AccueilPublicationsActualitésL’AREQ prend position en faveur de l’abolition des sacs de plastique à usage unique

L’AREQ prend position en faveur de l’abolition des sacs de plastique à usage unique

05 avril 2016

L’AREQ a profité de la tenue de son conseil national dans la région Québec–Chaudière-Appalaches pour lancer un appel aux maires de Québec et de Lévis, dans le dossier de l’abolition des sacs de plastique à usage unique.

 

Ainsi, la 2e vice-présidente et responsable politique du dossier de l’environnement, Claire Bélanger, a enjoint les maires Labeaume et Lehouillier à bannir les sacs de plastique de leur territoire. Déjà, quelques petites municipalités québécoises ont pris une décision en ce sens. D’autres villes, notamment Montréal et Brossard, envisagent de faire de même au cours des prochains mois.

 

Résolution du CA de l’AREQ

Pour lancer cet appel, Claire Bélanger s’est appuyée sur une récente résolution du conseil d’administration de l’AREQ à l’effet de « prendre position pour l’abolition des sacs de plastique à usage unique distribués dans les commerces de l’ensemble de la province et de tenir une journée d’action nationale ″sans mon sac de plastique″ ».

 

Un communiqué de presse a été diffusé pour annoncer cette prise de position. La sortie publique a fait l'objet d'un reportage sur le site Internet du Soleil.

 

Rappelons que, bon an mal an, le Québec consomme plus d’un milliard de sacs de plastique à usage unique. Or, l’accumulation des matières plastiques dans l’écosystème représente un problème environnemental et de santé publique de plus en plus criant. On estime qu’il y a actuellement 150 millions de tonnes de déchets de plastique dans les océans et que d’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans ces étendues d’eau.