Bon été!

L’infolettre de l’AREQ prend une petite pause estivale pour le mois de juillet. Nous vous invitons à continuer de suivre la page Facebook de l’AREQ tout l’été. Nous partagerons de l’information sur l’actualité.

Veuillez prendre note que nos bureaux seront ouverts tout l’été de 8 h 45 à 16 h du lundi au jeudi et de 8 h 45 à 15 h 30 le vendredi.

Pour toutes questions, vous pouvez communiquer avec nous au 418 525-0611 ou au 1 800 663-2408 ou par courriel à info@areq.lacsq.org.

Toute l’équipe vous souhaite un bel été!

Catégorie : Information

Signe du réchauffement climatique, la température atteint des records partout dans le monde

Ces derniers jours, le centre-ville de Montréal a atteint sa température la plus haute jamais mesurée en 147 ans. D’ailleurs, des projections réalisées par Ouranos, un consortium sur la climatologie régionale et l’adaptation aux changements climatiques, prévoient que le nombre de jours par année où le mercure dépasse les 30 degrés Celsius pourrait quadrupler dans certaines régions de la province d’ici 2070. Or, depuis la fin juin, d’autres régions de l’hémisphère Nord comme les États-Unis, les îles Britanniques ou encore le Moyen-Orient affichent des valeurs historiques.

En commentant un article du Washington Post sur le phénomène planétaire, la Fondation David Suzuki rappelait sur Twitter qu’« aucun record isolé ne peut être attribué au réchauffement de la planète. Mais que collectivement, ces records de chaleur représentent le genre d’extrêmes que nous nous attendons à voir augmenter avec le défi du réchauffement climatique ».

Cette situation nous rappelle l’importance de lutter contre les changements climatiques et de notamment faire pression sur nos décideurs afin d’opérer une véritable transition vers les énergies renouvelables. C’est pourquoi l’AREQ appuie fortement le Front commun pour la transition énergétique.

Catégorie : Environnement

Lettre ouverte de la présidente de l’AREQ sur la situation des CHSLD et de la chaleur accablante

Récemment, nous apprenions que le quart des CHSLD sont en mauvais état au Québec. D’une région à l’autre, les personnes hébergées n’ont pas les mêmes chances de vieillir dans la dignité. Par exemple, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, 57 % des CHSLD sont en mauvais ou en très mauvais état, contre 8 % pour la Capitale-Nationale.

Cette semaine, l’impact des canicules en illustre tristement les conséquences. Nous avons vu des personnes aînées en lourde perte d’autonomie souffrir de la chaleur accablante dans leur chambre, car les systèmes électriques des bâtiments sont trop caducs pour permettre l’installation d’un système de climatisation.

Ainsi, Lise Lapointe a réagi à cette situation inacceptable dans une lettre ouverte visant à dénoncer le problème et appeler à des solutions de la part des leaders politiques.

Retombées médiatiques

 La Presse

 La Tribune

 Huffington Post

 

Catégorie : Santé, Société

Le quart des CHSLD en mauvais état au Québec

Dans un dossier de Radio-Canada, nous apprenions cette semaine que l’état des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) varie beaucoup d’une région à l’autre au Québec.  Par ailleurs, les données révèlent un portrait peu reluisant de l’offre d’hébergement en CHSLD, alors que 23 % d’entre eux sont en mauvais ou en très mauvais état.

Par exemple, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, 57 % des CHSLD sont en mauvais ou en très mauvais état. Or, pour la région de la Capitale-Nationale, seulement 8 % des CHSLD sont en mauvais ou en très mauvais état.

Pour illustrer le problème, plusieurs CHSLD démontrent de nombreux signes d’usure : des balcons sont fermés parce qu’ils sont trop rouillés, des balançoires brisées à l’extérieur alors qu’à l’intérieur, la peinture est défraîchie et les espaces communs sont minuscules.

Selon l’AREQ, il est impératif de redresser la situation rapidement. Les personnes en CHSLD y vivent les derniers moments de leur vie. Ce serait un minimum de respect que de leur offrir des lieux décents pour y vivre dignement. Tout le monde devrait y avoir droit, peu importe la région.

Catégorie : Santé

Pétition du CISO sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques

Le Centre international de solidarité ouvrière (CISO), partenaire de l’AREQ, collabore actuellement avec le Comité québécois femmes et développement de l’AQOCI (CQFD) et d’autres partenaires à une campagne pour la ratification de la Convention n° 189 sur les travailleuses et travailleurs domestiques, adoptée en 2011 par la majorité des membres de l’Organisation internationale du travail (OIT), dont le Canada.

Cette convention concernant le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques n’a toujours pas été ratifiée par le Canada. Or, dans le monde, l’OIT estime qu’il y a entre 67 et 100 millions de travailleuses domestiques, dont 15,5 millions d’enfants et une très grande majorité de filles et de femmes. Elles doivent dans plusieurs cas faire face au racisme, à l’esclavage, aux violences physiques et sexuelles et à de graves atteintes à leurs droits et en particulier leur droit de se déplacer librement.

C’est pourquoi l’AREQ vous invite à vous informer sur cette démarche et à signer la pétition initiée par le CISO. Vous avez jusqu’au 8 juillet 2018 pour la signer.

Catégorie : Information

Paul Gérin-Lajoie, le créateur du ministère de l’Éducation du Québec, s’éteint à 98 ans

Paul Gérin-Lajoie, le créateur du ministère de l’Éducation du Québec, s’est éteint le 25 juin, à l’âge de 98 ans.

Ministre de l’Éducation dans le gouvernement libéral de Jean Lesage de 1964 à 1966, il fut l’un des plus grands artisans des transformations apportées au système d’éducation québécois.

À l’époque, plus de la moitié des adultes du Québec n’allaient pas plus loin que la 6e année à l’école. C’est pourquoi il a choisi d’élargir et de démocratiser l’enseignement dans la province, en commençant par la commission Parent.

Par la suite, il a instauré un système d’éducation public et gratuit. C’était alors la naissance un peu partout au Québec de la maternelle, des polyvalentes et, plus tard, des cégeps. Dorénavant, l’éducation devenait obligatoire jusqu’à 16 ans et un système de prêts et bourses était mis sur pied pour les études supérieures.

Les réformes de Paul Gérin-Lajoie ont ainsi façonné le Québec tel qu’on le connaît aujourd’hui, et nous honorerons toujours sa mémoire.

Catégorie : Éducation

Des disparités régionales en ce qui concerne les directives médicales anticipées

Cette semaine, nous apprenions dans La Presse qu’il y avait des lacunes dans certaines régions du Québec concernant le respect des directives médicales anticipées. Autrement dit, malgré l’inscription des « dernières volontés » au nouveau Registre des directives médicales anticipées, il n’est pas garanti qu’elles soient consultées par l’établissement de santé où vous vous retrouverez en fin de vie. La situation est déplorable, car les hôpitaux, les CHSLD et les maisons de soins palliatifs ont pourtant l’obligation légale de le faire.

Ainsi, selon les informations obtenues par La Presse, « un patient hospitalisé à Montréal a beaucoup moins de chances de voir ses directives médicales anticipées consultées qu’un autre qui se trouve en Estrie ». Pour sa part, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a sommé les hôpitaux de respecter les « dernières volontés » des patients en fin de vie et de consulter le Registre des directives médicales anticipées comme la loi les y oblige.

Cette situation est préoccupante, et l’AREQ suivra le dossier de très près. Rappelons que l’AREQ a formé cette année un groupe de travail sur l’aide médicale à mourir. Il s’agit d’un dossier prioritaire pour l’Association et ses membres.

Catégorie : Santé

Entrevue de la présidente de l’AREQ à CFIM

La présidente de l’AREQ nationale, Lise Lapointe, et la présidente de la région Bas-St-Laurent–Gaspésie–Les-Îles–Côte-Nord, Monique Blais, ont donné une entrevue à CFIM, la radio communautaire des Îles-de-la-Madeleine, sur les dossiers et les priorités de l’AREQ ainsi que sur notre participation au regroupement Pour un Québec digne de ses aînés.

Pour un Québec digne de ses aînés rassemble, dans une plateforme commune, 16 revendications touchant des besoins précis qui peuvent être comblés rapidement. Ces revendications constituent une manifestation tangible d’une volonté d’améliorer les conditions de vie des aînés. Ces demandes touchent différentes facettes de leur qualité de vie : les soins et les services à domicile et en CHSLD, les proches aidants, la prévention, les revenus à la retraite et l’habitation.

Pour écouter cette entrevue, cliquez ici.

Catégorie : Société

Victoire de l’AREQ dans le dossier des services optométriques couverts par la RAMQ

Le 16 juin, les optométristes ratifiaient l’entente de principe entre leur association et le gouvernement du Québec, concernant leur participation au régime public d’assurance maladie (RAMQ). Il s’agit d’un gain substantiel pour le pouvoir d’achat des personnes aînées. En effet, sans cette entente, les personnes de 65 ans et plus allaient devoir débourser une somme allant de 60 $ à 100 $ pour passer un examen de la vue.

Dans ce dossier, l’AREQ avait milité activement avec d’autres associations afin d’exhorter les deux parties à en arriver à une entente. Rappelons que plus de la moitié des personnes aînées de 65 ans et plus ont un revenu de moins de 25 000 $. Considérant que le seuil de faible revenu au Québec est de 22 720 $, il est crucial que nous luttions contre chaque recul susceptible d’affecter les personnes en situation de vulnérabilité financière.

Catégorie : Santé
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation