Salaire minimum à 15 $ de l’heure : nouvelle étude de l’IRIS sur le cas ontarien

En 2017, le gouvernement de l’Ontario annonçait sa volonté d’augmenter le salaire minimum à 15 $ de l’heure, alors qu’il se situait à ce moment à 11,40 $. De manière graduelle, le salaire minimum s’est rendu à 14 $ de l’heure jusqu’à ce que le nouveau premier ministre ontarien, Doug Ford, annule la hausse prévue à 15 $ pour 2019. Alors que le débat est encore présent au Québec, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) s’est intéressé aux effets de la hausse du salaire minimum de l’Ontario dans une nouvelle étude.

Comme le rappelle l’IRIS, plusieurs personnes au Québec considèrent qu’une hausse substantielle du salaire minimum nuirait à l’emploi, forcerait la délocalisation des entreprises et ferait gonfler les prix à la consommation. Or, les études les plus récentes sur le sujet montrent qu’une augmentation du niveau de la rémunération horaire minimale à 15 $ aurait des impacts fortement positifs.

Enfin, selon l’IRIS, 98 % des effets de l’instauration d’un salaire minimum à 15 $ l’heure seraient positifs (augmentation de la rémunération de 828 000 bas salariés) contre 2 % d’effets négatifs (risque de pertes d’emplois). D’ailleurs, un salaire minimum à 15 $ l’heure pourrait générer entre 1,2 et 1,6 milliard de dollars en revenus fiscaux pour les gouvernements québécois et canadien.

Catégorie : Société
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation