Le conseil exécutif de l’AREQ visite Matane!

Le 17 octobre, les membres du conseil exécutif de l’AREQ nationale étaient de passage cette fois-ci à Matane dans le cadre d’une tournée des régions. La rencontre visait notamment à prendre le pouls des personnes qui formeront la délégation du Bas-Saint-Laurent Gaspésie-les-Îles Côte-Nord au prochain Congrès de juin 2020 et à discuter des résultats d’un sondage CROP mené récemment auprès des membres de l’AREQ.

Par exemple, 27 % des membres de la région ont constaté des lacunes dans les CHSLD et les résidences pour aînés. Il est notamment question du manque de temps pour les soins d’hygiène personnelle (bains, habillement) et l’ennui ou la solitude des bénéficiaires.

L’AREQ compte 59 000 membres à travers le Québec et nous sommes fiers de pouvoir en compter près de 4 500 dans la région du Bas-Saint-Laurent Gaspésie-les-Îles Côte-Nord.


Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a donné une entrevue à ce sujet sur les ondes de CHNC FM.

 

À la recherche d’une conseillère ou d’un conseiller à la vie associative et en appui aux dossiers sociaux à l’AREQ

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) est à la recherche d’une conseillère ou d’un conseiller pour occuper un poste à la vie associative et en appui aux dossiers sociaux auprès de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec – AREQ (CSQ).

Localisation : Québec

Sous la responsabilité de la direction générale et dans le cadre de la mission et du plan d’action national de l’AREQ, la personne recherchée a pour mandats de planifier, d’organiser, de réaliser différentes activités dont l’organisation de sessions de préparation à la retraite, la coordination des activités reliées à l’environnement et au développement durable ainsi qu’à la condition des hommes. De plus, cette personne se verra confier la responsabilité de dossiers sociaux qui concernent les membres de l’AREQ.

La personne affectée à ce poste assumera une fonction-conseil auprès des instances de l’Association sur les responsabilités découlant de ses mandats et agira à titre de personne-ressource sur des comités composés de bénévoles.

Il s’agit d’un poste de remplacement à pourvoir dans les meilleurs délais, et ce, jusqu’au 31 août 2020, avec possibilité de prolongation et éventuellement de devenir régulier. Les conditions de travail sont déterminées par la convention collective applicable à la CSQ. Le salaire peut aller jusqu’à 103 811 $ annuellement.

Exigences requises :

  • Diplôme universitaire de 1er cycle dans une discipline appropriée ou une combinaison de formation et d’expérience équivalente;
  • Bonne capacité d’organisation, d’animation et de collaboration avec plusieurs intervenants externes;
  • Bonne expérience en analyse de politiques;
  • Connaissance des dossiers relatifs à l’environnement et au développement durable;
  • Connaissance des dossiers relatifs à la condition des hommes;
  • Connaissance des enjeux sociaux qui concernent les aînés;
  • Capacité à utiliser les technologies multimédias;
  • Maîtrise de la communication orale et écrite;
  • Capacité de travailler en équipe;
  • Connaissance du milieu des organisations syndicales ou communautaires sera considérée comme un atout.

Les personnes intéressées à poser leur candidature sont priées d’acheminer leur curriculum vitae ainsi qu’une lettre de présentation à la Direction des ressources humaines de la Centrale des syndicats du Québec, par courrier électronique à : ressources.humaines@lacsq.orgavant 16 h 30, le mercredi 23 octobre 2019.

Les personnes sont priées d’indiquer qu’elles autorisent la Centrale à prendre des informations auprès d’une tierce personne. Seules les personnes retenues pour les étapes subséquentes du processus de sélection seront contactées.

Consultation du gouvernement du Québec sur l’intimidation

Le ministère de la Famille tient actuellement une consultation en vue de l’élaboration du prochain plan d’action gouvernemental pour prévenir et contrer l’intimidation.

Une consultation en ligne est en cours jusqu’au 25 octobre prochain, afin de joindre les citoyens de tous âges.

Elle s’ajoute aux actions réalisées dans les établissements d’enseignement d’une dizaine de régions, et ce, afin de sensibiliser les jeunes de 12 à 24 ans et pour connaître leurs préoccupations. Ces actions sont effectuées dans le cadre d’une tournée, laquelle permettra également de rencontrer divers partenaires régionaux d’ici le 18 octobre. Une journée de consultation des partenaires nationaux est prévue le 22 octobre.

Le conseil exécutif en tournée au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Le 15 octobre, les membres du conseil exécutif de l’AREQ nationale étaient de passage à Alma dans le cadre d’une tournée des régions. La rencontre visait notamment à prendre le pouls des personnes qui formeront la délégation du Saguenay–Lac-Saint-Jean au prochain Congrès de juin 2020 et à discuter des résultats d’un sondage CROP mené récemment auprès des membres de l’AREQ.

Si les gens ont tendance à croire que l’environnement n’intéresse que les jeunes, un sondage CROP mené récemment démontre clairement qu’il s’agit d’une priorité pour les membres de l’AREQ du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, on y apprend que 93 % des personnes sondées se sont dites préoccupées par les changements climatiques. Rappelons aussi que plusieurs membres de l’AREQ militent activement pour la protection du fjord du Saguenay dans la région.

L’AREQ compte 59 000 membres à travers le Québec et nous sommes fiers de pouvoir en compter plus de 3 600 dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Consultation d’Élection Québec sur le vote par Internet

Le vote par Internet, vous en pensez quoi? Élection Québec mène actuellement une consultation publique pour connaître votre avis sur la question.

Pour participer, vous pouvez répondre à un sondage en ligne ou appeler Élection Québec  au 1 888 ÉLECTION (1 888 353‑2846) pour recevoir le sondage par la poste.

Qu’est-ce que le vote par Internet?

Dans le cadre de cette consultation, le vote par Internet, c’est :

  • la possibilité de voter à distance, à partir du lieu de son choix, avec un appareil électronique connecté à Internet, comme un ordinateur, une tablette ou un téléphone intelligent. Toutes les opérations liées au vote se déroulent électroniquement, de l’identification de l’électrice ou de l’électeur jusqu’au décompte des bulletins de vote;
  • une façon de voter qui s’ajoute aux autres déjà offertes. Elle ne remplace pas le vote papier traditionnel.

Vous avez jusqu’au 3 novembre 2019 pour répondre au sondage.

Les sessions de préparation à la retraite : un service important offert par l’AREQ

Avez-vous suivi une session de préparation à la retraite (SPR) avant la prise de votre retraite? Comme il s’agit d’une étape importante dans la vie d’une personne, il est important de bien s’y préparer. C’est pourquoi l’AREQ offre des sessions, partout au Québec, aux membres de la CSQ et de ses syndicats.

Les principaux objectifs de ces sessions sont :

  • de faire connaître l’AREQ, ses services et son fonctionnement;
  • de donner des pistes d’exploration quant à l’évaluation des finances à la retraite;
  • de connaître les éléments les plus importants des différents régimes collectifs et régimes d’assurances disponibles;
  • de donner l’information nécessaire afin de permettre aux personnes participantes d’estimer la date la plus propice pour prendre leur retraite compte tenu des différents éléments qui doivent être pris en considération;
  • de donner des réponses quant aux appréhensions que suscite le passage de la vie active à la vie de retraité.

Le bulletin septembre-octobre de l’Observatoire de la retraite est en ligne!

Ce bulletin de la retraite, réalisé par L’Observatoire de la retraite (OR) propose une mise en perspective du Régime volontaire d’épargne retraite (RVER) en comparant la formule québécoise avec d’autres régimes similaires dans le monde. Puis, l’OR s’intéresse à ce que les principaux partis politiques au fédéral ont présenté pour la retraite dans leurs plateformes électorales.

L’Observatoire de la retraite est une initiative de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), qui s’adresse aux organismes et aux personnes qui veulent mieux comprendre pour agir sur l’institution de la retraite au Québec. L’Observatoire regroupe des partenaires de différents horizons, dont l’AREQ, qui ont le souci d’inscrire les débats sur la retraite dans une perspective large, celle des politiques sociales et économiques qui sont structurantes pour le Québec.

5 octobre – Journée mondiale des enseignantes et des enseignants

L’AREQ tient à souligner la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants. Ces femmes et ces hommes méritent toute notre reconnaissance et notre respect quant au rôle que ces personnes jouent auprès de nos enfants. Profitons de cette journée pour valoriser leur apport à notre société, mais aussi pour revendiquer davantage de ressources afin de les appuyer dans leur vocation.

Célébrée chaque année le 5 octobre depuis 1994, la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants commémore la signature de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966. Cette recommandation fixe les critères de référence relatifs aux droits et aux responsabilités du personnel enseignant ainsi que les normes fixant leur formation initiale et continue, leur recrutement, leur emploi et les conditions d’enseignement et d’apprentissage.

L’épisode 10 de L’heure juste est arrivé!

Pour ce 10e épisode de L’heure juste, nous avons reçu Jean-Sébastien Dufresne, directeur général du Mouvement démocratie nouvelle (MDN) pour nous parler du dépôt d’un projet de loi sur la réforme du mode de scrutin par le gouvernement du Québec.

Pour la Journée internationale des personnes aînées, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, est venue nous parler du dévoilement des 15 revendications de l’AREQ dans le cadre de la campagne électorale fédérale.

Journée internationale des personnes aînées – L’AREQ s’invite dans les élections fédérales

Le 1er octobre, l’AREQ a profité de la Journée internationale des personnes aînées pour dévoiler un document regroupant l’ensemble de ses 15 revendications dans le cadre de la campagne électorale fédérale 2019.

« Les aînés prennent leur retraite du travail, mais jamais de leurs convictions. Ainsi, la période des élections est un moment crucial pour se faire entendre et nous disons à celles et à ceux qui aspirent à gouverner que le sort des personnes aînées est important, et que nous souhaitons léguer un avenir meilleur aux générations futures », a exprimé Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, par voie de communiqué.

Les 15 revendications de l’AREQ sont déployées sous quatre grands thèmes :

 

Les revendications de l’AREQ pour l’environnement ont de l’écho en Mauricie!

Pour les membres de l’AREQ, c’est clair, il faut en faire plus en environnement. À cet effet et selon un récent sondage CROP, 94 % des membres de l’AREQ sont préoccupés par les enjeux climatiques. C’est pourquoi notre association a laissé une place importante au dossier de l’environnement parmi les 15 revendications de l’AREQ dans le cadre de la campagne électorale fédérale actuelle.

Nous avons d’ailleurs fait réfléchir l’équipe de Que La Mauricie se lève qui a discuté de nos revendications sur les ondes du 106.9 FM.

Élections fédérales 2019 : l’AREQ dévoile ses revendications pour l’environnement

Le 26 septembre, l’AREQ dévoilait ses revendications en environnement dans le cadre de la campagne électorale fédérale 2019. Ces revendications s’appuient sur un récent sondage CROP qui révèle que 94 % des membres de l’AREQ sont préoccupés par les changements climatiques. Alors que les jeunes de partout dans le monde se lèvent pour revendiquer des actions concrètes, les personnes aînées veulent les soutenir dans leurs demandes légitimes.

« Nous sommes pour la plupart des grands-parents et le sort des générations futures nous préoccupe énormément. D’après les données scientifiques sur les changements climatiques, il est évident que les gouvernements devront en faire davantage pour assurer un environnement viable à nos petits-enfants », a souligné Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Des revendications concrètes

  • Interdire les plastiques à usage unique d’ici 2030.
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) à hauteur de 50 % d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2050, d’après l’année de référence de 2010.
  • Retirer l’approbation aux pesticides dangereux, tel le glyphosate, et réformer le processus d’homologation des pesticides afin de tenir compte uniquement des études indépendantes de l’industrie (études publiées dans des journaux scientifiques, publiques et révisées par des pairs) comme le fait l’OMS.
  • Maintenir le processus d’évaluation environnementale introduit par la Loi C-69 qui rétablit une participation du public et des communautés autochtones touchées par un projet dès la phase de planification (par exemple pour les projets d’oléoducs).

Depuis des années, l’AREQ lutte pour l’environnement et pour le développement durable. D’ailleurs, plusieurs actions de sensibilisation sont réalisées par l’AREQ et ses membres à travers le Québec.

« Nous avons revendiqué l’abolition des sacs de plastique à usage unique, exigé la consigne des bouteilles de vin, organisé des conférences avec des experts pour informer les personnes aînées et les sensibiliser à la lutte aux changements climatiques. Nous croyons que chaque geste individuel compte, mais il faut maintenant des changements en profondeur dans notre société », a conclu Mme Lapointe.

D’ailleurs, plusieurs personnes retraitées étaient présentes lors de la marche pour le climat du 27 septembre à Québec, dont Jacques Boucher, président du secteur Cap-Diamant.

Réforme du mode de scrutin : on avance ou on recule?

Six mois avant les dernières élections provinciales, François Legault s’était engagé à réformer le mode de scrutin avant 2022. Or, le projet de loi présenté le 25 septembre par la ministre Sonia LeBel confirme que la prochaine élection se déroulera encore selon le mode uninominal à un tour. Par ailleurs, les électrices et les électeurs auront à se prononcer par référendum sur l’instauration de la proportionnelle mixte lors des prochaines élections provinciales.

Il s’agit tout de même d’une réelle avancée historique. Pour la première fois au Québec, le gouvernement met sur la table un projet de loi proposant un nouveau mode de scrutin proportionnel.

Toutefois, l’AREQ rappelle que ce gouvernement avait été élu avec l’engagement de réformer le mode de scrutin dans un premier mandat. Ainsi, soumettre ce projet de loi à un référendum ne constitue qu’un obstacle supplémentaire à une avancée qui était pourtant déjà légitimée lors de l’élection de ce gouvernement.

Élections 2019 : l’AREQ demande aux partis politiques de s’engager à sortir les aînés de la pauvreté

Le 20 septembre, l’AREQ dévoilait ses premières revendications dans le cadre de la présente campagne électorale fédérale 2019. Celles-ci touchent le revenu des personnes aînées. Il est impératif que les personnes qui aspirent à former le gouvernement se préoccupent des revenus à la retraite.

« Les aînés ont contribué toute leur vie à bâtir la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Il est inconcevable qu’au moment de la retraite, une personne ne puisse vivre dignement par manque de revenus. En plus de voir ses revenus stagner, une personne aînée peut voir ses dépenses augmenter rapidement en hébergement et en soins de santé », a soutenu Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Des revendications concrètes

  • Maintenir à 65 ans l’âge auquel il est possible de retirer sa pension de Sécurité de la vieillesse (PSV).
  • Prévoir la mise en place de mesures pour faciliter le maintien au travail des travailleuses et travailleurs aînés qui le veulent et les encourager à retarder leur prise de retraite sur une base facultative.
  • Augmenter le Supplément de revenu garanti (SRG) afin que celui-ci atteigne ses objectifs, soit de compléter la rente des personnes à faible revenu et de garantir le maintien et la durabilité de leur pouvoir d’achat.
  • Modifier la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies pour que les retraités soient prioritaires au même titre que les créanciers garantis et les banques.

Selon Statistique Canada, nous évaluons le taux de personnes aînées en situation de pauvreté à 15 %. Au Québec, un peu moins d’une personne aînée sur cinq vit avec un revenu annuel allant de 18 012 $ à 23 513 $. Or, selon l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS), nous évaluons le revenu viable à 27 205 $ pour une personne seule à Montréal et à 23 888 $ dans une ville comme Saguenay.

Élections fédérales 2019 : un outil qui recense les propositions de six partis politiques

Le 18 septembre, Radio-Canada dévoilait un comparateur de programmes électoraux pour faciliter la recherche des électrices et électeurs qui veulent en savoir plus sur ce que proposent six des principaux partis politiques de la présente campagne électorale fédérale.

Ainsi, l’outil en ligne recense les principaux engagements tout au long de la campagne et sera donc mis à jour continuellement. Il est possible de faire une recherche par thème ou par parti.

Pour sa part, l’AREQ dévoilera prochainement 15 revendications pour une société plus juste envers les personnes aînées. Chaque semaine, nous nous concentrerons sur un thème qui préoccupe nos membres en vertu du plan d’action national de l’AREQ 2017-2020.

L’épisode 9 de L’heure juste est en ligne!

Pour ce 9e épisode de l’émission de radio de l’AREQ, nous recevons Audrey Marcil, coordonnatrice des services en prévention de la détresse et formatrice au Carrefour Le Moutier, à Longueuil. Cet organisme communautaire aide les gens à mieux comprendre leur pouvoir d’agir à l’égard de la détresse. Nous avons notamment parlé de la détresse chez les personnes aînées.

Puis, Dominic Provost, directeur général de l’AREQ, est venu nous parler de la tournée du conseil exécutif (CE) de l’AREQ qui a débuté en septembre. Les membres du CE de l’AREQ prévoient ainsi faire le tour du Québec pour rencontrer les personnes déléguées en prévision du Congrès de juin 2020. Il était aussi question des résultats d’un récent sondage CROP auprès des membres de l’AREQ.

Bonne écoute!

L’AREQ déplore l’intention du gouvernement de reculer sur la réforme du mode de scrutin

Depuis plusieurs années, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) milite pour une réforme du mode de scrutin au Québec. Elle a d’ailleurs fait de cet enjeu un élément de son plan d’action triennal 2017-2020. Alors que le premier ministre François Legault s’était engagé à le faire dans son premier mandat, la ministre Sonia LeBel a finalement laissé entendre que son gouvernement renierait sa promesse. Ainsi, l’AREQ a réagi par voie de communiqué afin d’exiger un mode de scrutin proportionnel aux prochaines élections provinciales.

« Les personnes aînées en ont vu des gouvernements passer et des promesses brisées. Reculer sur la promesse d’un changement de mode de scrutin ne ferait qu’attiser le cynisme dans la population. Ainsi, nous exigeons une démocratie plus représentative dès 2022, pour les aînés, et pour les générations futures », a soutenu Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Rappelons que l’AREQ s’intéresse depuis longtemps à l’idée d’une réforme du mode de scrutin pour un plus grand respect de la volonté populaire, du pluralisme politique, ainsi qu’une juste représentation des femmes et de la diversité ethnoculturelle tout en reflétant les particularités régionales du Québec.

Élections fédérales 2019 – Que comptent faire les partis pour réduire de 50 % le taux de pauvreté d’ici 2030?

Le 13 septembre, au début de la campagne électorale fédérale, le Collectif pour un Québec sans pauvreté, dont l’AREQ est membre, a demandé aux partis politiques de parler de lutte contre la pauvreté pendant la campagne, de faire connaître publiquement leurs engagements en la matière et de répondre à une question simple : « Si vous prenez le pouvoir le 21 octobre, que comptez-vous faire pour réduire de 50 % le taux de pauvreté d’ici 2030? ».

Cette question a été envoyée le 12 septembre aux chefs et à la cheffe des partis qui étaient représentés à la Chambre des communes lors du déclenchement de la campagne électorale.

D’après Statistique Canada, 3,4 millions de Canadiennes et de Canadiens vivaient dans la pauvreté en 2017.

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté

Actif depuis 1998, le Collectif pour un Québec sans pauvreté regroupe 36 organisations nationales québécoises, populaires, communautaires, syndicales, religieuses, féministes, étudiantes, coopératives ainsi que des collectifs régionaux dans la plupart des régions du Québec.

Jugement de la Cour supérieure du Québec sur l’aide médicale à mourir

Le 11 septembre, la Cour supérieure du Québec a tranché que les personnes atteintes d’une maladie incurable et qui souffrent au quotidien doivent avoir accès à l’aide médicale à mourir même si elles ne sont pas en fin de vie. Ainsi, la Cour supérieure du Québec rejette l’idée que l’aide médicale à mourir équivaut au suicide, comme le plaidait le représentant du Procureur général du Canada.

L’AREQ continue de suivre ce dossier de très près. L’année dernière, l’AREQ a mis sur pied un groupe de travail étudiant notamment la question de l’élargissement de l’aide médicale à mourir. À cet effet, l’AREQ s’attend à ce que le gouvernement de François Legault ouvre une commission parlementaire pour un dialogue non partisan qui accueillera les experts et la société civile. Nous serons prêts à y déposer un mémoire avec nos recommandations issues d’une longue réflexion et de travaux sérieux basés sur le respect de l’autonomie décisionnelle des personnes aînées.

CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation