Rencontre des responsables régionales du dossier des femmes de l’AREQ

Le 5 novembre, les responsables régionales du dossier des femmes de l’AREQ se sont réunies à Québec pour travailler sur leurs dossiers, discuter et assister à deux conférences d’intérêts sur la proche aidance ainsi que sur les violences sexuelles.

Ginette Plamondon, conseillère à la condition des femmes et à l’action sociopolitique, a d’abord présenté les actualités féministes aux participantes. À travers tous les dossiers d’actualité, notons la position récente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) sur la « capacité d’agir des femmes dans la prostitution », position qui a suscité beaucoup de réflexions.

Ensuite, Céline Delorme, responsable des bénévoles et animatrice à DIRA-Estrie, a donné une conférence sur les proches aidantes de personnes aînées et la maltraitance. La maltraitance envers une personne aînée consiste en un ou plusieurs gestes, ou une absence de geste approprié, qui causent du tort à la personne aînée. La maltraitance survient dans une relation où il devrait y avoir de la confiance.

Enfin, la seconde conférence intitulée « Agir au quotidien pour contrer les violences sexuelles : quelle place à prendre en tant que femme retraitée et aînée? » a été présentée par Alex Saulnier du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Québec.

Conseil national de l’AREQ : Jour 4

La quatrième et dernière journée du conseil national de l’AREQ de l’automne 2018 a débuté avec une conférence intitulée « Inaptitude et aide médicale à mourir : l’avis de l’Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité (AQDMD) » et donnée par le Dr Georges L’Espérance, président de l’AQDMD.

Marcel Leroux, trésorier au conseil exécutif, accompagné de Martine Faucher, conseillère à la planification et à l’analyse financière, ont par la suite fait un retour sur les affaires financières. Ce fut le moment de l’adoption des prévisions budgétaires 2018-2019 et des modifications aux règles administratives de l’AREQ.

Lors de ce conseil national, les personnes participantes étaient invitées à répondre à un sondage de la Bourse du carbone Scol’ERE. De cette manière, Tommy Bureau-Boulé, conseiller à la vie associative et en appui aux dossiers sociaux, a pu présenter les résultats d’émissions de carbone dû aux déplacements de nos membres pour l’événement. L’AREQ s’engage ainsi à compenser ces émissions par le rachat de crédits de carbone dans un souci de développement durable.

Par la suite, Line Camerlain, 1re vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et marraine de l’AREQ a livré un discours axé sur la force du collectif tout en saluant les actions de l’Aassociation, laquelle représente une force pour la société.

Puis, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ a remercié les membres pour leur dévouement et a profité de cet instant pour demander une minute de silence à la mémoire de M. Jacques Pétrin, décédé le 18 octobre 2018, à l’âge de 70 ans. Homme de conviction, Jacques a milité depuis plus de 40 ans dans les milieux syndicaux et au sein d’organismes voués à la reconnaissance des droits des membres des communautés LGBTQ+. Travailleur infatigable, il a œuvré, les dernières années de sa vie, contre l’homophobie et la transphobie dans le milieu scolaire, une cause qu’il chérissait particulièrement.

Enfin, Mme Lapointe a invité Lucie Genest, membre du personnel de l’AREQ à monter sur scène pour lui rendre hommage. Lucie Genest prend sa retraite après 25 belles années à l’Association . Toute l’équipe lui souhaite une bonne retraite!

Conseil national de l’AREQ : Jour 3

La troisième journée du conseil national a débuté avec une conférence de Julien Rougerie, chargé de programme à la Fondation Émergence, concernant les réalités des personnes aînées LGBTQ+. En suivi de cette conférence, nous avons reçu un vibrant témoignage de Mme Carole Normandin et de son parcours de vie qui, en parlant avec son cœur, nous a fait voir la réalité d’une personne aînée de la communauté LGBTQ+ d’un point de vue humain.

Par la suite, Marcel Leroux, à titre de responsable politique du comité national des statuts et règlements, accompagné d’Annie Brochu, directrice adjointe de l’AREQ, ont présenté la mise à jour de la politique portant sur les personnes amies de l’AREQ.

D’autre part, Claire Bélanger, responsable politique du Comité national de l’environnement et du développement durable, accompagné de Tommy Bureau-Boulé, conseiller à la vie associative et en appui aux dossiers sociaux, ont présenté un état de la situation sur les changements climatiques et sur l’importance d’agir individuellement et collectivement afin de renverser les prédictions alarmantes, et ce, dans un avenir rapproché.

Puis, Samuel Labrecque, conseiller aux communications, a dévoilé le nouveau site Internet de la Fondation Laure-Laudreault qui permet une gestion efficace et sécuritaire des dons en ligne. Par la suite, il a fait le bilan des sorties publiques de l’AREQ depuis les six derniers mois.

Enfin, les personnes participantes du conseil national se sont regroupées tout l’après-midi pour travailler en conseils régionaux.

Conseil national de l’AREQ : Jour 2

La deuxième journée, le conseil national débutait avec les affaires financières. Marcel Leroux, trésorier au conseil exécutif, accompagné de Martine Faucher, conseillère à la planification et à l’analyse financière, ont présenté les prévisions budgétaires 2018-2019.

Ensuite, Lise Lapointe, présidente de l’AREQ et Samuel Labrecque, conseiller aux communications, ont informé le conseil national des actions du regroupement « Pour un Québec digne de ses aînés » dont l’AREQ a pris part activement. Rappelons que durant l’année, un regroupement de cinq associations, représentant plus de 700 000 personnes retraitées, avait fait une série d’actions pour la défense des droits des personnes aînées.

Puis, Christiane Potvin-Lapalme, en remplacement de Nicole Gagnon à titre de responsable politique du comité national de l’action sociopolitique, accompagnée de Ginette Plamondon, conseillère à la condition des femmes et à l’action sociopolitique, ont présenté un état de situation portant sur les suites de la campagne électorale québécoise.

En après-midi, Mme Mélanie Perroux, coordonnatrice générale du Regroupement des aidants naturels du Québec a donné une conférence très intéressante sur la situation de la proche aidance au Québec en traitant notamment de la particularité des femmes dans cet enjeu.

Par la suite, Lise Lapointe et Dominic Provost, directeur général de l’AREQ, ont dressé le bilan de l’an 1 du triennat. Déjà, les membres ont pu constater l’ensemble des actions qui ont été faites par l’AREQ depuis le début du triennat dans l’ensemble des dossiers.

Claire Bélanger, responsable politique du comité national de la retraite et Johanne Freire, conseillère à la sécurité sociale, ont notamment fait le point sur les actions menées en lien avec la protection du pouvoir d’achat et de la présence de l’AREQ à la Tribune des retraités ainsi que du Comité de retraite du RREGOP.

Enfin, Marcel Leroux et Tommy Bureau-Boulé, conseiller à la vie associative et en appui aux dossiers sociaux ont présenté les nouvelles affiches de la Journée internationale des hommes 2018.

Conseil national de l’AREQ : Jour 1

C’est avec enthousiasme que Lise Lapointe, présidente de l’AREQ, a ouvert le conseil national de l’automne 2018, regroupant plus une centaine de personnes à Saint-Hyacinthe. Manon Besner, présidente de la région hôte, soit la Montérégie, a pour sa part remercié les personnes participantes de s’être déplacées dans sa belle région.

Il a ensuite été question du programme « Toujours en action » et du sommaire des projets qui ont été retenus. Ce programme de l’AREQ a pour but de soutenir financièrement les secteurs dans la réalisation d’activités axées sur la mise en œuvre du Plan d’action de l’AREQ nationale.

Enfin, la première journée s’est conclue par l’Assemblée générale d’ASSUREQ, avec notamment une conférence de Mme Véronick Raymond sur « L’art de bien vieillir ».

Décès de Cyrille-Antonio Deshaies, membre fondateur de l’AREQ

C’est avec une grande tristesse que l’AREQ a appris le décès de M. Cyrille-Antonio Deshaies, qui s’est éteint le 24 octobre dernier à l’âge de 108 ans. M. Deshaies compte parmi les quelque 300 membres qui ont fondé l’AREQ en 1961 et fut, en 1977, le premier directeur du magazine Quoi de neuf, aujourd’hui distribué à plus de 60 000 personnes.

Frère des Écoles Chrétiennes de 1926 à 1965, M. Deshaies, également connu sous le nom de frère Marie-Hector, fut sécularisé et est devenu conseiller pédagogique à la Centrale de l’enseignement du Québec (C.E.Q) durant onze ans. Enseignant de carrière, il exerça entre autres les fonctions suivantes : professeur au Scolasticat-Normale de Sainte-Foy, directeur des études des Frères des Écoles Chrétiennes, préfet des études à l’Académie du Québec, président de l’Association d’éducation du Québec, chargé de cours à l’École de pédagogie de l’Université Laval et co-fondateur de l’Académie de Québec à Sainte-Foy, actuel CÉGEP.

Nos pensées vont envers la famille et les proches de M. Deshaies.

Le service funéraire aura lieu le 7 novembre.

L’AREQ offre son soutien aux sinistrés des tornades en Outaouais

Le 26 octobre, l’AREQ, qui compte 2 021 en Outaouais, a tenu à exprimer son soutien aux victimes des tornades survenues en Outaouais le mois dernier.

« Cet événement nous rappelle l’importance de la solidarité dans notre société. Les personnes aînées ont traversé plusieurs moments bouleversants au Québec, et, à chaque fois, c’est l’entraide qui nous en fait ressortir plus fort », souligne Lise Lapointe, présidente de l’AREQ.

Dans ce contexte et en vertu d’une décision prise par le conseil d’administration, l’AREQ a choisi de verser une contribution de 2 000 $ au Fonds de secours – Tornades en Outaouais que la Croix-Rouge a mis sur pied.

« Cette contribution dans notre région est un effort très apprécié. Nous pensons à toutes les familles qui ont été affectées par cette catastrophe naturelle et chaque geste compte pour leur venir en aide », soutient pour sa part Michel Tessier, président de l’AREQ région Outaouais.

L’AREQ est heureuse de pouvoir ainsi contribuer à la mission et aux efforts de la Croix-Rouge pour offrir des services de première nécessité à des centaines de personnes et de familles sinistrées.  Rappelons que d’après les autorités de Gatineau, entre 600 et 1 000 ménages ne pourront retourner vivre dans leur logement, considérablement endommagé, voire totalement détruit par les tornades.

L’AREQ participe au forum citoyen DEMAIN LOTBINIÈRE sur le climat

Le 25 octobre, l’AREQ a participé au Forum citoyen « DEMAIN LOTBINIÈRE, On s’emballe pour le climat! », un événement grand public qui se veut un moment d’échanges riches et informés entre tous les acteurs de la région de Chaudière-Appalaches. L’événement était notamment organisé par Mme Irène Dupuis, une membre de l’AREQ très impliquée dans le dossier de l’environnement pour sa région. D’ailleurs, l’AREQ a pu compter sur la présence de Justin Gagnon, membre de la région Québec-Chaudière-Appalaches (03) à titre de représentant. Ce fut un grand succès.

Pour en savoir plus.

Le gouvernement du Québec gèle le salaire des médecins spécialistes

Le 24 octobre, le gouvernement du Québec annonçait le gel de salaire des médecins spécialistes. En plus de ce gel, le premier ministre François Legault a décidé de confier la renégociation de leurs salaires au président du Conseil du trésor, Christian Dubé.

Ainsi, le gouvernement souhaite d’abord avoir les résultats d’une étude comparative sur la situation des médecins spécialistes du Québec et de l’Ontario. Cette étude avait été commandée par le précédent gouvernement.

Rappelons que l’AREQ a déposé cette année une pétition de 9 227 signataires visant à revoir le mode de rémunération des médecins. À cet effet, le rapport de recherche menée par Damien Contandriopoulos, intitulé « Analyse des impacts de la rémunération des médecins sur leur pratique et la performance du système de santé au Québec », démontrait clairement que l’augmentation importante des salaires des médecins, résultant du mode de rémunération, n’avait pas atteint son objectif, au contraire.

La Fondation Laure-Gaudreault lance son nouveau site Internet!

Pour réaliser une partie de sa dimension sociale, l’AREQ a mis sur pied la Fondation Laure-Gaudreault en 1990. Depuis, la Fondation a fait beaucoup de chemin pour réaliser sa mission,  notamment en effectuant, et ce, tout récemment, la refonte de son site Internet selon trois objectifs:

  • Faciliter la donation en ligne;
  • Assurer une meilleure présentation visuelle de l’information;
  • Accompagner et soutenir les régions et les secteurs pour les activités de financement.

Ce nouvel outil de gestion de don en ligne  permettra d’offrir une expérience simple et sécuritaire de don et d’accroître la visibilité de la Fondation. Nous vous invitons ainsi à suivre les campagnes, les actualités et, bien sûr, à donner à la Fondation Laure-Gaudreault pour aider les personnes dans le besoin, de l’enfance à la retraite, dans une action de solidarité intergénérationnelle.

L’AREQ souligne la nomination de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Le 18 octobre, le gouvernement de François Legault procédait à la nomination des ministres. Ainsi, l’AREQ a profité de l’occasion pour souligner la nomination de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qui avait déjà occupé ce poste dans un gouvernement précédent.

Pour l’AREQ, la ministre responsable des Aînés est une partenaire incontournable pour défendre les intérêts des personnes aînées au sein du gouvernement. Il sera de sa responsabilité de s’assurer que son gouvernement respecte ses engagements et améliore concrètement les conditions de vie des aînés.

Pour ce faire, il sera primordial d’améliorer les conditions de vies des personnes hébergées en CHSLD et de répondre aux besoins croissants en soins à domicile. Enfin, il est aussi important pour les membres de l’AREQ que le gouvernement respecte son engagement à changer le mode de scrutin afin de léguer une démocratie plus représentative aux générations futures.

Communiqué de l’AREQ

La traditionnelle affiche de l’AREQ pour souligner la Journée des hommes est maintenant disponible!

Cette année, afin de souligner la Journée internationale des hommes, du 19 novembre, les membres de l’AREQ ont choisi un thème à nouveau positif : « Bâtisseurs et engagés », qui souligne l’apport des hommes retraités et aînés à la société d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Puis, pour une toute première fois, il existe désormais trois déclinaisons de cette affiche afin d’exprimer la solidarité des hommes avec les femmes, avec les personnes vulnérables ainsi qu’avec les autres générations.

Ces affiches sont disponibles en format numérique, et des copies sont remises chaque année aux présidences de chaque secteur lors du conseil national. N’hésitez pas à les diffuser sur le Web, à les imprimer ou à mettre la main sur une copie papier pleine grandeur afin de les distribuer dans les commerces, les centres communautaires et les organismes de votre région.

Nouveau rapport alarmant du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)

Un récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sonne l’alarme concernant le réchauffement climatique. Selon ce groupe, limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C pourrait faire la différence entre la vie et la mort pour bon nombre d’humains et d’écosystèmes dans les prochaines décennies.

Or, les engagements actuels des États nous conduiraient vers une hausse moyenne des températures de plus de 3 °C. Cette situation provoquerait une multiplication des événements climatiques extrêmes.

Ainsi, « limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C nécessiterait des changements rapides, très profonds et sans précédent dans tous les aspects de la société », soutient le GIEC dans son rapport.

Une belle rencontre des responsables régionaux de l’action sociopolitique de l’AREQ

Le 16 octobre, les responsables régionaux de l’action sociopolitique de l’AREQ se sont réunis pour faire le point sur divers sujets d’actualité, discuter des enjeux qui les préoccupent et faire avancer les dossiers sociopolitiques.

Tout d’abord, il a été question d’un retour sur les récentes élections au Québec. Avec l’arrivée d’un nouveau gouvernement de la CAQ, il est pertinent de suivre de près les engagements qui ont été pris durant la campagne électorale.

Ensuite, les personnes participantes ont fait le tour des activités en région en ce qui concerne les dossiers sociopolitiques. Puis, elles ont assisté à une conférence sur le vieillissement et la prévention en matière de santé donnée par Denise Aubé, médecin conseil à l’Institut national de santé publique du Québec.

Les responsables régionaux du dossier des hommes à l’AREQ se rencontrent à Québec

Les responsables régionaux du dossier des hommes se sont rencontrés le 15 octobre à l’AREQ pour travailler sur les différents projets qui sont présentement sur la table tout en s’informant sur les enjeux d’actualité relatifs à la condition des hommes.

En premier lieu, les participants se sont penchés sur la synthèse des besoins des hommes retraités, un travail important qui a été fait à l’AREQ quant à cet enjeu encore peu documenté. Ensuite, les affiches de l’AREQ pour la Journée internationale des hommes leur ont été présentées.

Puis, les participants ont assisté à une conférence de Karine Gravel, nutritionniste et docteure en nutrition chez Équilibre, intitulée « Le Rallye : un programme pour les hommes ». Cette conférence a pour but de sensibiliser les travailleurs masculins à risque de développer des problèmes de santé à cause de leur poids ou de leurs habitudes de vie.

Enfin, le programme de la journée proposait une seconde conférence, « #Moiaussi : Que faire, en tant qu’homme retraité et aîné, pour être solidaire envers les femmes? ». Cette présentation était donnée par Alex Saulnier, étudiante en anthropologie et militante féministe.

Une deuxième rencontre interrégionale des conseils sectoriels réunit les membres des régions 07, 08 et 10 de l’AREQ

Une deuxième rencontre interrégionale des conseils sectoriels de l’AREQ s’est déroulée les 9 et 10 octobre à Mont-Tremblant. La rencontre réunissait cette fois les personnes élues de l’Outaouais (07), de l’Abitibi-Témiscamingue (08) et de Laval–Laurentides–Lanaudière (10).

Rappelons que l’objectif de ces rencontres est d’informer les membres des conseils sectoriels de l’AREQ sur divers enjeux qui les touchent, de reconnaître leur contribution bénévole dans leur communauté et de favoriser la relève des personnes retraitées impliquées.

Les quelque 135 personnes présentes ont assisté à une conférence de M. Fimba Tankoano, directeur général de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec (FCABQ), sur la nouvelle génération de bénévoles. Ils ont également échangé en atelier à propos de leurs réalités et de leurs besoins.

Enfin, ils ont assisté à une présentation intitulée « La protection du pouvoir d’achat et l’indexation des rentes, au cœur des actions de l’AREQ! », offerte par la 1re vice-présidente et responsable politique du dossier de la retraite, Claire Bélanger, et la conseillère à la sécurité sociale à l’AREQ, Johanne Freire.

Écrans de tablettes et de cellulaires : attention à vos yeux!

Cette semaine, des optométristes ont sonné l’alarme face à la sécheresse oculaire, un problème « grave » et « sous-estimé » qui peut mener à une perte de vision et qui touche aujourd’hui de plus en plus de jeunes. Or, selon les plus récentes statistiques, près de 30 % de la population est affectée par ce fléau.

Néanmoins, ce qui étonne aujourd’hui les spécialistes, c’est qu’ils observent des symptômes liés à la sécheresse oculaire sur des jeunes, dont certains âgés d’à peine 8 ans, alors qu’ils n’étaient auparavant que constatés chez des personnes âgées.

Selon les experts, l’usage des téléphones intelligents et des tablettes en est la principale cause. En effet, lorsqu’une personne regarde l’écran de sa tablette ou de son cellulaire, le nombre de clignements par minute baisse à 4, alors qu’il est normalement de 16.

Un forum citoyen sur le climat dans Lotbinière

L’AREQ vous invite au Forum citoyen « DEMAIN LOTBINIÈRE, On s’emballe pour le climat! », un événement grand public qui se veut un moment d’échanges riches et informés entre tous les acteurs de notre région. Ainsi, du 25 au 27 octobre, des experts de haut niveau entreront en dialogue avec des citoyens pour partager des initiatives et trouver des solutions concrètes pour aider le climat. Cet événement est notamment organisé par Mme Irène Dupuis, membre de l’AREQ très active dans les dossiers environnementaux.

Ce forum propose notamment six conférences-débats captivantes axées sur les solutions pratiques dans plusieurs domaines concernés par la lutte aux changements climatiques et animées par des experts de l’expression de l’intelligence collective.

Les thèmes du forum seront : climat de demain, municipalités de demain, agriculture de demain, consommation responsable, achat local, covoiturage, transport collectif, véhicules électriques, les 5 R, économie du partage et bien plus!

Une percée québécoise dans la recherche de traitement du cancer du cerveau

Le 9 octobre, le Dr David Fortin, neurochirurgien et neuro-oncologue au CIUSSS de l’Estrie-CHUS et professeur-chercheur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS (CRCHUS), annonçait avoir mis au point un traitement novateur qui pourrait aider à prolonger la vie des patients qui vivent une récidive de glioblastome, une forme rare de cancer du cerveau.

« Notre équipe de recherche a réussi à trouver la synergie parfaite entre les deux techniques pour traiter efficacement le cancer et prolonger la vie des patients de manière significative sans nuire à leur qualité de vie », a souligné le Dr Fortin.

De ces résultats de recherche, il est envisagé de lancer une étude démontrant l’efficacité du traitement. L’étude s’adresse aux personnes qui vivent leur première récidive de cancer du cerveau. Il s’agit ainsi d’un traitement unique au monde.

Les testaments reconnus au Québec

Planifier sa succession est une étape importante afin de vous assurer où iront vont bien après votre décès. Au Québec, il existe trois types de testaments reconnus officiellement : le testament olographe, le testament devant témoins et le testament notarié. Pour s’y retrouver, « Protégez-Vous » a préparé une synthèse.

Le testament olographe

C’est le plus simple, il est écrit à la main et signé par le testateur. Il est conseillé de le dater et de le titrer (par exemple « Ceci est mon testament »).

Le testament devant témoins

Il peut être rédigé à la main, à la machine à écrire ou à l’ordinateur. Un formulaire peut aussi être acheté en magasin ou sur le Web (environ 50 $). Dans tous les cas, le document doit être signé par le testateur en présence de deux témoins et doit porter leurs signatures ou initiales sur chaque page. À noter que vous ne pouvez rien léguer aux témoins.

Le testament notarié

Préparé et rédigé par un notaire, c’est un document officiel qui porte la mention de la date et du lieu de signature. Il doit être signé par le notaire et le testateur en présence d’au moins un témoin. Tant qu’il n’est pas modifié, il demeure valide. Le prix du testament notarié varie selon la complexité de la situation du testateur (en moyenne, comptez de 250 $ à 300 $).

(Source : Protégez-Vous)

1 8 9 10 11
CSQ Magazine
> En savoir plus
Assurance auto et habitation