L’AREQ s’adapte en offrant des sessions virtuelles de préparation à la retraite

Le 29 avril, l’AREQ tenait pour une première fois de son histoire une session virtuelle de préparation à la retraite (SPR). Ces sessions se tiennent habituellement dans chaque région du Québec auprès de centaines de personnes participantes. Or, en raison de la pandémie, l’AREQ a dû trouver une nouvelle manière d’offrir ce service aux membres de la Centrale des syndicats du Québec qui prendront bientôt leur retraite. Ce fut un franc succès, à l’aide de la vidéoconférence!

L’AREQ avait ainsi invité les personnes qui devaient participer aux sessions qui ont été annulées en raison de la COVID-19 et qui envisagent de prendre leur retraite dans l’année. D’autres sessions sont à prévoir afin de parcourir tous les sujets normalement abordés lors d’une session régulière.

Les principaux objectifs de ces sessions sont :

  • de faire connaître l’AREQ, ses services, son fonctionnement;
  • de donner des pistes d’exploration quant à l’évaluation des finances à la retraite;
  • de connaître les éléments les plus importants des différents régimes collectifs et régimes d’assurances disponibles;
  • de donner l’information nécessaire afin de permettre aux personnes participantes d’estimer la date la plus propice pour prendre leur retraite compte tenu des différents éléments qui doivent être pris en considération;
  • de donner des réponses quant aux appréhensions que suscite le passage de la vie active à la vie de retraité.

L’AREQ souligne le parcours de la présidente sortante de l’AQDR, Mme Judith Gagnon

Le 29 avril, l’AREQ apprenait le départ de Mme Judith Gagnon, présidente de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) depuis 2014. Ainsi, l’AREQ a tenu à souligner son apport dans la cause de la défense des droits des personnes aînées au Québec et son ouverture à un regroupement des associations de personnes aînées.

« Assumer bénévolement le rôle de présidente d’une association nationale, c’est un défi de taille! Je crois qu’elle l’a relevé avec brio pendant ces six dernières années. Mme Gagnon continuera, je suis certaine, de faire une grande différence dans sa communauté pour le mieux-être des personnes aînées », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

La situation actuelle que nous vivons avec la COVID-19 démontre la nécessité d’apporter des changements en profondeur dans notre approche, comme société, auprès des personnes aînées. Plus que jamais, nous devons travailler ensemble pour assurer des conditions de vie dignes pour celles et ceux qui ont bâti le Québec. En ce sens, l’AREQ réitère son ouverture à continuer dans ce bel esprit de collaboration bâti au fil des dernières années.

28 avril, Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail

Le 28 avril, en ce Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, l’AREQ avait une pensée particulière pour les professionnels de la santé décédés au front durant la pandémie COVID-19, ainsi que pour leurs proches. Ces tristes événements nous rappellent à quel point le personnel du réseau de la santé se met à risque quotidiennement pour aider à sauver des vies.

Chaque jour, des centaines de travailleuses et de travailleurs du Québec se blessent au travail. Dans le cas des décès dus au travail, il y en a en moyenne un par semaine à la suite d’un accident du travail et deux par semaine en raison d’une maladie professionnelle.

L’heure juste est de retour en mode confinement!

L’émission de radio de l’AREQ a dû prendre une pause durant les premières semaines de confinement, ce qui nous a permis de réfléchir à un nouveau mode de production adapté à la situation.  C’est ainsi en direct de la maison plutôt que dans les studios de CKIA que nous avons enregistré la présente émission !

Ainsi, cette semaine, nous parlons notamment de nos dernières sorties publiques en cette période de crise. Nous recevons de plus Carolyn Martel, actuaire spécialisée en divorce et en régimes de retraite et fonds de pension pour nous parler des éléments à considérer lors d’un divorce après la retraite.

Enfin, Laurier Caron, conseiller à l’AREQ, nous parle de la mise sur pied d’une chaîne d’appels actuellement menée par des membres de l’association, et ce, afin de briser l’isolement de ceux et celles qui ont plus de 80 ans.

 

Conseil national de l’AREQ : Une centaine de personnes aînées de toutes les régions se branchent en vidéoconférence!

Le 23 avril, l’AREQ tenait son conseil national dans des circonstances tout à fait exceptionnelles! En effet, considérant le confinement obligatoire dû à la pandémie COVID-19, plus d’une centaine d’élus de l’Association provenant de toutes les régions se sont regroupés en vidéoconférence afin de tenir cette instance nationale qui a normalement lieu deux fois par année.

« C’est un bel exploit! Parmi nos membres du conseil national, nous avons une moyenne d’âge de 75 ans. Cela démontre que nous pouvons rester branchés, peu importe l’âge. En nous adaptant de la sorte, nous avons pu faire avancer les dossiers de l’AREQ dans les règles de l’art, notamment concernant la tenue de nos assemblées et de notre congrès triennal », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Le conseil national de l’AREQ

Le conseil national est l’autorité première entre les congrès. Il est formé des 15 membres du conseil d’administration et des 87 personnes présidentes de secteur et se réunit deux fois par an. Le conseil national adopte, entre autres, le plan d’action national et le budget.

L’AREQ en action depuis le début de la pandémie et sur toutes les tribunes!

Malgré le confinement qui nous afflige toutes et tous, l’AREQ a tenu le fort depuis le début de la pandémie pour défendre les droits des personnes aînées au Québec, et continue de le faire quotidiennement. En ces temps troubles, nous devons redoubler d’efforts pour revendiquer des meilleures conditions de vie pour les personnes aînées, notamment les personnes hébergées en CHSLD.

Le 23 mars, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ commentait à LCN les premiers décès de la COVID-19, soit des personnes aînées. C’était au début des mesures de confinement.


Dénonciation des frais de livraison de repas dans les résidences pour aînés

Le 24 mars, l’AREQ dénonçait les frais de livraison de repas dans les unités locatives des résidences pour aînés. Alors que le gouvernement exigeait le confinement des personnes en résidence pour aînés, il était inconcevable de leur faire charger des frais pouvant aller jusqu’à 7 $ par repas dans certaines résidences. Le gouvernement a vite répondu à notre appel en exigeant la gratuité de ce service durant la pandémie, un gain pour plusieurs personnes aînées en résidence!

 


Don de l’AREQ aux Petits Frères

Le 30 mars, l’AREQ a choisi de faire un don de 2000 $ à l’organisme Les Petits Frères, dont la mission est de contrer l’isolement des personnes aînées. Par ce geste de solidarité, l’AREQ a tenu à soutenir cet organisme qui déploie des efforts incommensurables dans cette période de crise due à la pandémie COVID-19.


Demande de report des hausses de loyer dans les résidences pour aînés

Le 3 avril, par voie de communiqué, l’AREQ a joint sa voix à la Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (FCAAP) afin de demander au gouvernement de reporter la hausse des loyers des personnes qui vivent en résidence privée pour aînés. Dans la mesure où les personnes aînées ne peuvent plus recevoir de visites, elles peuvent ainsi être privées de certains services d’accompagnement quant au renouvellement de leur bail et des hausses de loyers. C’est pourquoi nous avons demandé aux propriétaires de résidences d’attendre que leurs résidents puissent retrouver un plein accès à ces services, dans le respect de leurs droits.

Le 7 avril, afin d’aider à briser l’isolement des personnes aînées hospitalisées en raison de la COVID-19, l’AREQ a demandé aux hôpitaux et aux fournisseurs privés de câblodistribution d’offrir gratuitement leur service de télévision le temps de la pandémie. Déjà, plusieurs établissements ont répondu à l’appel.


Réaction à la situation du CHSLD Herron

Le 12 avril, choquée par la situation déplorable révélée au CHSLD Herron, où des aînés étaient laissés à eux-mêmes, souffrant de déshydratation et de faim, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ a tenu à réagir dans une lettre ouverte pour dénoncer cette situation inacceptable.


Demande d’une commission d’enquête publique et d’états généraux sur les soins aux aînés 

Le 17 avril, l’AREQ réclame publiquement une commission d’enquête publique et des états généraux sur les soins aux aînés. Les histoires d’horreur en CHSLD sont connues depuis des années. La crise actuelle liée à la pandémie COVID-19 ne fait qu’exacerber les problèmes connus depuis longtemps dans le réseau de la santé quant aux services aux personnes aînées. À la lumière des derniers cas révélés récemment dans plusieurs CHSLD du Québec, l’Association réclame des actions importantes à court et à long terme.

   


Lettre ouverte sur les soins à domicile

Le 22 avril, dans une lettre ouverte, la présidente de l’AREQ rappelle que les soins à domicile font partie de la solution à la crise que connaît les CHSLD depuis des années. Investir dans les soins à domicile et dans le maintien de l’autonomie des aînés retarde le potentiel d’une hospitalisation critique et l’aggravation d’une perte d’autonomie pouvant mener à l’hébergement en CHSLD. Cela réduit ainsi la pression que vivent actuellement nos CHSLD au Québec. De plus, cela permet de répondre au souhait de la vaste majorité des gens de pouvoir rester dans leur communauté le plus longtemps possible, près des leurs. Ce n’est pas nouveau. Déjà, la Commission Clair le mentionnait en 2000, il y a 20 ans.


Plus que jamais, il est important de se mobiliser pour réclamer une qualité de vie digne à celles et à ceux qui ont bâti le Québec. Même en confinement, l’AREQ continuera à veiller à la défense des droits des personnes aînées!

Le 29 avril prochain, de midi à minuit, la musique s’invite dans les CHSLD

Cet événement rassembleur a pour but de soutenir et de remercier le personnel du milieu de la santé qui travaille de façon acharnée, d’autant plus en ce contexte de la COVID-19.

La population et les travailleurs sont invités à participer à l’événement en se rassemblant sur l’événement Facebook afin d’y inscrire, en direct, sa gratitude et ses coups de cœur pour le personnel du milieu de la santé. Mathieu Bourret, pianiste-compositeur-improvisateur, offrira ses talents lors d’un marathon de douze heures consécutives d’improvisation au piano qui sera diffusé en direct sur les réseaux sociaux. Sachant tous que la musique apporte un bien-être incommensurable ; les patients comme les travailleurs en bénéficieront, et ce, en simultané!

Visitez le site www.12heuressansrelache.com pour plus d’informations.

Problématique en CHSLD – L’AREQ en mode solutions

Les problèmes en CHSLD, on les connaît depuis longtemps : manque de ressources, pénurie de main-d’œuvre, des bénéficiaires en plus grand nombre avec une perte d’autonomie plus avancée. Des solutions s’imposent, mais lesquelles? Augmenter les salaires des préposées aux bénéficiaires? Revoir les ratios? Construire des « maisons des aînés », avec de grandes fenêtres? Ce sont des solutions intéressantes, mais qui ne règlent pas le cœur du problème. Ainsi, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a écrit une lettre ouverte afin de réfléchir sur la question des soins à domicile.

Comme société, nous voyons les aînés en « blocs monolithiques ». Il y a les aînés actifs et en santé, qui restent à domicile ou en résidence, et il y a les aînés en perte d’autonomie en CHSLD.

Or, le vieillissement est une continuité et non une fatalité. Une partie de la solution est connue de plusieurs experts au Québec, et elle est appliquée concrètement dans plusieurs pays dans le monde, comme le Japon et le Danemark : investir dans les soins à domicile.

Les CHSLD et les soins à domicile ne sont pas en « opposition »

Bien sûr, il arrive un moment où les gens ont besoin des CHSLD, car leur niveau de soins est trop exigeant. Les soins à domicile ne peuvent pas maintenir le monde chez eux éternellement. Mais, l’un ne va pas sans l’autre. Les soins aux aînés sont un continuum qui doit être pris en compte sérieusement tout au long du processus pour en arriver à finir nos jours dans la dignité. C’est un équilibre, actuellement déséquilibré.

Or, investir dans les soins à domicile et dans le maintien de l’autonomie des aînés retarde le potentiel d’une hospitalisation critique et l’aggravation d’une perte d’autonomie pouvant mener à l’hébergement en CHSLD. De plus, cela permet de répondre au souhait de la vaste majorité des gens de pouvoir rester dans leur communauté le plus longtemps possible, près des leurs.

Accroître les soins à domicile réduit ainsi la pression que vivent actuellement nos CHSLD au Québec. Ce n’est pas nouveau. Déjà, la Commission Clair le mentionnait en 2000, il y a 20 ans. Voilà autant de réflexions qui pourront être menées collectivement et qui montrent la nécessité de tenir des états généraux sur les soins aux personnes aînées!

Lettre intégrale : https://areq.lacsq.org/blogue-presidente/et-si-les-soins-a-domicile-etaient-une-solution-aux-problemes-des-chsld/

COVID-19 – Don de 2000 $ de l’AREQ secteur Des Prairies-Brossard pour l’aide alimentaire

La crise de la pandémie COVID 19 exerce actuellement une pression énorme sur les services des banques alimentaires partout dans la province. Le conseil sectoriel AREQ Des Prairies-Brossard, en Montérégie, a décidé d’offrir 2000 $ qui seront distribués aux quatre organismes suivants : le Centre de Bénévolat de la Rive-Sud (point de service à Brossard et à Candiac), le Club des Copains Delson, l’Entraide Saint-Mathieu et le service d’Entraide Saint-Philippe.

L’AREQ secteur Des Prairies-Brossard est donc fière de joindre sa contribution à celle d’autres secteurs et régions de l’AREQ, ainsi qu’à celle de la Fondation Laure-Gaudreault et d’aider à répondre aux nombreux besoins dans notre milieu.

Jour de la Terre – Le 22 avril et tous les jours!

Dans le cadre de cette nouvelle campagne, le Jour de la Terre Canada encourage les citoyens à poser des gestes pour l’environnement dans leur quotidien. Compte tenu de la situation actuelle de pandémie mondiale, l’organisme a créé une nouvelle page intitulée #JourdelaTerreChezSoi, contenant des idées d’activités à faire à la maison.

De plus, du 9 au 30 avril, retrouvez chaque jour une action à mettre en place dans votre quotidien sur les comptes Facebook et Instagram du Jour de la Terre. Partagez les gestes, parlez-en à vos amis, vos parents, vos enfants, vos collègues et faisons ensemble la différence. #22gestespourlaplanete

Puis, malgré les drames que la pandémie COVID-19 engendre actuellement, c’est aussi l’occasion de réfléchir au monde de demain. À l’occasion du Jour de la Terre, six environnementalistes ont partagé leurs réflexions sur ce que pourrait représenter l’après-COVID pour la planète et la société, de l’autonomie alimentaire aux changements structurels importants de notre société.

COVID-19 : Récentes initiatives du gouvernement du Québec concernant les aînés

En cette période de crise due à la COVID-19, voici les plus récentes initiatives du gouvernement du Québec susceptibles d’intéresser les personnes aînées ainsi que leurs proches :

  • Les proches aidants d’aînés en CHSLD peuvent consulter un feuillet d’information disponible en français au https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002524/ et en anglais au https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/en/document-002529/. Il contient tous les renseignements relatifs à leur présence en CHSLD pour donner des soins aux aînés dont ils s’occupaient quotidiennement avant la pandémie.
  • À la demande du gouvernement du Québec, la Croix-Rouge offre certains services aux personnes isolées, dont les aînés vivant seuls. Il s’agit de services humanitaires complémentaires aux services gouvernementaux et qui ne sont pas de nature médicale. Ils prennent la forme d’appels amicaux pour briser l’isolement social et pour s’assurer que ces personnes connaissent bien les services disponibles dont elles pourraient avoir besoin (exemple : service d’épicerie ou de pharmacie avec livraison). Le numéro pour obtenir les services de la Croix-Rouge est le 1 800 863-6582.
  • La promotion de la Ligne Aide Abus Aînés (LAAA) figure au nombre des messages publicitaires gouvernementaux de 30 secondes actuellement diffusés à la télévision québécoise jusqu’au 26 avril prochain (https://www.youtube.com/watch?v=2DWi5KHiORU). Le message vise à rappeler aux aînés l’importance de demeurer vigilant, notamment afin de prévenir tout abus financier en cette période difficile, et de réitérer que des ressources sont à leur disposition pour les écouter et pour les accompagner en cas de besoin.
  • La version complète de cette capsule d’information sur la LAAA, d’une durée de près de 2 minutes et mettant en vedette la comédienne Louise Turcot, est accessible en ligne sur la page Facebook du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi qu’au lien suivant :  https://www.youtube.com/watch?v=MoBD-6Ca0E8
  • Un guide d’autosoins vient d’être posté à l’ensemble des foyers québécois, afin d’aider chaque personne à prendre les meilleures décisions pour sa santé et celle de ses proches durant la pandémie de COVID-19. Il permet de connaître plus spécifiquement les moyens de se protéger, de prendre soin de soi, de donner des soins de base à son entourage ainsi que de savoir où et quand consulter si on a besoin de soins ou de services. Le guide est accessible sur le site Web www.Québec.ca/coronavirus. Il peut aussi être téléchargé ou commandé en version française ou anglaise au lien suivant : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002491/

Enfin, en cette période où circule un grand nombre de renseignements concernant la pandémie, le site gouvernemental www.Québec.ca/coronavirus contient l’information officielle et à jour sur cette question ainsi que les numéros de téléphone des services gouvernementaux à joindre en cas de besoin.

 

COVID-19 : Une clinique de conseils juridiques gratuits est disponible pour les citoyens

La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Sonia LeBel et le bâtonnier du Québec, Paul-Matthieu Grondin, annoncent la mise en place de la Clinique d’assistance juridique COVID-19 depuis le vendredi 20 mars 2020.

Il s’agit d’une ligne téléphonique de conseils juridiques gratuits pour les citoyens ayant des questions sur leurs droits et leurs obligations dans le contexte de la pandémie.

On peut joindre la Clinique d’assistance juridique COVID-19 par l’un des numéros suivants:

  • 1 866 699-9729 (sans frais)
  • 514 789-2755 (Montréal)
  • 418 838-6415 (Capitale-Nationale)
  • 819 303-4080 (Gatineau)

La Clinique d’assistance juridique COVID-19 est ouverte du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 . Quelque 200 juristes à travers le Québec y participent bénévolement et répondent rapidement aux préoccupations d’ordre juridique de la population quant à l’application et aux effets des mesures d’urgence décrétées par le gouvernement du Québec visant à réduire la propagation de la COVID- 19.

La ministre de la Justice et le bâtonnier ont respectivement mandaté la Commission des services juridiques, laquelle assure la gestion du réseau d’aide juridique, et le Centre d’accès à l’information juridique (CAIJ) afin d’instaurer ce service gratuit.

Soulignons que les citoyens qui ont des questions générales sur la COVID-19 ou qui présentent des symptômes grippaux doivent utiliser la ligne téléphonique d’information gouvernementale sur le coronavirus au numéro 1 877 644-4545.

Crise dans les CHSLD – L’AREQ réclame une commission d’enquête publique et des états généraux sur les soins aux aînés

À la lumière des derniers cas révélés récemment dans plusieurs CHSLD du Québec, l’AREQ a réclamé commission d’enquête publique sur les CHSLD suivi d’états généraux sur les soins aux aînés.

Commission d’enquête publique sur les CHSLD 

« Ça ne peut plus durer. Combien de gens faut-il voir souffrir et terminer leurs jours dans l’indignité avant qu’on réagisse? Des actions doivent être prises immédiatement. Une commission d’enquête publique doit être mise sur pied et des gens devront être imputables de cette catastrophe dans les CHSLD », a affirmé Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Ainsi, la crise actuelle soulève plusieurs questions quant à la gestion du réseau des CHSLD. Ces questions s’ajoutent à celles touchant la négligence et la maltraitance organisationnelle, exprimées par le passé. L’ensemble de ces questions pourront être éclaircies dans une commission d’enquête publique. En marge de cette commission, le gouvernement doit tout de même agir rapidement pour assurer le bien-être des personnes hébergées en CHSLD.

Des états généraux pour une véritable amélioration des conditions de vie des aînés

Depuis des années, nous savons que le système des soins de longue durée et des soins à domicile est défaillant au Québec. Des centaines d’organismes, d’experts, de professionnels de la santé l’ont décrié sur toutes les tribunes. Pourtant, les gouvernements qui se sont succédé ont laissé les choses aller et nous en payons aujourd’hui amèrement le prix.

C’est pourquoi l’AREQ joint sa voix à de nombreux organismes et acteurs du milieu qui exigent depuis quelques années des états généraux sur les soins aux aînés. Les travaux pourraient être amorcés à l’automne, quand la crise sera derrière nous et que nous pourrons regarder loin devant. C’est le moment pour le Québec d’opérer un véritable chantier pour assurer des conditions de vie dignes aux aînés.

« Des états généraux permettraient d’établir un plan d’action global et concret pour assurer des services de qualité, du domicile jusqu’au CHSLD. Comme ce fut le cas à quelques reprises dans l’histoire du Québec, des états généraux permettent de travailler activement avec tous les gens et les organismes concernés afin de régler un dossier critique. On met la main à la pâte, on trouve des consensus et des solutions ensemble, puis on s’active! », a exprimé Mme Lapointe.

Voir la liste des sujets qui, selon l’AREQ, doivent absolument être abordés durant les états généraux : https://areq.lacsq.org/medias/communiques/crise-dans-les-chsld-lareq-reclame-une-commission-denquete-publique-et-des-etats-generaux-sur-les-soins-aux-aines/.

COVID-19 – Liste de services essentiels à Retraite Québec

Retraite Québec a annoncé récemment qu’une liste de services essentiels a été établie dans les circonstances de pandémie de la COVID-19 et ce, dès la mi-mars 2020. Cette liste comprend notamment le traitement des nouvelles demandes de rente de retraite et de rente de conjoint survivant jugées prioritaires.

Versement de la rente du RRQ et du RREGOP, RRE, RRCE, RRF, RRPE…

Le versement de la rente du Régime de rentes du Québec (RRQ) et celle des régimes de retraite du secteur public (RREGOP, RRE, RRCE, RRF, RRPE, etc.) est maintenu selon les dates de paiement prévues.

Versement de la rente d’invalidité du RRQ

Le versement de la rente d’invalidité du Régime de rentes du Québec (RRQ) est maintenu selon les dates de paiement prévues.

Inscription au dépôt direct

Les membres qui reçoivent actuellement leur rente de retraite par chèque peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire au dépôt direct. Le dépôt direct permet notamment la réception plus rapide de la rente de retraite.

Pour s’inscrire au dépôt direct de Retraite Québec : https://www.retraitequebec.gouv.qc.ca/fr/services-en-ligne-outils/Pages/depot-direct.aspx

COVID-19 : La Fondation Laure-Gaudreault mise sur pied par l’AREQ fait un don de 50 000 $ aux banques alimentaires du Québec

La crise de la pandémie COVID-19 exerce actuellement une pression considérable sur les services de banques alimentaires partout au Québec. Les pertes d’emploi et les personnes aînées en situation de vulnérabilité ont amené des hausses de demandes pour ces services dans chaque région.

Ainsi, la Fondation Laure-Gaudreault (FLG) a choisi de faire un don de 50 000 $ visant à aider les organismes à but non lucratif d’aide alimentaire en quête de financement pour répondre aux immenses besoins de leur milieu.

« Même confinés, on ne peut rester les bras croisés devant une telle situation qui nous affecte tous de près ou de loin. La sécurité alimentaire, c’est la base de la dignité humaine. À la Fondation Laure-Gaudreault, nous sommes fiers de pouvoir contribuer à améliorer le sort des gens dans cette période névralgique. C’est l’essence même de notre mission », a souligné Robert Gaulin, président de la FLG.

La FLG présente partout au Québec

Bénéficiant d’une structure de bénévoles dans chaque région du Québec, la FLG, dont la mission consiste à aider les personnes aînées ou les jeunes, verse autour de 150 000 $ par année en aide. Ainsi, l’aide additionnelle de 50 000 $ sera répartie de cette manière :

  • 2 000 $ pour des projets nationaux.
  • 48 000 $ répartis entre les dix régions de la FLG.

À propos de la FLG

Pour réaliser une partie de sa dimension sociale, l’AREQ a mis sur pied la Fondation Laure-Gaudreault en 1990. Tout en comptant sur un appui indéfectible de l’AREQ, la fondation a été constituée comme un organisme indépendant et autonome, régie par ses propres règles.

Histoire d’horreur au CHSLD Herron : Réaction de la présidente de l’AREQ

Le 11 avril, les médias révélaient une situation déplorable dans le CHSLD Herron, un établissement privé non conventionné. On y retrouvait des patients affamés, déshydratés, qui reposaient dans leurs couches souillées. « Un film d’horreur », selon un membre du personnel.

Dans une lettre ouverte, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a vivement dénoncé la situation. Bien que nous devions attendre les résultats de l’enquête, il est légitime d’exiger une véritable justice pour les personnes ayant souffert et pour leurs proches. Ainsi, nous réclamons que ces gestes de nature criminelle, s’ils s’avèrent, soient jugés et lourdement punis.

Lettre parue dans les médias :

Le Journal de Montréal et de Québec

Le Soleil

Le Nouvelliste

L’Aut’journal

COVID-19 – L’AREQ lance une chaîne d’appels auprès de ses membres de 80 ans et plus afin de briser l’isolement

Le 8 avril, l’AREQ lançait l’opération « Gardons le contact », qui vise à orchestrer la réalisation d’appels téléphoniques à ses membres de 80 ans ou plus en situation d’isolement ou de confinement partout à travers le Québec. La situation de crise due à la pandémie COVID-19 est sans précédent et l’AREQ tient à déployer tous ses efforts afin de s’assurer du bien-être de ses membres.

Ainsi, avec la générosité de plusieurs centaines de ses bénévoles, ce geste témoigne de la grande solidarité qui règne au sein de plus de 59 000 membres, dans la grande famille de l’AREQ! L’opération sera menée dans les secteurs de l’AREQ au cours des prochaines semaines.

Rappelons que dans l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement du Québec a interdit les visites en CHSLD et en résidences de personnes âgées. Il a aussi demandé à toutes les personnes aînées de 70 ans et plus de demeurer chez elles, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Bon nombre de personnes aînées, dont plusieurs membres de l’AREQ, se retrouvent ainsi seules pour traverser cette crise.

COVID-19 – L’AREQ secteur Des-Deux-Rives remet un total de 1 500 $ en dons à des organismes locaux

Dans un geste de solidarité, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) secteur Des-Deux-Rives de la région Québec–Chaudière-Appalaches a tenu à soutenir trois organismes de la région qui doivent déployer des efforts incommensurables dans cette période de crise due à la COVID-19.

Ainsi, l’AREQ secteur Des-Deux-Rives a choisi de faire un don de 500 $ à chacun de ces organismes : Lauberivière, Moisson Québec et la Maison Michel-Sarrazin. Ces organismes agissent directement auprès des personnes aînées et ont besoin de notre aide plus que jamais pour les soutenir dans la crise actuelle.

COVID-19 – L’AREQ demande aux hôpitaux d’offrir le service de télévision gratuitement aux personnes aînées hospitalisées

Dans un communiqué émis le 7 avril, l’AREQ a demandé à tous les centres hospitaliers du Québec d’offrir gratuitement le service de télévision aux personnes hospitalisées durant la crise de la COVID-19. Alors que la majorité des personnes hospitalisées sont des personnes aînées et qu’elles sont susceptibles de souffrir d’isolement, il serait de circonstance de leur offrir ce service qui est souvent onéreux.

« Les personnes aînées vivent beaucoup d’isolement et de stress en ce moment. C’est d’autant plus vrai pour celles et ceux qui sont hospitalisés à la suite de complications après avoir contracté le coronavirus. Nous cherchons à tout prix à briser l’isolement des aînés, et nous croyons que de leur offrir l’accès gratuit à la télévision serait un beau geste de la part des établissements de santé dans les circonstances », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Des hôpitaux ont déjà fait l’effort

Rappelons que les tarifs pour la télévision sont, à quelques exceptions près, autour de 80 $ par semaine, et les prix varient de 125 $ à 300 $ mensuellement. Même s’il s’agit de redevances importantes pour un centre hospitalier, la situation de crise actuelle exige un effort spécial étant donné que les personnes hospitalisées ne peuvent recevoir de visiteurs. Par exemple, la télévision est maintenant offerte gratuitement aux patients hospitalisés à l’Hôpital Fleurimont et à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke. Ainsi, ce sont la Fondation du CHUS et un fournisseur télé qui en assumeront les frais.

RECHERCHE DE BÉNÉVOLES POUR LES AIDANTS SCOLAIRE

Le personnel des écoles cherche comment aider leurs élèves et le mouvement Les Aidants scolaires cherche à appuyer le personnel.

Les Québécois aident leurs enfants, leurs petits-enfants et leurs voisins. Le Mouvement continue de soutenir les enseignants, mais d’une façon différente : en brisant l’isolement, en répondant aux appels et en créant de nouveaux liens intergénérationnels.

Si vous êtes disponible pour aider un jeune du niveau primaire à lire, à décrire leur construction, à jouer avec les multiplications ou pour toute autre activité, donnez votre nom à info@aidantsscolaires.com

1 2 3 4 18
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation