AccueilPublicationsActualités8 mars, Journée internationale des femmes : l’AREQ est féministe tant qu’il le faudra!

8 mars, Journée internationale des femmes : l’AREQ est féministe tant qu’il le faudra!

07 mars 2018

Les multiples violences exercées contre les femmes et notamment celles qui sont faites envers les femmes autochtones, les violences sexuelles révélées par #moiaussi, l’impact sexiste du néolibéralisme et des mesures d’austérité dont les coupes dans les services publics, l’absence d’équité salariale pour de nombreuses femmes, la commercialisation des services éducatifs à la petite enfance, la discrimination systémique en emploi qui persiste pour toutes les femmes et en particulier pour les femmes racisées ou en situation de handicap, le mythe de l’égalité-déjà-atteinte : les obstacles dressés devant les femmes se perpétuent. Le mouvement féministe continue de lutter pour que tombent toutes ces barrières qui nous freinent.

À l’approche des élections au Québec, les beaux discours selon lesquels l’égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale se multiplient. Or, dans les faits, ils sont loin de régler une fois pour toutes la question des inégalités sociales et économiques que subissent les femmes. (Source : Fédération des femmes du Québec)

 

Par exemple, pour les femmes aînées, la situation est consternante. Plusieurs d’entre elles n’ayant pas eu accès à un régime de retraite au cours de leur vie, les femmes aînées se retrouvent trop souvent en situation de pauvreté. À la retraite, les femmes ne disposent en moyenne que de 59 % du revenu des hommes du même âge.

Pour toutes ces raisons, l’AREQ est et sera féministe tant qu’il le faudra!

Pour en savoir plus sur l’origine du 8 mars, nous vous invitons à parcourir le feuillet produit par le Conseil du statut de la femme.