–Côte-de-Beaupré et Daniel Gagné, responsable du comité de la retraite, ont rencontré le député de Montmorency, Jean-François Simard. Cette rencontre avec le député a été amicale et chaleureuse. Il est sensible à notre revendication, mais il ne peut signer notre document « Maintenant » l’indexation!

Il nous a dit qu’il prend la chose au sérieux et qu’il en discutera avec Christian Dubé, président du Conseil du trésor et ministre responsable de l’Administration gouvernementale.

De plus, nous avons eu le plaisir de rencontrer et de discuter avec le sénateur Ghislain Maltais qui rendait visite à M. Simard.

En conclusion, nous avons eu une rencontre très positive. Nous sommes revenus rassurés de cette rencontre.

Denise Lachance, présidente de Beauport–Côte-de-Beaupré

 

Catégorie : Retraite

Le secteur Au pied du courant travaille fort sur le terrain dans l’opération « Maintenant », l’indexation!

Denyse Payette, membre du secteur et responsable notamment du bulletin sectoriel, et moi-même, avons rencontré le député Alexandre Leduc de Québec solidaire et son attaché politique, Samuel Pignedoli. La rencontre a eu lieu au bureau du député, le 9 mars, au cœur de la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve.

Ce fut une réunion très amicale, d’environ une heure et qui s’est déroulée dans la simplicité. Alexandre Leduc était au courant de la problématique de l’indexation, mais il a fallu préciser que tous les employés du secteur parapublic étaient concernés.

Nous avons présenté l’AREQ, ses services et son engagement dans la société en indiquant aussi que sa Fondation Laure Gaudreault a appuyé depuis de nombreuses années des groupes œuvrant auprès des personnes aînées et des jeunes dans le quartier d’Hochelaga Maisonneuve.

À partir des documents remis, nos interlocuteurs ont pu prendre connaissance des nombreuses interventions de l’AREQ dans le dossier au fil des ans.

Nous rappelons que nous vivons une situation d’injustice. Nous avons insisté sur le fait de la très bonne situation de notre caisse de retraite. Une mention aussi sur le fait qu’avec les groupes de retraités, l’AREQ a mis de l’avant plusieurs hypothèses pour améliorer la situation.

Puis, Denyse a mis sur la table son relevé annuel 2019 de la CARRA pour  illustrer son cas. On a constaté que M. Leduc et son collaborateur ont « allumé » devant cette présentation d’un cas concret. Une illustration qui a permis aussi de décrire le cas des jeunes retraités qui écoperont de la non-indexation.

En conclusion, Alexandre Leduc a indiqué :

1) qu’il allait signer notre demande;
2) qu’il allait recommander à son caucus de signer la demande;
3) qu’il ajouterait la question à l’ordre du jour de sa prochaine rencontre avec le ministre du Travail, M. Boulet.

Micheline Jourdain, présidente du secteur Au pied du courant

 

Catégorie : Retraite

Le secteur Le Fjord s’entretient avec le député de Dubuc sur le dossier de l’indexation

Avec la responsable du dossier retraite, madame Louise Simard du secteur Le Fjord, j’ai rencontré le député de Dubuc, M. François Tremblay, dans le cadre de l’action « Maintenant », l’indexation!.

Il a été très accueillant et à notre écoute. Il nous a questionnés sur ce que nous faisions pour nos membres; il a semblé impressionné de voir toute l’attention que nous leur portons. Bien entendu, il appuie notre demande, mais n’a pas signé le document présenté. Il s’est aussi intéressé au nombre d’heures de bénévolat fait par les membres de l’AREQ au niveau du Québec.

Gaétan Boudreault, président de l’AREQ secteur Le Fjord

Catégorie : Retraite

Les représentants de l’AREQ Charlevoix rencontre leur députée sur l’indexation

Le 7 mars dernier, dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!, nous sommes allés rencontrer notre députée, Mme Émilie Foster. L’objectif de cette rencontre était, dans un2018 premier temps, de lui faire connaître notre association et, dans un deuxième temps, l’inviter à s’engager à appuyer les revendications de l’AREQ notamment celle touchant la protection du pouvoir d’achat de nos membres.

Elle s’inscrivait également dans la démarche nationale de rencontrer les députés de chacune des 125 circonscriptions provinciales spécifiquement sur ce sujet. Espérons que cette initiative saura faire avancer ce dossier priorisé par notre association depuis plusieurs années.

Jean Tremblay, président de l’AREQ Charlevoix

Catégorie : Retraite

L’AREQ rencontre Manon Massé sur le dossier de l’indexation

L’AREQ secteur Au pied du courant a rencontré  Mme Manon Massé, cheffe du troisième groupe d’opposition à l’Assemblée nationale et députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!. L’AREQ était représentée par Micheline Jourdain, présidente du secteur, ainsi que par Jean Pierre Ménard et Denyse Demers du comité régional de la retraite.

Mme Massé a d’emblée informé les représentants de l’AREQ que ses collègues Catherine Dorion et Alexandre Leduc étaient les porte-parole respectifs de Québec Solidaire dans les dossiers des personnes aînées et du travail.

Néanmoins, Mme Massé a démontré une bonne compréhension de la question des retraites dans le secteur public et de la problématique de l’indexation. Mme Jourdain et son équipe ont insisté sur le manque à gagner cumulé, le changement unilatéral des règles du jeu en 1982, les pertes cumulatives qui affectent surtout les travailleuses, la complémentarité des dimensions salaire et cotisations pour la retraite et sur l’importance que le gouvernement verse sa part.

Par ailleurs, les représentants de l’AREQ ont aussi fait mention du rôle et de l’apport des retraités que nous sommes dans la société québécoise (bénévolat, interventions publiques, dossiers sociaux, la FLG, etc.)

Du côté de Québec Solidaire, Manon Massé a souligné l’importance d’appliquer des solutions plus globales pour améliorer la situation économique des personnes aînées : la création d’un régime des rentes universel ou de Pharma-Québec, par exemple.

Enfin, les représentants de l’AREQ ont insisté sur le fait qu’il fallait aussi corriger l’injustice qui nous a été faite. À cet égard, Manon Massé a confirmé que la députation solidaire était au courant de notre campagne et que le caucus des 10 députés allait se réunir afin de prendre une position commune sur notre demande, comme c’est la règle dans leur parti.

Catégorie : Retraite

L’AREQ Outaouais sensibilise le député de Chapleau sur les enjeux de l’indexation

Jacques Paulhus, responsable du comité régional de la retraite de l’AREQ région Outaouais et Lise Brunet du secteur Des Draveurs ont rencontré M. Mathieu Lévesque, député de Chapleau et adjoint de la ministre de la Justice afin de clarifier les faits qui ont mené à une indexation partielle de nos rentes de retraite et des conséquences la vie des retraités.

Le député s’est montré très ouvert à partager nos documentations avec ses collègues de l’Assemblée nationale en préparation d’une solution face à l’écart croissant entre le coût des produits (IPC) et l’indexation partielle soit (IPC moins 3 %).

Enfin, la rencontre a été productive des deux côtés de la table et les représentants de l’AREQ région Outaouais disent espérer une suite du côté du gouvernement pour régler le manque à gagner des retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec. Un document écrit résumant nos interventions partout au Québec fut remis à l’attaché politique.

Catégorie : Retraite

L’AREQ secteur Shawinigan s’entretient avec la députée du Comté Laviolette-Saint-Maurice sur le dossier de l’indexation

Dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!, Mme Mariette Gélinas, présidente de l’AREQ du secteur 04 B (Shawinigan), et M. Gérard Lemire, responsable sectoriel au comité retraite, se sont présentés au bureau de la députée de Laviolette-Saint-Maurice, Mme Marie-Louise Tardif, lundi 4 mars 2019. À cette occasion, divers documents ont été remis à Mme Tardif pour l’informer sur la vie associative de l’AREQ du secteur Shawinigan, et ce, par le biais de son bulletin d’information sectorielle Le Colibri faisant état des différentes activités organisées, du bénévolat, de l’engagement social, etc.

Par la suite, des représentations ont été faites sur les actions de l’AREQ depuis 30 ans puis ils ont rappelé qu’en 2010, lors de la modification de la loi sur le RREGOP, il a été prévu qu’une indexation des rentes à l’IPC moins 3 %, minimum 50 % (au lieu de l’IPC moins 3 %) serait versée pour les années cotisées entre 1982 et 1999, si le taux de capitalisation requis était atteint. Cependant, le gouvernement ne s’est jamais engagé à verser sa part. Depuis plusieurs années, l’AREQ demande au gouvernement de prendre cet engagement.

Le but de cette rencontre vise à acquérir l’appui de Mme Tardif sur la revendication de l’AREQ concernant l’indexation. Madame la députée a été réceptive à la demande de l’Association ainsi qu’aux revendications concernant l’indexation, mais n’a toutefois pas voulu donner officiellement son appui qui engagerait le gouvernement à verser sa part de contribution à l’indexation pour les années 1982 à 1999 si le taux de capitalisation requis est atteint.

Afin de réussir cette opération, l’AREQ a fourni à ses membres plusieurs documents qui ont aussi été remis à Mme Tardif à titre d’information.

Finalement, ils ont demandé à Mme Tardif d’acheminer le dossier de l’indexation à l’Assemblée nationale du Québec. Cette dernière prendra le temps de se renseigner afin de connaître la position des instances de son parti sur ce dossier. La rencontre fut agréable et s’est terminée par des remerciements à Mme Tardif pour sa disponibilité, son écoute et son intérêt à la demande de l’AREQ 04 B dont elle représente la grande majorité des membres. 

Gérard Lemire, responsable sectoriel

Comité national de la retraite, AREQ Coeur et Centre-du-Québec (04 ) secteur Shawinigan (B)

Catégorie : Retraite

L’AREQ secteur Cap-Diamant rencontre Sol Zanetti pour discuter du dossier de l’indexation

Dans la foulée de l’opération « Maintenant », l’indexation!, des représentants de l’AREQ Cap-Diamant ont rencontré le nouveau député de Québec Solidaire, Sol Zanetti, pour le sensibiliser aux enjeux de l’indexation.

D’entrée de jeu, l’accueil fut très chaleureux pour Jacques Boucher, président du secteur, et Lucille Laforest, 1re vice-présidente. M. Zanetti a écouté avec attention et intérêt la présentation de M. Boucher et de Mme Laforest sur la problématique de l’indexation partielle des rentes. Le représentant de Québec solidaire a ainsi très bien saisi les trois paliers de l’indexation dans le contexte (avant 1982, de 1982 à 1999 et de 1999 à aujourd’hui).

Enfin, le député s’est engagé à défendre notre revendication en signant avec enthousiasme le document de soutien à notre démarche.

Catégorie : Retraite

L’AREQ secteur Amiante rencontre la députée de Lotbinière-Frontenac pour la sensibiliser sur le dossier de l’indexation

Le 18 février dernier, dans le cadre de l’opération « Maintenant », l’indexation!, notre présidente, Michelle Breton, et moi-même, responsable du dossier retraite, avons été reçus par notre députée, Mme Isabelle Lecours, à son bureau de Thetford. Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec elle pendant près d’une heure.

Dans un premier temps, nous lui avons précisé la mission et les objectifs de notre association, tant sur le plan national que local. Puis, sur la question de l’appauvrissement, nous lui avons présenté, grâce aux documents synthèses produits par l’AREQ, les grandes lignes de notre régime de retraite, le RREGOP et exposé la problématique de la non-indexation de nos prestations entre 1982 et 1999.

Nous avons ajouté que, puisque le taux de capitalisation est croissant depuis une dizaine d’années (notre RREGOP est en santé!), nous demandons que le gouvernement confirme qu’il paiera sa part de l’indexation des années problématiques, ce que présentement le règlement de 2011 ne prévoit pas.

Finalement, lui rappelant que son gouvernement se faisait un honneur de prioriser le bien-être des personnes aînées, nous avons demandé à Mme Lecours si elle appuyait notre demande. Elle a affirmé que notre demande était bien fondée.

Paul St-Hilaire, responsable du dossier retraite de l’AREQ secteur Amiante

Catégorie : Retraite
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation