AccueilPublicationsActualitésLes « Paradise Paper » : une des plus importantes fuites d’informations de l’histoire

Les « Paradise Paper » : une des plus importantes fuites d’informations de l’histoire

07 novembre 2017

En collaboration avec des médias de partout dans le monde, Radio-Canada a analysé des millions de documents confidentiels concernant les paradis fiscaux. Cette enquête fait suite à une nouvelle fuite massive d'informations appelées les « Paradise Paper ».

Selon Radio-Canada, « cette divulgation de plus de 13 millions de documents nous en apprend plus sur les liens entre les paradis fiscaux et quelque 120 politiciens et leaders mondiaux ». Au Canada, ces documents visent notamment d’ex-premiers ministres canadiens et de grands argentiers du Parti libéral du Canada.

Au Canada, ce serait près de 300 milliards de dollars qui seraient placés dans les paradis fiscaux au cours des années, soit autant que le budget annuel du pays. Ces montants importants, qui ne se retrouvent pas dans les coffres de l’État, devraient normalement financer nos programmes sociaux, tels que les soins et les services de santé aux personnes vulnérables.

L’Agence du revenu du Canada décrit les paradis fiscaux comme étant des États où :

  • les impôts sont inexistants ou très bas;
  • il existe des lois très sévères en matière de secret bancaire;
  • l’administration du régime fiscal manque de transparence;
  • il n’y a pas de véritable collaboration à l’échange d’information avec d’autres pays.

Les paradis fiscaux aident aussi leurs utilisateurs à :

  • contourner les réglementations financières et les organismes de réglementation;
  • blanchir l’argent obtenu illégalement grâce au trafic de drogue et au crime organisé;
  • échapper aux lois contre la criminalité et aux sanctions pénales.

Enfin, l’AREQ est membre du Collectif Échec aux paradis fiscaux et vous invite à vous informer sur le sujet, car nous avons tout à gagner à lutter collectivement contre les paradis fiscaux.