AccueilPublicationsZoom surTout sur le 45e Congrès

Tout sur le 45e Congrès

Jour 1 : le 45e Congrès de l'AREQ, c'est parti!

Le président de l’AREQ, Pierre-Paul Côté, a donné le coup d’envoi au 45e Congrès de l’Association, lundi, à Sherbrooke.

« Nous remercions chaleureusement les 635 personnes déléguées à ce congrès, qui viennent bénévolement passer quatre jours à réfléchir, à discuter et à préciser les orientations avec lesquelles l’Association devra se gouverner durant les prochaines années. »

Après avoir brossé un bref tableau des réalisations de l’AREQ et des enjeux actuels auxquels l’Association fait face, M. Côté s’est interrogé à voix haute au sujet du nouveau gouvernement. « Avec les compressions et le gel d’embauche, aurons-nous droit à des services adéquats et à du personnel en nombre suffisant? Serons-nous, discrètement, la marge de manœuvre dans le réseau de la santé et des services sociaux? »


Enfin, à l’aube d’un nouveau triennat, le président de l’AREQ a rappelé que plusieurs dossiers – santé et protection du pouvoir d’achat – devront être suivis avec vigilance et défendus avec enthousiasme. Il note au passage qu’un très fort pourcentage des membres rencontrés lors de la dernière tournée du conseil exécutif se retrouve dans le projet d’orientations qui leur a été soumis.

« Pour nous, il est primordial qu’une association comme la nôtre ait constamment le souci de garder et de préserver la plus grande cohésion possible en ses rangs. C’est un objectif que nous avons poursuivi lors du dernier triennat et nous nous engageons à faire de même pour le prochain. Ainsi, nous pourrons affirmer que l’AREQ contribue au développement harmonieux de la société et qu’elle en est aussi une force tranquille. D’hier à demain, l’AREQ toujours en action! », a conclu le président de l’AREQ.

Rappelons que 650 personnes aînées de toutes les régions du Québec sont réunies à Sherbrooke, du 2 au 5 juin, à l’occasion du 45e Congrès de l’AREQ. À cette occasion, les personnes déléguées adopteront les grandes orientations de l’Association et éliront un nouveau conseil exécutif pour le triennat 2014-2017. Elles assisteront également à des conférences, suivies d’échanges, sur des enjeux sociaux, sur la santé et sur la maltraitance.

Jour 2 : statuts et inégalités au menu

La 2e journée du 45e Congrès de l’AREQ a en grande partie été consacrée aux statuts et règlements de l’Association. En effet, les personnes déléguées ont longuement discuté, débattu, puis voté les amendements aux Statuts. Ceux-ci sont en quelque sorte les balises qui assurent des débats éclairés dans les instances de l’AREQ.

Conférence sur les inégalités

Par ailleurs, en après-midi, les membres de l’AREQ ont assisté à une conférence sur les inégalités sociales donnée par Nicolas Zorn, de l’Institut du Nouveau Monde (INM). À l’aide de graphiques et d’exemples de la vie de tous les jours, M. Zorn a illustré comment les inégalités sociales sont en hausse. En effet, la croissance économique n’a pas profité à tout le monde. Les riches s’enrichissent, les pauvres s’appauvrissent et la classe moyenne n’améliore pas son sort. « On a atteint les limites de notre modèle de croissance. »

Parmi les solutions avancées : des politiques plus progressives qui permettent une meilleure redistribution de la richesse engendrée par la croissance économique. Tout cela passe par un vaste débat social et par une plus grande implication des gens dans les décisions qui les concernent. « Il faut qu’on débatte ensemble, qu’on propose et qu’on agisse. »

Plusieurs personnes déléguées n’ont pas manqué de réagir à cette présentation, y allant avec verve et passion de leurs propres solutions, par exemple de réduire la consommation, de faire du développement durable, ou encore de faire en sorte que l’AREQ tienne elle-même les grands débats auxquels M. Zorn convie la société.

Élection au CE

La période des mises en candidature au conseil exécutif a officiellement pris fin mardi à 9 h 15. Une seule personne a posé sa candidature à la présidence (Pierre-Paul Côté de la Montérégie), à la 1re vice-présidence (Michel A. Gagnon de la Montérégie), au secrétariat (Nicole Gagnon de la région Bas-St-Laurent–Gaspésie–Les Îles–Côte-Nord) et à la trésorerie (Nicole Patry-Lisée de l’Estrie).

Deux candidatures ont été reçues pour le poste de 2e vice-présidence. Il s’agit de Claire Bélanger, de la région Québec–Chaudière-Appalaches, et de Jean Faucher, de la région Cœur et Centre-du-Québec. Les candidats s’adresseront aux personnes déléguées mercredi après-midi lors de l’activité électorale, puis le vote aura lieu jeudi matin.

Jour 3 : on s'oriente!

La troisième journée du 45e Congrès de l’AREQ a en grande partie été consacrée à l’étude du projet d’orientations 2014-2017. Celui-ci avait fait l’objet de discussions préalables dans les différentes instances de l’AREQ lors de la dernière tournée du conseil exécutif.


 

Rappelons que le projet d’orientations s’articule autour de trois grands axes :

  • Les droits et les intérêts de nos membres et des personnes aînées au cœur de nos préoccupations
  • La vie associative
  • La participation et l'engagement au mieux-être de la collectivité

Ces axes s’accompagnent d’orientations et de champs d’intervention. Le plan d’action et les revendications de l’AREQ étant façonnés à partir des orientations, celles-ci revêtent une grande importance. Elles doivent être soupesées avec soin.

Compte tenu de l’évolution des travaux, l’ordre du jour du Congrès a été remanié. Le point « Les orientations du triennat » s’est prolongé jeudi. La conférence sur la maltraitance et le point intitulé « Frais médicaux accessoires » ont malheureusement dû être annulés.

« Avancez par en arrière! »

En après-midi, les personnes déléguées ont assisté à une conférence de Guillaume Hébert, de l’Institut de recherche et d’information socioéconomique (IRIS) intitulée « La nouvelle gouvernance en santé : le cas du financement à l’activité ». M. Hébert a fait le tour des limites de ce modèle, qui pourrait carrément contribuer à la privatisation de notre système de santé. (Pas étonnant qu’il suscite autant d’intérêt auprès de l’Institut économique de Montréal, un « think tank » de droite qui prône une réduction du rôle et de la taille de l’État.)

D’ailleurs, le chercheur de l’IRIS a souligné qu’ironiquement, plusieurs États remettent aujourd’hui en question le financement à l’activé, alors que notre ministre de la Santé nous y pousse! Le principe de précaution est donc de mise, à tout le moins…

Jour 4 : en route pour 3 ans!

La quatrième et dernière journée du 45e Congrès de l’AREQ a été marquée par deux moments forts. D’abord, les personnes déléguées ont conclu leurs échanges à propos des grandes orientations de l’AREQ, puis ont adopté le projet d’orientations 2014-2017 tel qu’amendé par une série de votes.

L’AREQ se dote ainsi de grandes orientations, articulées autour de trois axes, pour le prochain triennat. Durant les prochains mois, les membres de l’AREQ auront à définir, puis à adopter en conseil national un plan d’action sur la base des grandes orientations votées au Congrès. Ce plan d’action sera ensuite mis en œuvre non seulement au niveau national, mais aussi dans les 10 régions et les 90 secteurs de l’Association.

Élection au conseil exécutif

Par ailleurs, les personnes déléguées ont été appelées à voter pour l’élection du nouveau conseil exécutif (CE). Quatre membres du CE ont été déclarés élus sans opposition. Il s’agit de Pierre-Paul Côté (président), Michel A. Gagnon (1er vice-président), Nicole Patry-Lisée (trésorière) et Nicole Gagnon (secrétaire).

Comme deux personnes se sont présentées à la 2e vice-présidence, un scrutin en bonne et due forme a été tenu sous la supervision du Comité national des élections. Au terme du scrutin, Claire Bélanger, de la région Québec–Chaudière-Appalaches, a été élue devant Jean Faucher, de la région Cœur et Centre-du-Québec.

Entérinement du conseil d’administration

Enfin, la secrétaire sortante de l’AREQ, Suzane Faucher, a invité les personnes déléguées à entériner les membres du conseil d’administration de l’AREQ pour le triennat 2014-2017. En effet, selon les statuts et règlements de l’Association, les personnes élues à la présidence de chaque région lors des assemblées générales régionales doivent faire l’objet d’un entérinement par le Congrès de l’AREQ.

Un bref hommage a été rendu aux membres du conseil d’administration de l’Association pour le triennat 2011-2014 en guise de remerciement pour leur engagement au sein de l’Association.

Après de courts mots de remerciements du président de la région hôte et du président de l’AREQ, les 650 personnes déléguées ont pris le chemin du retour avec le sentiment du devoir accompli !