AccueilPublicationsActualitésL’usage d’antipsychotiques chez les aînés : un réel problème au Québec

L’usage d’antipsychotiques chez les aînés : un réel problème au Québec

11 janvier 2018

Dans un article paru dans Le Soleil, une femme dénonçait la mort « horrible » de son père en CHSLD. Jean-Pierre Belley, 89 ans, serait décédé « à la suite d’un usage inapproprié de médicaments antipsychotiques, selon une de ses filles ». Les allégations sont démenties par le CISSS de Chaudière-Appalaches qui affirme que « tout a été fait selon les normes ».

 

Selon l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), l’usage d’antipsychotiques serait en constante augmentation chez les personnes âgées atteintes de troubles neurocognitifs (TNC) qui résident en CHSLD. Au Québec, entre 40 et 60 % des personnes hébergées de 65 ans et plus prennent des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose.

 

Rappelons qu’en novembre dernier, le ministre de la Santé annonçait vouloir réduire de moitié l'usage d'antipsychotiques dans les CHSLD.