Formation des responsables régionaux de la retraite

Le 6 décembre avait lieu une formation des responsables régionaux de la retraite, à Québec. Ce fut notamment l’occasion de faire le suivi des travaux de l’AREQ quant au pouvoir d’achat de nos membres et du dossier de l’indexation. Il a été également question de l’évaluation actuarielle du RREGOP au 31 décembre 2017, des travaux de la Tribune des retraités avec le Secrétariat du Conseil du trésor ainsi que de l’opération « Maintenant », l’indexation!.

Puis, les personnes participantes ont pu assister à une conférence de Clément Gosselin, actuaire en chef retraité de Retraite Québec au sujet des éléments de réflexion sur les principes à la base de la redistribution des surplus de la caisse des participants au RREGOP.

Enfin, la journée s’est terminée par un atelier de travail sur les meilleures pratiques afin de faire circuler l’information dans chaque région.

5 décembre – Journée internationale des bénévoles

À l’occasion de la Journée internationale des bénévoles, l’AREQ tient à remercier ses membres pour leur contribution dans leur communauté. Les personnes aînées sont réellement une force pour la société!

Dans un récent sondage CROP, nous avons obtenu des informations intéressantes quant à l’implication bénévole de nos membres :

  • Les organismes d’entraide sont les plus fréquentés (38 %).
  • Ils sont suivis des organismes à vocation culturelle ou éducative (31 %) et des organismes de personnes retraitées (30 %).

Taux d’indexation au montant de la rente du régime de rentes du Québec (RRQ) en 2020

Cette semaine, Retraite Québec annonçait le taux d’indexation qui s’appliquera au montant de la rente du régime de rentes du Québec (RRQ) à compter du 1er janvier 2020 : 1,9 % (était 2,3 % en 2019). Ce taux a été déterminé en fonction de l’indice des prix à la consommation (IPC) de Statistique Canada pour chaque mois compris entre novembre 2018 et octobre 2019. On l’appelle aussi le taux d’augmentation de l’indice des rentes (TAIR).

Indexation de la rente du RREGOP en 2020

C’est ce même taux de 1,9 % qui est utilisé pour le calcul du taux d’indexation des rentes des régimes de retraite des secteurs publics administrés par Retraite Québec, tels que le RREGOP, le RRE, le RRF, le RRCE, le RRPE,  etc. Cela s’applique également sur la rente du conjoint survivant.

Rappelons que trois formules sont utilisées pour le calcul de l’indexation de la rente des personnes retraitées du secteur public, en fonction des années durant lesquelles elles ont cotisé au régime. Il est possible que plus d’une formule soit utilisée pour calculer l’indexation de la rente d’une personne si celle-ci a versé des cotisations correspondant à plus d’une période.

FORMULES*                                                                                                  INDEXATION AU 1er JANVIER 2020

Années cotisées avant le 1er juillet 1982 :

Portion de la rente indexée à 100 % du TAIR

1,9 %

(soit le TAIR)

Années cotisées entre le 1er juillet 1982 et 31 décembre 1999 :

Portion de la rente indexée selon le TAIR – 3 %

0 %

(soit le TAIR-3 %)

Années cotisées depuis le 1er janvier 2000 :

Portion de la rente indexée selon la plus avantageuse des
2 formules : 50 % du TAIR ou TAIR – 3 %

0,95 %

(soit 50 % du TAIR)

 

*Des changements ont été apportés aux formules d’indexation du Régime de retraite du personnel d’encadrement (RRPE) à la suite de l’adoption de la loi 126. Ce tableau illustre les formules d’indexation de tous les régimes de retraite du secteur public, excluant le RRPE.

Polytechnique : 30 ans plus tard

Il y a 30 ans, le 6 décembre 1989, quatorze jeunes femmes tombaient sous les balles de Marc Lépine. Ce n’est que 30 ans plus tard que l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce aura modifié le panneau descriptif de la place du 6-Décembre-1989, en qualifiant la tragédie d’attentat antiféministe.

Puis, à la veille du 30e  anniversaire de cet attentat antiféministe, désormais reconnu comme tel, le documentaire « Polytechnique : ce qu’il reste du 6 décembre », réalisé par Judith Plamondon, revient sur les événements avec des victimes et des témoins. Le documentaire sera diffusé le mercredi 4 décembre à 20 h sur ICI RDI et sur ICI Tou.tv (dans la série Grands reportages).

Cette année, le comité Mémoire, composé de proches des victimes et d’ingénieurs, organise un événement pancanadien à la mémoire des victimes. Quatorze universités à travers le Canada enverront chacune un faisceau lumineux vers le ciel représentant une des victimes, et ce, de 17 h 10 à 17 h 30. C’est le temps qu’a duré la tuerie en 1989.

Des conférences très enrichissantes à la rencontre des responsables régionaux de l’action sociopolitique

Le 3 décembre, s’est tenue une rencontre des responsables régionaux de l’action sociopolitique, préparée par Ginette Plamondon, conseillère à la condition des femmes et à l’action sociopolitique en collaboration avec Nicole Gagnon, membre du conseil exécutif et responsable politique du dossier.

Lors de cette journée, les personnes participantes ont eu la chance d’avoir une conférence de Guillaume Hébert, de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), au sujet des crédits d’impôt pour les personnes aînées. Rappelons que dans leur récente étude en partenariat avec l’AREQ, il a été clairement démontré que les crédits d’impôt tendent à détourner de l’argent public vers des solutions partielles, inéquitables et peu efficaces.

Enfin, la rencontre s’est conclue par une conférence de Corinne Harbec-Lachapelle, du Curateur public du Québec, concernant les régimes de protection des personnes.

Le gouvernement annonce une vaste consultation publique sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir

Le 29 novembre, la ministre de la Santé et des Services sociaux annonçait la tenue d’une vaste consultation publique dans le but d’élargir l’aide médicale à mourir (AMM) aux personnes inaptes. Cette nouvelle était très attendue par l’AREQ, qui travaille sur le dossier de l’AMM depuis les premières consultations de 2010 sur la question de Mourir dans la dignité. En ce sens, l’Association a signifié publiquement son intérêt à participer à cette nouvelle consultation du gouvernement.

Pour l’AREQ, il est fondamental que toute législation à cet effet soit travaillée de manière non partisane et dans le respect. En 2018, notre association a d’ailleurs mis sur pied un groupe de travail sur l’AMM afin de suivre ce dossier de près et qui a récemment formulé plusieurs recommandations au sujet de l’AMM.

Enfin, en préparation de cette nouvelle consultation du gouvernement, l’AREQ analysera attentivement le rapport d’experts rendu public le 29 novembre.

Le conseil exécutif termine sa tournée des régions en Montérégie

Le 28 novembre, les membres du conseil exécutif (CE) ont conclu la traditionnelle tournée des régions à Brossard afin de rencontrer les personnes déléguées de la Montérégie en vue du Congrès de l’AREQ en juin 2020.

C’est donc la dernière des 10 régions visitées par le CE. Pour l’AREQ, cette tournée représente un moment important dans la préparation d’un congrès. C’est aussi une façon pour les personnes élues à l’exécutif d’être à l’écoute des propositions et des idées des membres de l’Association.

La Montérégie représente plus de 10 600 membres dans la région.

Le conseil exécutif en visite à Sherbrooke!

Le 27 novembre, les membres du conseil exécutif se sont déplacés à Sherbrooke pour rencontrer les personnes déléguées de l’Estrie en vue du Congrès de l’AREQ de juin 2020. Cette rencontre aura permis de recueillir plusieurs idées de la part des personnes déléguées afin de préparer un congrès à l’image des membres de l’AREQ.

C’est aussi l’occasion de s’informer sur les rôles et les instances à l’AREQ. Le Congrès est l’instance suprême de l’Association qui réunit, tous les trois ans, quelque 630 membres délégués incluant les membres du conseil national. Il détermine les politiques générales et les grandes orientations, élit les membres du conseil exécutif, fixe la cotisation annuelle et adopte les statuts et règlements.

Enfin, la région de l’Estrie représente plus de 3 200 membres de l’AREQ.

L’épisode 14 de l’émission de radio de l’AREQ est en ligne!

Après une petite pause, L’heure juste est de retour pour son 14e épisode. Au menu cette semaine, nous discutons avec Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, au sujet des nouvelles « Maisons des aînés ». Puis, Johanne Freire, conseillère à l’AREQ, nous renseigne sur les travaux de l’AREQ afin d’améliorer le pouvoir d’achat de nos membres par le biais de la Tribune des retraitées avec le Secrétariat du Conseil du trésor.

 

Le projet de « Maisons des aînés » : réaction de l’AREQ

Le 26 novembre, l’AREQ était présente à la conférence de presse de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants concernant le concept des « Maisons des aînés ». La ministre a ainsi confirmé la création de 2600 nouvelles places en Maisons des aînés ou en Maisons alternatives, ainsi que la rénovation ou la reconstruction de 2500 places en centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), pour une facture totale de plus de 2,6 milliards. La présidente de l’AREQ, Lise Lapointe, a d’ailleurs pu faire part des questionnements de l’Association auprès de la ministre.

Puis, en collaboration avec l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP), l’AREQ a réagi à cette annonce du gouvernement par voie de communiqué. Bien que nous nous réjouissions d’une annonce aussi importante en hébergement, nos deux associations restent inquiètes quant au risque de voir naître deux classes de personnes hébergées.

Enfin, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, il est légitime de se demander comment le gouvernement trouvera le personnel nécessaire pour combler les postes requis pour ces nouveaux établissements. En ce sens, l’AREQ et l’AQRP craignent que les professionnels du réseau de la santé quittent les CHSLD pour évoluer dans un milieu de travail plus intéressant. Cette situation risque d’ajouter une pression supplémentaire à un réseau d’hébergement déjà fragilisé par les coupures du passé.

Réglons l’écart salarial entre les femmes et les hommes une fois pour toutes

La campagne L’équité salariale une fois pour toutes! a pris son envol, le 27 novembre,  lors d’un point de presse tenu à l’Assemblée nationale. En compagnie des trois députées marraines de Sherbrooke, de Gaspé et de Fabre, et de plusieurs partenaires, la CSQ a officiellement lancé la pétition qui vise à demander au gouvernement de procéder rapidement à une révision de la Loi sur l’équité salariale.

Au Québec, près de 25 ans après la Loi sur l’équité salariale, les femmes font encore l’objet d’une discrimination systémique fondée sur le sexe. En 1997, l’écart salarial horaire moyen était de 15,8 %. Aujourd’hui, il demeure encore au-dessus de la barre des 10 %. Cette situation est inadmissible.

Devra-t-on attendre encore 40 ans avant que l’équité soit enfin devenue réalité? Il faut agir et réviser la loi dès maintenant.

30 ans plus tard, croyez-nous aussi! : nouveau slogan du Comité 12 jours d’action

30 ans après l’attentat antiféministe à Polytechnique, les violences à l’égard des femmes – particulièrement celles vivant dans des contextes de marginalisation – persistent et s’accentuent. Leurs voix et leurs revendications peinent encore à se faire entendre et leurs expériences sont toujours banalisées et niées dans l’espace public. Afin de souligner leurs luttes, le Comité des 12 jours d’action a choisi le slogan 30 ans plus tard, croyez-nous aussi!

Nous, les femmes autochtones, les femmes racisées, les femmes en situation de handicap, les femmes trans, les femmes musulmanes, les femmes lesbiennes, les femmes en situation d’itinérance, les femmes sans statut, les femmes travaillant dans l’industrie du sexe, les femmes en situation de pauvreté, les femmes incarcérées…

Nos voix sont courage, résistance et fierté! Du 25 novembre au 6 décembre, le Comité des 12 jours invite donc les femmes partout au Québec à commémorer l’attentat du 6 décembre 1989 et aussi à partager et dénoncer les violences qu’elles subissent à travers le #défi30ansplustard. À toutes celles qui osent briser le silence, vos voix et vos histoires comptent!

Le Comité 12 jours est une coalition innovante au Québec qui regroupe près d’une vingtaine d’organismes, par et pour des femmes faisant face à une marginalisation systémique, qui travaillent sur le terrain et ont une expertise unique, en intervention et en lutte contre les violences envers les femmes et en défense des droits des femmes.

La tournée du conseil exécutif de l’AREQ de passage à Nicolet!

Le 21 novembre, les membres du conseil exécutif étaient de passage dans la région Cœur et Centre-du-Québec dans le cadre de la tournée du conseil exécutif. En plus de présenter plusieurs aspects des instances décisionnelles de l’AREQ aux personnes déléguées de la région, ce fut l’occasion de discuter en atelier de travail sur les ingrédients d’un congrès réussi.

Ces précieux échanges et les belles idées amenées par les personnes déléguées de la région permettent à l’AREQ d’être à l’écoute de ses membres.

L’AREQ réclame la réduction des émissions d’arsenic et une étude sur la santé publique à Rouyn-Noranda

Le 19 novembre, l’AREQ émettait un communiqué réclamant la réduction des émissions d’arsenic et une étude sur la santé publique à Rouyn-Noranda. L’Association invite ainsi ses membres à signer une pétition à l’Assemblée nationale considérant que la Fonderie Horne possède une attestation d’assainissement du gouvernement qui lui permet d’émettre jusqu’à 67 fois plus d’arsenic dans l’air que la norme provinciale.

D’ailleurs, une étude récente de la Direction de santé publique de l’Abitibi-Témiscamingue a révélé que le taux d’arsenic dans les ongles des enfants du quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda était en moyenne 3,7 fois plus élevé que celui des enfants d’un groupe témoin.

Dans ce contexte, la présidente de la région Abitibi-Témiscamingue, Claire Léveillé, a interpellé le conseil national de l’AREQ qui a adopté une résolution d’appui à la pétition. En effet, nous ne pouvons pas rester les bras croisés sachant que l’arsenic est toxique et cancérigène et que les risques à la santé augmentent selon la dose et la durée de l’exposition.

Les gens ont jusqu’au 5 décembre 2019 pour signer la pétition qui réclame :

  • Que le taux d’arsenic dans l’air soit abaissé à la norme québécoise d’ici fin 2020;
  • Que les actions nécessaires soient prises pour identifier et éliminer les rejets toxiques de la Fonderie;
  • Qu’une étude épidémiologique soit réalisée pour mesurer l’exposition de la population de Rouyn-Noranda aux autres contaminants industriels;
  • Qu’un suivi systématique de la santé de la population soit fait pour déceler d’éventuels impacts liés aux émissions de la Fonderie;
  • Que tous les intervenants dans ce dossier informent la population de façon transparente.

 

Partageons nos forces en cette journée internationale des hommes

L’AREQ revient en force en cette édition 2019 de la Journée internationale des hommes pour partager un nouveau thème et deux nouvelles affiches qui mettent cette fois l’accent sur l’échange de connaissances et de compétences entre deux générations : Partageons nos forces.

Deux affiches thématiques 

  • L’une illustre un homme aîné partageant sa passion pour la pêche avec son petit-fils.
  • L’autre démontre un petit-fils qui aide son grand-père à utiliser l’ordinateur.

C’est dans un souci de continuité que l’édition 2019 nous ramène aux notions de partage (qui rappelle le désir des hommes de l’AREQ de recevoir, mais aussi de donner à leurs proches et aux gens de leur entourage) et de force (qui fait référence à toutes ces connaissances, ces compétences et ces années d’expérience que cumulent ces hommes et dont ils souhaitent tant faire profiter ceux qui les suivent).

La condition des hommes aînés à l’AREQ 

Depuis 2005, l’AREQ s’intéresse aux enjeux qui touchent spécifiquement les hommes au Québec, particulièrement ceux qui touchent la santé et le bien-être des hommes retraités et aînés. L’AREQ poursuit donc encore aujourd’hui son travail de sensibilisation et de mobilisation en matière de santé et bien-être des hommes, entre autres en diffusant auprès de ses membres les plus récents travaux de recherche.

Surveillez le publireportage de l’AREQ dans le nouveau guide du magazine Protégez-Vous!

Le nouveau guide pratique de Protégez-Vous, publié le 12 novembre dernier, est un guide « Spécial aînés » réalisé en collaboration avec l’Autorité des marchés financiers qui recense les aides et les services destinés aux aînés et aux proches qui les accompagnent. L’AREQ est d’ailleurs fière d’y avoir contribué avec un publireportage sur la proche aidance.

À partir des données reçues lors d’un récent sondage CROP, l’AREQ  y dresse le portrait de ses membres qui jouent le rôle de personnes proches aidantes . En effet, près du quart de ses membres sont des personnes proches aidantes et trois personnes sur quatre disent avoir besoin d’obtenir plus de soutien.

Procuration, aides financières au maintien à domicile, testament, choix d’une résidence, vulnérabilité, sécurité financière sont quelques-uns des nombreux sujets abordés dans ce guide.

Le conseil exécutif de passage en Outaouais!

Le 14 novembre, le conseil exécutif de l’AREQ était de passage à Gatineau pour rencontrer les personnes déléguées de la région de l’Outaouais afin de se préparer pour le Congrès de juin 2020.

Dans un esprit de collégialité, la rencontre a porté notamment sur les statuts et règlements de l’AREQ, les pouvoirs et les devoirs du Congrès et les travaux entourant le projet des orientations 2020-2023. En atelier, les personnes participantes ont pu définir ce qu’elles considèrent comme les éléments d’un congrès réussi.

Enfin, la région de l’Outaouais représente plus de 2 000 membres de l’AREQ.

Pétition pour la mise en place d’un programme de vaccination contre le zona

L’AREQ milite actuellement pour l’implantation d’un programme de vaccination contre le zona.  Cette demande paraissait d’ailleurs parmi nos 16 revendications pour un Québec digne de ses aînées en 2018. En ce sens, nous invitions nos membres qui souhaitent faire avancer ce dossier à signer une pétition à l’Assemblée nationale du Québec pour la mise en place d’un programme de vaccination contre le zona.

Rappelons que le zona est un problème de santé important qui peut toucher toute la population. Environ une personne sur trois en sera atteinte au cours de sa vie. L’âge avancé est l’un des deux facteurs de risque les plus importants pour le zona. Les taux d’incidence de consultation pour zona augmentent davantage autour de l’âge de 50 ans et sont particulièrement élevés après l’âge de 70 ans.

On estime qu’il y a au Québec chaque année environ 27 000 cas de zona, 600 hospitalisations et 10 décès causés par la maladie. La majorité des décès surviennent chez des personnes âgées de 80 ans et plus.

Forum des générations

Le 29 novembre aura lieu le Forum des Générations qui promet une rencontre intergénérationnelle d’exception à Québec. Dans le but de faciliter le contact entre jeunes et aînés, Motivaction vous offre la chance de participer gratuitement à une ou deux activités spéciales de votre choix.

En matinée, vous aurez la chance de parler de retraite active, du monde du travail, de famille et de la vie avec des jeunes et des aînés de Québec .

En après-midi, vous pourrez vous laisser inspirer par les dynamiques invités de 60 ans et plus qui ont accompli divers exploits sportifs et qui vous parleront de passion, de dépassement de soi et de découvertes.

Il est possible de s’inscrire à l’une des deux activités ou aux deux. Pour ce faire, faites parvenir un courriel à alex.lemieux@motivactionjeunesse.com en mentionnant votre prénom et nom ainsi que l’activité ou les activités auxquelles vous désirez assister.

Pour toutes questions, appelez au 418 683-6113.

CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation